24 janvier 2019

Décès de François GAY (1922-2019) ou la disparition d'une BIBLIOTHEQUE NORMANDE

Nous avons la grande peine d'apprendre le décès d'un grand, d'un vrai et très sincère ami de notre Normandie: le professeur François Gay, doyen de la faculté de géographie de l'université de Rouen qu'il a vu naître, n'est plus. Il avait 96 ans: c'était un jeune homme, l'un de nos plus beaux esprits. Grand témoin de l'histoire contemporaine de la Normandie à laquelle il a activement participé (on relira, ici même, en page d'accueil sa "petite histoire de l'aménagement de la Basse-Seine normande" que nous avions publié il y a un an... [Lire la suite]

16 novembre 2018

Exclusivité Etoile de Normandie: 96 PROPOSITIONS de la préfète de région pour renforcer le JACOBINISME COMPTABLE en Normandie

JACOBINISME COMPTABLE... L'Etoile de Normandie a pu se procurer le document officiel qui détaille le programme de réformes de la présence de l'Etat "déconcentré" en région (sic!) par la préfète de Normandie, Madame Fabienne BUCCIO. Cet exercice entre dans le cadre du plan national de réforme de l'Etat annoncé à la suite de la publication en juillet 2018 du rapport du comité inter-ministériel "Action publique 2022". On se souvient que l'intégralité de ce rapport qui devait rester secret un certain temps avait été dévoilé par une... [Lire la suite]
15 mars 2019

Normandie, et peut-être ailleurs en France : la gestion ubuesque des trains par la SNCF

     Hier dans la presse du Grand Ouest : Normandie. Arrivée à 9 h 43 ? Trop tard pour le train Paris-Granville Ouest-France. Publié le 14/03/2019 à 19h56 https://www.ouest-france.fr/normandie/argentan-61200/normandie-arrivee-9-h-43-trop-tard-pour-le-train-paris-granville-6263070 Le collectif de défense des axes sud-normands répond au sondage lancé auprès des usagers quant à une modification envisagée des horaires du premier train à destination de Paris, sur l’axe Paris-Granville. Le premier train de la... [Lire la suite]
14 mars 2019

GRAND PARIS VALLEE de la SEINE: un territoire de projets... qui ignore encore la NORMANDIE

Nouvelle illustration de l'aphorisme: "passe moi ta montre et je te dirai l'heure"... avec la parution de cette brochure souple de papier glacé sur cette lumineuse vallée de la Seine grand-parisienne tranchant de son serpentin d'argent la nuit de la Barbarie normande... "Seine Métropole" ou la confusion entre la carte et le territoire... On le sait depuis 2009, Antoine Grumbach, le principal metteur en Seine n'a pas voulu de la Normandie sur la scène: cette entité qui n'existait plus à l'époque a surgi soudain, depuis trois ans,... [Lire la suite]
04 mars 2019

ELETOT ou comment vivre sans INTERNET ou presque!

L'Etoile de Normandie vous propose de lire cet excellent reportage de Clémence Dupont de la rédaction de Paris-Normandie: Vivre et travailler à la campagne c'est agréable et c'est l'un des atouts principaux de l'attractivité résidentielle de la Normandie que de pouvoir vivre et travailler à la campagne ou au bord de la mer pas très loin d'une ville (une ville de 10000 habitants tous les 25 à 30 km; Caen, Rouen ou Le Havre à deux heures de voiture maximum en région; proximité de la Normandie avec la région parisienne). Mais si vivre à... [Lire la suite]
22 février 2019

Avenir du service public de la mobilité dans le PAYS de CAUX: ça s'égare et ça déraille!

Que les citoyens ne soient pas d'accord avec les décisions prises pour leurs élus locaux c'est une chose... Que les citoyens s'invectivent vainement entre eux sur les réseaux sociaux ou sur Internet, on en sait ici quelque chose. Mais quand les élus locaux se tirent, à leur tour, dans les pattes autour de la rédaction d'une tribune à paraître dans la presse régionale afin de faire pression sur le président de région de Normandie qui est devenu le Monsieur qui aide au financement de tous les projets locaux c'en est une autre proprement... [Lire la suite]

17 février 2019

GRAND PARIS: "La pompe à fynances" ne fonctionne pas très bien...

Le Grand Paris c'est surtout l'aspirateur des milliards que l'on n'a visiblement plus... Le Conseil d'Etat, cour souveraine de la justice administrative, met les pieds dans le plat en révélant le pot-aux-roses!  Les partenariats de financement Public/ Privé sont dans le colimateur de la justice: Lire cet article paru dans Le Monde daté des 17 et 18 février 2019:  Commentaire de Florestan: Ce mauvais exemple est à méditer. Quand on sait que le coût total des travaux programmés pour le Grand Paris dépasse les 30... [Lire la suite]
13 février 2019

BAISSE DU CHOMAGE: le bouclier social de l'unité normande protège l'EMPLOI NORMAND!

A lire dans la Chronique de Normandie éditée par Bertrand Tierce n°568 (4 février 2019): L’inversion de la courbe du chômage se précise... Ne faisons pas la fine bouche. Les chiffres de l’emploi s’améliorent en Normandie, encore trop lentement bien sûr, mais la tendance se confirme. - Fin 2018, la région comptait 165 620 demandeurs d’emploi de catégorie A, un chiffre en baisse de 2,6% en un an. Toutes catégories confondues, le repli est un peu moins important (-1,7%) et le nombre de Normands ayant un problème d’emploi s’élève à 286... [Lire la suite]
07 février 2019

En NORMANDIE, le BIO c'est BIAU et il faudrait le dire aux vieux croûtons de la SAFER...

Ah! la SAFER qui s'affaire et qui ne s'affaire... à rien ni à faire! Bref! la SAFER comme de nombreuses institutions de notre République des Caciques est à côté de la plaque lorsque tout bouge à la base dans une société civile réelle, concrète, qui a, hélas, toujours tort d'avoir eu raison trop tôt... Nouvel et bel exemple (courageux) trouvé dans une intercommunalité de l'Orne qui, de fait de sa localisation, s'est attribuée la responsabilité de ne pas polluer la nappe phréatique par des pratiques agricoles inadaptées... ... [Lire la suite]
05 février 2019

FERROVIAIRE: LE PLAN MORIN commence à produire ses effets positifs...

Que l'on se souvienne... Dès la réunification actée au 1er janvier 2016, Hervé Morin, premier président de la Normandie s'était mis au travail pour s'attaquer au dossier le plus urgent qui était de sauver, ni plus ni moins, l'avenir du service public ferroviaire normand. En avril 2016, il négociait avec le Premier ministre de l'époque, un certain Manuel Valls un plan global de renouvellement de la Normandie ferroviaire d'un montant total de 1,4 MILLIARDS d'euros pour une mise en oeuvre opérationnel dès 2020 puisqu'il était devenu... [Lire la suite]