07 novembre 2016

PARIS S'EN FOUT? NORMANDISONS L'AXE SEINE avec une coopérative régionale de tous les territoires normands!

Dans la dernière livraison de la Chronique de Normandie éditée par Bertrand Tierce en date du 7 novembre 2016, on trouvera enfin un véritable coup de gueule que nous partageons TOTALEMENT: L'Axe Seine, les Parisiens s'en foutent? Eh bien NORMANDISONS l'Axe Seine! Car attendre que des incompétents en matière d'économie maritime, fussent-ils parisiens, décident de s'intéresser à un sujet qu'ils ne connaissent pas, qu'ils ne comprennent pas, pour ne pas dire qu'ils méprisent... On pourra toujours attendre! Comme nous l'avons déjà dit... [Lire la suite]

28 juin 2017

CULTURE et TOURISME: valoriser la Vallée de la Seine c'est valoriser le COEUR de la Normandie...

La Vallée de la Seine dont la plus grande part se trouve en Normandie est en train de retrouver ses lettres de noblesse: Pendant ces cinquante dernières années, elle fut retrogradée à n'être qu'un axe d'expansion de la mégalopole parisienne voire un appendice, sorte d'amoire technique industrielle et logistique dévolue au bon fonctionnement du monstre parisien sur son aval. L'époque Delouvrier-Grumbach doit se clore: ce cauchemar doit finir. Et il ne pourra se clore sans le concours des initiatives locales et régionales à commencer... [Lire la suite]
26 juin 2017

L'AXE SEINE à la noce dans une soirée d'opéra de prestige au château du Champ de Bataille

On n'en a peu parlé dans la presse locale et régionale et on doutera que la plupart de nos lecteurs, fussent-ils authentiquement mélomanes et attachés aux plus beaux fleurons musicaux de notre patrimoine musical européen, soient sensibles à l'opéra dans sa version prestige pour (do ré mi ) fats sur le sol et autres fâcheux m'as-tu-vus là si, dorénavant, il était enfin possible de s'ennoblir les oreilles en de telles circonstances ! Samedi 24 juin 2017 au soir, le cadre somptueux du parc du château du Champ-de-bataille, près du... [Lire la suite]
26 juin 2017

De l'eau, beaucoup d'eau risque de couler sous les ponts avant l'inauguration du futur CANAL SEINE NORD EUROPE...

Avant, que des convois de barges fluviales emportant jusqu'à 500 conteneurs puissent, un jour, glisser sur les eaux sombres et tranquilles d'un futur canal à grand gabarit européen traversant les plaines picardes entre l'Oise au Sud et l'Escaut au Nord, de l'eau, beaucoup d'eau risque de passer sous les ponts du futur canal... Les ponts et  leur gabarit notamment, voilà bien le problème ! Un problème que les crânes d'oeuf ingénieurs concepteurs du projet avaient peut-être un peu trop sous-estimé... Ainsi, ce remarquable chef... [Lire la suite]
21 juin 2017

La Normandie en marche ou en panne?

Didier Patte, ancien président du Mouvement Normand nous a fait parvenir le communiqué qui suit et qui se propose d'analyser les conséquences pour la Normandie du bouleversement politique actuel: La Normandie en marge ou la Normandie en marche? Dans les deux cas, nous risquons d'avoir une Normandie en panne si les grands élus de l'Axe Seine décident de faire bande à part dans le sillage du Maire du Havre devenu Premier ministre soit au gouvernement ou au parlement... avant de faire bande à part, d'Edouard Philippe de la pointe du... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 21:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 juin 2017

AVENIR de la NORMANDIE: Hervé MORIN RECHERCHE DESESPEREMENT LE "POINT G" NORMAND...

Alors que la région Normandie s'impose comme LA région qui réussit parmi les nouvelles régions issues de la réforme territoriale de 2014 en raison de son évidence géo-historique et d'un projet authentiquement régional et normand porté par Hervé Morin depuis plus d'un an maintenant, la question régionale normande, longtemps dominée par la question de l'unité normande ou celle de LA "capitale" régionale normande dont les fonctions ont été équitablement partagées entre le chef-lieu métropolitain rouennais (préfecture) et la "capitale"... [Lire la suite]

16 juin 2017

AXE SEINE: FAUT-IL DEGAGER François PHILIZOT?

FAUT-IL DEGAGER François PHILIZOT? Depuis qu'Edouard PHILIPPE, le ci-devant maire du Havre qui a remonté la Seine en amont jusqu'à Matignon (Paris rive gauche: c'est d'un chic!), la question fondamentale de la GOUVERNANCE de l'AXE SEINE se pose plus que jamais. Et cette question, nous n'avons jamais cessé de la poser sur l'Etoile de Normandie car c'est une question EXISTENTIELLE pour la Normandie. Mais aussi parce que nous avons la conviction que l'AXE SEINE, n'intéressant pas les pouvoirs parisiens, doit être "normandisé". ... [Lire la suite]
16 juin 2017

Le président seinomarin reçu par le ci-devant maire du Havre: les gros dossiers normands vont-ils enfin avancer?

Alors que le Normand Edouard Philippe (né à Rouen et ci-devant maire du Havre) est, depuis peu, à Matignon comme Premier ministre, que le  délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine, le préfet Philizot est toujours dans sa sous-pente de la rue de Varennes occupé à occuper la galerie sur la Seine ou à enfumer sur le Canal Seine Nord en l'absence du financement nécessaire, que l'économie maritime nationale n'est pas clairement prise en compte par le gouvernement actuellement présidé par l'ancien maire du... [Lire la suite]
13 juin 2017

Hervé MORIN et Edouard PHILIPPE doivent naviguer de conserve pour la Normandie

L'expression "naviguer de conserve" ou "travailler de conserve" (et non de "concert") nous vient de la Marine du temps qu'elle naviguait à la voile: le navire dit de "conserve" faisait route au vent du navire ou du convoi de navires que la "conserve" devait escorter, c'est à dire, surveiller, protéger, ravitailler et secourir en cas d'avarie, de naufrage ou d'attaque d'un corsaire ennemi. Sur cette image tirée d'une carte marine datant du début du XVIIe siècle, le vent venant de la droite, le navire hollandais  de droite "au... [Lire la suite]
11 juin 2017

Canal Seine Nord ET Grand Port Maritime de ROUEN: Ils sont schizophrènes chez SENALIA !

Pendant que notre attention est captivée par un cirque politico-médiatique presque quotidien depuis plus d'un an (l'abstention massive au premier tour des élections législatives du 11 juin 2017 traduit certainement une certaine lassitude de nos concitoyens ), des décisions importantes sont à prendre concrètement sur les grands dossiers qui vont déterminer l'avenir de nos territoires. Car pendant qu'on cause et que l'on glose sur la fin du parti socialiste ou sur l'art cosmétique de notre tout nouveau, tout jeune et sémillant... [Lire la suite]