03 avril 2018

Port du Havre, 12 ans de morosité sur les conteneurs, mais forte pression communicante délibérément optimiste...

     A quelques jours d’intervalle, Paris-Normandie nous gratifie de deux articles redondants sur l’avenir du port du Havre ;      Le premier, publié samedi 31 mars sous le titre « 500 millions d’investissements », que voici : …/… Et le second, publié mardi 3 avril sous le titre « Le Havre dévoile ses ambitions », que voilà :      Dans le premier article, aux côtés d’Emmanuelle Perron, présidente du conseil de surveillance du GPMH,... [Lire la suite]

27 mars 2018

Port du Havre : un séminaire-colloque-débat de plus, mais à la sauce cégétée

Lundi 26 mars 2018, s’est déroulée au Havre, dans les locaux du Art’ sport café, une nouvelle activité verbale concernant le port du Havre mais, cette fois-ci, c’est ce que l’on appelle un corps intermédiaire qui en était l’organisateur : L’événement était décomposé en quatre tables rondes, d’une durée de ¾ d’heure chacune, portant sur les thèmes suivants : . « Pourquoi un tel développement du trafic maritime dans les échanges internationaux ? » . « Quelle est la place du Havre et d’Haropa (l’entité gestionnaire des... [Lire la suite]
19 mars 2018

AMELIORER LES PERFORMANCES DU PORT DU HAVRE: TABLE RONDE OUVERTE A TOUS le lundi 26 mars 2018

A l'initiative de la CGT Dockers qui démontre ainsi qu'elle est capable de proposer autre chose qu'un feu de palettes sur un rond-point, une journée de réflexion citoyenne et d'expertise ouverte à tous sur l'avenir du grand port maritime du Havre nous est proposée le lundi 26 mars 2018 au Art sport café, à partir de 13h30 au 8 rue Marcel Toulouzan dans le quartier portuaire de l'Eure, non loin du boulevard Jules Durand... ... [Lire la suite]
19 mars 2018

SCANDALE COLONIAL? "ICI L'Etat investit pour votre avenir " dans L'EPR mais pas dans la LNPN...

Désormais, c'est tellement clair qu'un aveugle pourrait voir: l'Etat central "jacobino-parisien" MEPRISE la Normandie, en tant que telle. A la pointe extrême occidentale de la Normandie, au pied du cap de Flamanville, au Sud de la Hague déjà affligée de sa "Coge" (pour Cogéma), l'Etat, par l'entremise d'EDF, a décidé d'investir près de 11 MILLIARDS d'euros dans un chantier aussi incertain que titanesque de construction d'un prototype de réacteur nucléaire dont plus personne ou presque ne veut et dont l'allumage vient encore d'être... [Lire la suite]
17 mars 2018

CONTRATS DE DUPES ENTRE L'ETAT ET LES REGIONS...

La justification du centralisme républicain à la française est d'assurer la solidarité nationale et une certaine forme de peréquation entre les territoires les plus favorisés et les plus compétitifs et ceux qui le sont moins: la collectivité régionale ayant été définie par les lois de décentralisation de 1982 comme le cadre territorial pertinent pour assurer, concrètement et financièrement, cette peréquation en portant les projets d'intérêt général au plus près des territoires concernés... Sauf que, sauf que, les régions françaises... [Lire la suite]
11 mars 2018

Le "CANARD" a bien raison de canarder la LNPN et la "clique des ministres normands" qui la soutiennent...

C'était à lire dans la dernière édition du Canard Enchaîné datée du 7 mars 2018. Un article titré " Le Paris-Le Havre sifflera trois fois" qui dit tout, définitivement et duquel on ne retirera rien sauf une erreur quant à la vitesse maximale projetée pour le projet: 250km/h au lieu de 230 km/h comme l'annonce "Jérôme Canard" ce qui ne change rien quant à l'analyse générale du problème que nous partageons totalement... Avant de vous laisser savourer l'article à lire ci-après, on vous résumera le problème en trois points: 1) Une... [Lire la suite]

08 mars 2018

MARKETING TERRITORIAL: La Normandie ne doit pas être qu'un ornement du GRAND PARIS!

C'est une question fondamentale qui se tient en arrière plan de l'actualité qui va nous revenir dans la goule comme un boomerang lorsqu'il va être prochainement question des choix jupitériens en matière de Grand Paris: La Normandie va-t-elle pouvoir s'autoriser le luxe de conduire, par ses propres moyens, un projet régional d'intérêt national (par exemple, organiser et gouverner le premier potentiel d'économie maritime et logistique de la France) ou ne sera-t-elle qu'un ornement  dans le marketing territorial du Grand Paris? ... [Lire la suite]
05 mars 2018

LA NORMANDIE EST MEPRISEE ! NOUS DEMANDONS AUX GRANDS ELUS REGIONAUX DE JOUER LE COLLECTIF NORMAND

Une fois de plus l'excellente parution hebdomadaire de la Chronique de Normandie (n°528 en date du 5 mars 2018) éditée par Bertrand TIERCE nous alerte: Une fois de plus, la Normandie, en tant que telle, se retrouve maltraitée, marginalisée, méprisée par les arbitrages politiques et financiers à l'étude au gouvernement. Une fois de plus, on déplore l'absence d'un LOBBY POLITIQUE NORMAND quand bien même il y ait et il y eut toujours au moins un ministre normand à Paris qui n'est pas si loin... Si nous devions adopter la grille de... [Lire la suite]
04 mars 2018

Axe SEINE, EOLIENNES MARINES: Selon Ouest-France, la Normandie est agie par les BRETONS quand ce ne sont pas les AMERICAINS...

Après la Normandie bancaire, terrain de jeu des Bretons, la campagne de dénigrement aussi implicite qu'impensée d'une Normandie qui prétendrait à un début de maîtrise de ses plus grands enjeux stratégiques se poursuit dans les éditions de Ouest-France... Glanés dans les éditions des 2 et 3 mars 2018 de Ouest-France (édition caennaise) on trouvera les articles suivants avec la confirmation d'une évidence: Ouest-France ne suit pas le Nord de l'objectivité journalistique mais poursuit l'Ouest comme si, d'aventure, une boussole avait... [Lire la suite]
26 février 2018

Edouard PHILIPPE va déclencher la GUERRE du RAIL et récolter la COLERE NORMANDE

Edouard Philippe n'est pas un Premier ministre... breton. Car si nous avions un Premier ministre breton, la Normandie... Euh, pardon! la Bretagne serait à nouveau couverte de faveurs. Edouard Philippe est aussi longiligne que Jean-Yves Le Drian est rondouillard: la différence saute pourtant aux yeux mais c'est tout comme... Édouard Philippe affirme : "Ce dont le grand ouest à besoin, ce à quoi le gouvernement s'engage, c'est de garantir que Brest, Nantes et Rennes disposent de liaisons faciles avec les autres métropoles... [Lire la suite]