21 novembre 2017

LE CLAPOTIS du HAVRE

Il paraît que le "Clapotis" est une bonne adresse... Sur la plage de Sainte Adresse. Mais le clapotis de Monsieur Edouard Philippe au carré des Docks du Havre valait-t-il franchement le déplacement? D'autant que l'on sent une certaine lassitude pour ne pas dire davantage des acteurs du monde maritime et portuaire pour ces grandes messes qui ne débouchent sur rien. On vous épargnera donc la peine de nous lire davantage car vous connaissez nos analyses et notre position bien résumée dans les paroles de la comptine enfantine... [Lire la suite]

15 novembre 2017

GRANDS PORTS MARITIMES DE LA VALLEE DE LA SEINE: Hervé Morin propose aux Normands de prendre le pouvoir

Devant près de trois cents personnes rassemblées dans le grand hangar des établissements PTS DUFOUR, une entreprise établie dans la zone logistique de Port Jérôme, Hervé Morin, le président normand rentré de sa tournée asiatique le moral gonflé à bloc, a proposé, à l'occasion d'un discours particulièrement offensif, de prendre le pouvoir en matière de gouvernance portuaire pour le confier aux acteurs locaux qui font vivre les grands ports maritimes sur leur territoire dans le cadre d'un établissement public piloté par la région... [Lire la suite]
01 novembre 2017

CANAL SEINE NORD: La communauté portuaire de Rouen s'est déjà vendue pour un plat de céréales depuis... 2012!

Le grand port maritime de ROUEN reste le premier port exportateur de céréales d'Europe. Une bourse des céréales s'y trouve d'ailleurs toujours. Mais pour combien de temps? https://actu.fr/normandie/rouen_76540/exportation-de-cereales-sur-le-port-de-rouen-une-annee-record_740877.html http://www.rfi.fr/emission/20140418-rouen-cereales-port-modernise-panamax Car le grand port maritime de Dunkerque qui a investi récemment dans des silos à grains tous neufs, a bien l'intention d'étendre son hinterland vers les plaines céréalières de... [Lire la suite]
27 octobre 2017

La ministre se transporte au PORT du HAVRE pour mettre une BORNE JACOBINE devant le GRAND LARGE de la REGIONALISATION...

Dans la perspective des prochaines des Assises de la Mer (ou de l'amer...) qui auront lieu en novembre 2017 au Havre en présence de son ci-devant maire désormais Premier ministre, Madame Elizabeth Borne, la ministre des transports, a passé sa journée du vendredi 27 octobre 2017 sur le port du Havre. Paris-Normandie, dans son édition du même jour, publiait un entretien exclusif avec la ministre dans lequel on apprendra surtout que le Premier ministre ne veut pas entendre parler ni de fusion des deux grands ports maritimes normands ni... [Lire la suite]
14 octobre 2017

NORDISER le CANAL SEINE NORD = NORMANDISER L'AXE SEINE !

Le commentaire de l'article à lire ci-dessous (Le Figaro le 4 octobre 2017) est dans le titre de ce billet... Macron le Jacobin n'a pas les moyens de ses ambitions. Hervé le Normand girondin a son idée précise sur la question... Le problème est de savoir ce que l'ancien maire du Havre en pense et si sa pensée, du reste, a quelque utilité car l'affaire se décidera non pas à Matignon mais à l'Elysée. A moins qu'elle ne se décide... en Normandie même!
Posté par Collectif BEN à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 octobre 2017

COUP DE GUEULE: Veut-on vraiment préserver l'avenir du Grand Port Maritime du HAVRE?

Nous commençons sérieusement à perdre patience... Tandis que les officiels portuaires du côté d'HAROPA fanfaronnent sur des résultats moyens et attendus comme un verre à moitié plein ou à moitié vide, que les flonflons mouillés d'un été au Havre s'achèvent dans un automne sans Saint Martin pour le 500ème anniversaire d'une fondation qui a fait venir les bobos parisiens derrière les vitres du Musée Malraux et fait fuir le maire à Matignon, on apprend que la patience ferroviaire havraise pourrait s'exercer au-delà de 2030, on apprend... [Lire la suite]

15 août 2017

REPORT du CANAL SEINE NORD: un OUF de soulagement ne fait pas une politique de relance de l'AXE SEINE

Les 2 et 8 août 2017 le quotidien normand Paris Normandie nous proposait deux articles au coeur de la torpeur estivale mais surtout au coeur du grand enjeu stratégique de l'avenir normand: le Canal Seine Nord Europe est donc mis sur une voie de garage financière par la nouvelle majorité gouvernementale présidée par le normand et havrais Edouard Philippe provoquant ainsi l'ire des grands élus nordistes ulcérés par les silences d'un ancien maire de Tourcoing à Bercy ou par l'enfant d'Amiens ou du Touquet à l'Elysée... Edouard... [Lire la suite]
19 juillet 2017

Daniel FASQUELLE où les tribulations d'un Nordiste en Normandie...

Nous fûmes sidérés à la lecture d'un entretien tout récent accordé à Paris-Normandie par un certain Daniel Fasquelle, ancien maire LR du Touquet et député du Pas-de-Calais, de passage chez nous en Normandie pour remonter le moral des troupes des militants de "les Républicains"... Le Nordiste qui a un canal dans la gorge n'y va pas de main morte: Edouard Philippe, ancien député-maire LR du Havre et actuel Premier ministre "n'est pas à la hauteur du poste". On a envie de répondre à l'ancien maire du Touquet qui ne manque pas de toupet:... [Lire la suite]
16 juillet 2017

Le Canal Seine Nord prend l'eau et en même temps la marée normande remonte la Seine

"Et en même temps"... La devise du nouveau régime. Le temps de gagner les élections jusqu'au moment où il faut faire des arbitrages douloureux. Par exemple, choisir entre un canal qui n'existe pas et qu'il faut creuser d'un coût total estimé à près de... 5 milliards d'euros. Et de l'autre, un canal, naturel celui-là qui existe depuis plusieurs millions d'années qui s'appelle la vallée de la Seine.     Au moment où il faut lancer la transition écologique en évitant de labourer le pays avec de grands projets... [Lire la suite]
08 juillet 2017

CANAL SEINE NORD: les arbitrages du Maire du Havre et en même temps Premier ministre...

Les lampions de la fête macronienne s'éteignent un à un alors que la nouvelle majorité gouvernementale ou présidentielle (ce qui revient au même) n'a même pas un mois: les réalités politiques et les réalités, tout simplement, font que la pensée magique d'une parole publique performative n'est plus opérante. Les hallucinogènes d'une campagne électorale qui a duré plus d'un an sont périmés et certains éléments de langage sont à jeter. Notamment celui-ci: "et en même temps" qu'on aurait pu considérer comme la devise du nouveau régime.... [Lire la suite]