19 avril 2019

CHOMAGE: pourquoi la baisse est-elle plus forte dans l'Ouest normand?

Contrairement à ce que croyait le piteux Alain Le Vern, les ci-devant Bas-Normands ne sont pas ces boulets roulant dans la bouze, plus pauvres que les ci-devant Haut-Normands et votant indécrottablement à droite depuis... Guillaume le Conquérant! On se souvient du plus minable argument de ce sinistre personnage qui consistait à dire que le retard économique et social des ci-devant Bas-Normands obligerait à une forte augmentation des impôts des ci-devant Haut-Normands en cas de réunification: cet argument foireux alla même se nicher... [Lire la suite]

23 février 2019

Acte XV de protestation des Gilets Jaunes: le coup de gueule d'un chômeur normand...

23 février 2019: Il a fait étrangement beau ce samedi officiellement d'hiver. Le soleil est souvent représenté en jaune même s'il est impossible de le savoir véritablement car on ne peut le regarder de face sauf quand il se lève ou quand il se couche: dans ce cas, il est rouge, la couleur de la colère car le sang a coulé des yeux les samedis qui précédèrent... Bien entendu, il y avait moins de monde disent les médias: 2000 personnes à Caen, 3000 à Rouen. Nous constatons plutôt une certaine stabilité qui recoupe la réalité sociale du... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 février 2019

La FERMETURE de la sucrerie de CAGNY met à l'épreuve la politique industrielle normande d'Hervé MORIN

Nous le savons depuis quelques jours, la sucrerie de Cagny située au Sud- Est de Caen, sur la route de Lisieux, doit fermer ses portes en 2020 laissant sur le carreau près de 90 salariés. On rappelera qu'un emploi industriel normand sur deux dépend d'un donneur d'ordres situé hors de la Normandie: avec la fuite des jeunes et le faible niveau de diplômes dans la population active régionale, nous avons là les principaux éléments du lourd passif de plus de 50 années de division normande qui pèsent aujourd'hui sur la renaissance normande... [Lire la suite]
13 février 2019

BAISSE DU CHOMAGE: le bouclier social de l'unité normande protège l'EMPLOI NORMAND!

A lire dans la Chronique de Normandie éditée par Bertrand Tierce n°568 (4 février 2019): L’inversion de la courbe du chômage se précise... Ne faisons pas la fine bouche. Les chiffres de l’emploi s’améliorent en Normandie, encore trop lentement bien sûr, mais la tendance se confirme. - Fin 2018, la région comptait 165 620 demandeurs d’emploi de catégorie A, un chiffre en baisse de 2,6% en un an. Toutes catégories confondues, le repli est un peu moins important (-1,7%) et le nombre de Normands ayant un problème d’emploi s’élève à 286... [Lire la suite]
25 septembre 2018

Démographie, indicateurs sociaux, qualification, avenir de l'emploi industriel: la NORMANDIE est FRAGILE

Depuis sa réunification institutionnelle, tous les observateurs et acteurs régionaux constatent un réveil normand notamment économique. Il est vrai que le nouveau conseil régional de Normandie sous la mandature actuelle d'Hervé Morin déploie une grande activité pour augmenter et dynamiser ce réveil économique régional qui commence à attirer une attention positive sur la Normandie au niveau national: cela faisait longtemps que cela n'était pas arrivé au point que l'on voit des comportements normands qu'on n'avait jamais vu lorsque la... [Lire la suite]
10 septembre 2018

Discours de la Fête de la Pomme: Hervé MORIN aime la Normandie et met en garde... Emmanuel MACRON

Samedi 8 septembre 2018, au domaine de la Pommeraie à Gonneville sur Honfleur, c'était la "fête de la Pomme", à savoir la rentrée politique de la majorité régionale normande présidée par Hervé Morin. Une assistance nombreuse dans une ambiance plutôt chaleureuse et bon enfant attendait le discours du président Morin qui fit événement... Nos amis et confrères de TV Normandie Channel, la webtélé du Mouvement Normand, ont filmé l'intégralité de ce discours que l'on peut réécouter sous le lien suivant: ... [Lire la suite]

03 août 2018

Saint- Etienne-du-Rouvray: salariés KLEENEX dans une usine de papier d'essuyage...

L'affaire qui suit est l'EXACT CONTRAIRE d'une stratégie normande d'intelligence territoriale économique. A savoir: subir la conjoncture économique ou financière comme on subit la météo. Hier pluie. Aujourd'hui, canicule... Ou fermeture d'usine et licenciements secs! Dans l'affaire qui suit on a un concentré chimiquement pur de tout ce qu'il ne faut pas faire et de ce qu'on ne devrait PLUS JAMAIS voir ou subir en Normandie, région pilote en France de l'anticipation technologique, industrielle ET financière avec une stratégie... [Lire la suite]
22 juillet 2018

TERRIBLE PASSIF de la DIVISION NORMANDE: 35% des NORMANDS ADULTES n'ont aucun diplôme!

Nous avons déjà évoqué sur l'Etoile de Normandie ce consternant constat: le passif de la division normande n'a pas généré que des retards dans le désenclavement routier ou ferroviaire de notre région. L'absence de toute vision globale et stratégique à l'échelle régionale pertinente, l'absence d'une véritable dynamique métropolitaine régionale mais aussi un profil économique industriel et agro-industriel qui a longtemps donné l'illusion que la Normandie laborieuse était un pays de cocagne où l'emploi était facile, tous ces éléments se... [Lire la suite]
18 juillet 2018

La PAUVRETE, un mal lancinant en Normandie

La Normandie, région socialement pauvre? La question ne se pose pas, c'est la réalité. Notre région ayant un profil industriel et rural marqué subit précisément ce qui se passe dans l'industrie et la ruralité: une crise sociale, culturelle,  liée au fait que la mondialisation de déréglementation néo-libérale qui s'impose à nous depuis plus de trente ans, s'acharne sur l'industrie et sur le monde rural (en Normandie l'industrie est surtout à la campagne) parce que les forces sociales associées à l'industrie et à la ruralité (le... [Lire la suite]
22 mai 2018

Un film à voir d'urgence: Stéphane Brizé et Vincent Lindon EN GUERRE contre l'absence de toute ambition industrielle...

Voilà l'un de ces rares films dont on pourra se souvenir longtemps après l'avoir vu dans une salle comble et un public très sensible réagissant aux situations et aux répliques et applaudissant à la fin de la séance (rare en Normandie où les gens, comme nous le savons, sont plutôt réservés et pudiques). EN GUERRE... Ce nouveau film coup de poing de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon dans le rôle principal (Laurent Amédéo, délégué syndical CGT de son entreprise) va beaucoup plus loin dans la réflexion et frappe beaucoup plus fort... [Lire la suite]