31 mai 2018

RANDONNEE PEDESTRE: le député Jean-Paul Lecoq a invité ses collègues à se promener dans le port du Havre

Aux dernières nouvelles, ils ne se sont pas perdus "sur le terrain" et ils sont bien rentrés sains et saufs à Paris... http://jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article351 Nouvel accueil de députés sur le port pour plaider en faveur des investissements qu’il mérite 28 mai 2018 - Journée portuaire avec Liliana Tanguy, députée du Finistère, Emmanuel Maquet, député de la Somme et Philippe Gosselin, député de la Manche, tous membres du groupe de travail parlementaire sur l’économie maritime. Poursuite aujourd’hui des accueils de collègues... [Lire la suite]

04 mai 2018

AVENIR DU PORT DU HAVRE: des courageux Normands sont enfin allés à ...ANVERS

Dans ce jargon infame que l'on appelle le globish, ça s'appelle du "benchmarking"... C'est-à-dire que l'on va visiter, plus ou moins discrètement, le potentiel et l'organisation de la concurrence pour faire aussi bien voire mieux. Les lecteurs réguliers de l'Etoile de Normandie sont au parfum depuis longtemps: le grand port maritime du Havre a des résultats plutôt moyens au regard du potentiel du grand port hauturier normand, de  sa situation à la bouche du plus grand fleuve navigable de France avec au bout, une mégalopole de... [Lire la suite]
13 juin 2017

Hervé MORIN et Edouard PHILIPPE doivent naviguer de conserve pour la Normandie

L'expression "naviguer de conserve" ou "travailler de conserve" (et non de "concert") nous vient de la Marine du temps qu'elle naviguait à la voile: le navire dit de "conserve" faisait route au vent du navire ou du convoi de navires que la "conserve" devait escorter, c'est à dire, surveiller, protéger, ravitailler et secourir en cas d'avarie, de naufrage ou d'attaque d'un corsaire ennemi. Sur cette image tirée d'une carte marine datant du début du XVIIe siècle, le vent venant de la droite, le navire hollandais  de droite "au... [Lire la suite]