29 mai 2020

Philippe AUGIER bien en selle pour... sauver le PMU?

Mais le fringuant cavalier maire de Deauville, une ville aussi connue pour sa plage que pour son rôle éminent dans l'économie nationale et internationale de la filière équine, arriverait à la tête du Pari Mutuel Urbain dans un moment difficile de sa longue histoire avec de nombreuses incertitudes à gérer sinon à solutionner et que la crise sanitaire actuelle n'a fait qu'aggraver: 1° Les courses hippiques peinent à attirer un nouveau public: les encourts du PMU subissent depuis de nombreuses années une lente érosion. A l'instar de la... [Lire la suite]

04 mars 2020

L'ORNE brille au salon international de l'agriculture de PARIS

L'Etoile de Normandie adresse toutes ses félicitations à ces producteurs normands de l'Orne, le département le plus rural mais aussi le plus secret de notre Normandie: des terroirs et des territoires d'exception encore préservés et authentiques. https://www.ouest-france.fr/normandie/orne/orne-les-producteurs-ont-ete-medailles-vingt-fois-au-salon-de-l-agriculture-6762438 Orne. Producteurs et éleveurs ont été médaillés vingt fois au Salon de l’agriculture Quatre médailles d’or, neuf d’argent et sept de bronze ont été décrochés au... [Lire la suite]
30 janvier 2020

Revue de presse au 30/01/20: vaches à lait, chatière, guerre du camembert, lin chinois, ports qui rient, port qui pleure...

Nouvelle revue de presse proposée par la rédaction de l'Etoile de Normandie... Les tarifs du Pont de Normandie vont augmenter car les Normands sont des vaches à lait... Ou l'on entend à nouveau quelques échos de la guerre du camembert (Les Echos 30/01/20): Et c'est urgent que la vache de race normande fasse son grand retour dans nos prairies car les éleveurs sont dans la misère: Michel Houellebecq en écrivant son roman "Sérotonine" avait, hélas, vu juste! ... [Lire la suite]
24 janvier 2020

Revue de presse au 23/01/20: identité sportive, Mt St Michel épique, Morin aime la Manche, le pont de Normandie a 25 ans...

Nouvelle revue de presse proposée par l'Etoile de Normandie à la date du 23 janvier 2020... Ouest-France, dans son édition du 22 janvier 2020, publiait un dossier fort intéressant sur le rôle joué par l'identité normande dans l'identité visuelle et symbolique des clubs sportifs de notre région: la réunification normande est en train de dynamiser le mouvement sportif régional car la fierté normande est une évidence. Un bémol, cependant: le titre choisi par la rédaction (caennaise?) de Ouest France est plutôt mauvais et cela ne... [Lire la suite]
23 décembre 2019

Dernière revue de presse normande avant notre trève pour la Noué (du 23 au 30 décembre 2019)

Le gouvernement qui espérait une "trève de Noël" dans le conflit social en cours concernant la réforme des retraites en sera pour ses frais: il y aura bien, non pas une trève, mais des grèves pendant la période de Noël voire même après et surtout à la rentrée: les commerçants qui espéraient une trève des confiseurs  sont alarmés par la baisse significative de leur chiffre d'affaires (entre -20 et -50% notamment dans l'hôtellerie-restauration). Pas sûr que dans certains secteurs d'activité, il soit désormais aussi facile de... [Lire la suite]
10 décembre 2019

Le nouveau LOGO du département de l'ORNE: une catastrophe visuelle et symbolique

Si le "trou du cul du Monde" devait avoir un logo, ce serait celui-ci! En effet, comme nous l'avons déjà écrit ici, le subliminal d'un logo raté est toujours réussi! On se souviendra de l'exemple fameux du logo du TGV qui, retourné, révèle la présence d'un... escargot et on pourra toujours rappeler le message subliminal désastreux des deux logos régionaux de la Normandie autrefois divisée: un demi-drakkar bas-normand voguant vers la Bretagne au risque du naufrage et un demi-léopard haut-normand pataugeant dans la Seine vers Paris... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 16:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 décembre 2019

CQFD: PLUIE=HERBE=CHEVAL=NORMANDIE...

Nous avons déjà traité ici d'une belle et bonne nouvelle normande, à savoir, la création d'un campus international dédié au cheval sur le site de Goustranville dans le Calvados avec délocalisation de la section équine de l'école nationale vétérinaire de Maisons-Alfort. Ouest-France, dans son édition caennaise du 4 décembre 2019 revient, bien entendu, sur cette importante décentralisation dont bénéficie enfin la Normandie. Sauf que le journaliste n'a, semble-t-il, pas remarqué un petit détail subliminal dans la vue d'artiste proposée... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 01:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 décembre 2019

Revue de presse: le mur du 5 décembre, un campus équin, la soif pour le lait bio normand, Lubrizol le bilan, etc...

Nouvelle revue de presse normande, en ce 4 décembre 2019, veille du fameux mur du "çon" (pour parler comme le Canard enchaîné) programmé le 5 décembre 2019 au niveau national... Le Havre, capitale de la grève? ... [Lire la suite]
27 novembre 2019

CAEN 18 novembre 2019: réunion de la commission permanente du Conseil régional de Normandie

Le 18 novembre dernier, s'est réunie en l'abbaye-aux-Dames de Caen, la dernière commission permanente du conseil régional de Normandie. La Commission permanente est l'organe exécutif du Conseil Régional de Normandie qui décide concrètement de financer ou non tel ou tel projet sur le territoire normand. Il est donc important de porter à la connaissance des citoyens normands les décisions de la commission permanente. Commission permanente du 18 novembre 2019 Le 21 novembre 2019 La Commission Permanente de la Région Normandie... [Lire la suite]
25 octobre 2019

HIPPISME: inquiétude des professionnels d'une Normandie... toujours divisée!

Dans l'édition du 23 octobre 2019 de l'édition caennaise de Ouest-France, nous avons relevé cet article au sujet d'une actualité plutôt discrète concernant l'une des activités essentielles à l'image de la Normandie puisqu'il s'agit des prochaines élections professionnelles dans le monde de la course hippique. Cet article nous révèle l'inquiétude des professionnels sur l'avenir de la filière du hippisme en raison de la baisse structurelle des encours au Pari Mutuel Urbain (PMU): cette désaffection tient à des raisons générationnelles... [Lire la suite]