08 avril 2018

NORMANDISATION FERROVIAIRE ET PORTUAIRE: MACRON L'AUTISTE DIT NON !

Retour grâce à Paris-Normandie sur la visite présidentielle d'Emmanuel Macron à Rouen le 5 avril dernier et confirmation que ce fut une journée placée sous le signe de l'autisme présidentiel et jacobin dès qu'il s'est agi des sujets les plus sensibles et essentiels pour l'avenir de la Normandie... On se demande bien où est passé le "pacte girondin" du candidat Macron alors que le président de la République le plus néo-centralisateur qu'on ait vu depuis des lustres accordait à des élus locaux "triés sur le volet" une ... [Lire la suite]

08 février 2018

CARNAVAL: Les transports amoureux d'Hervé et d'Edouard et la suite du bal des Clochemerleux...

Hervé MORIN n'oublie pas qu'un ancien député-maire du Havre a, bel et bien, réalisé sa promesse: traverser à la nage le bassin du Commerce en cas de réunification de la Normandie que ledit député-maire du Havre a, par ailleurs, voté (L'actuel président normand s'étant alors abstenu...) Fort bien! Mais depuis l'automne 2014 et ce vote historique de l'Assemblée Nationale, de l'eau a coulé sous les ponts de la Seine et le ci-devant député-maire du Havre est désormais le Premier Ministre tandis qu'Hervé Morin est le premier président de... [Lire la suite]
02 février 2018

RAPPORT du Conseil d'Orientation des Infrastructures: La Normandie enfin dans les priorités du gouvernement central?

Voilà une sornette qu'on nous a trop seriné: l'intérêt national de la Normandie notamment de sa vallée de la Seine impose de remettre d'urgence son système de transports à niveau... Blablablabla... Nous ne pouvons qu'afficher notre scepticisme devant tant de salive dépensée par le Ministère de la Parole publique alors qu'en sourdine, Messieurs les Raboteurs de Bercy s'activent après que des arbitrages toujours très politiciens ont été rendus en "haut-lieu" comme on dit, lorsqu'un nouveau locataire prend place à l'Elysée. A la... [Lire la suite]
18 janvier 2018

La section Normande de la FNTR s'offre une pleine page de com dans PARIS-NORMANDIE

On a échappé au pire: une pleine page de pub de la SAPN dans une édition quotidienne de Paris-Normandie pour expliquer aux usagers Normands que les péages de l'A13 vont sérieusement augmenter en février prochain... L'Etoile de Normandie a été mise au courant que la section normande de la Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR) s'était offerte une pleine page de communication dans l'édition du 18 janvier 2018 de Paris-Normandie: Alors que le contournement Nord Est de Rouen n'est pas encore totalement financé, qu'il va... [Lire la suite]
01 novembre 2017

CANAL SEINE NORD: La communauté portuaire de Rouen s'est déjà vendue pour un plat de céréales depuis... 2012!

Le grand port maritime de ROUEN reste le premier port exportateur de céréales d'Europe. Une bourse des céréales s'y trouve d'ailleurs toujours. Mais pour combien de temps? https://actu.fr/normandie/rouen_76540/exportation-de-cereales-sur-le-port-de-rouen-une-annee-record_740877.html http://www.rfi.fr/emission/20140418-rouen-cereales-port-modernise-panamax Car le grand port maritime de Dunkerque qui a investi récemment dans des silos à grains tous neufs, a bien l'intention d'étendre son hinterland vers les plaines céréalières de... [Lire la suite]
27 octobre 2017

La ministre se transporte au PORT du HAVRE pour mettre une BORNE JACOBINE devant le GRAND LARGE de la REGIONALISATION...

Dans la perspective des prochaines des Assises de la Mer (ou de l'amer...) qui auront lieu en novembre 2017 au Havre en présence de son ci-devant maire désormais Premier ministre, Madame Elizabeth Borne, la ministre des transports, a passé sa journée du vendredi 27 octobre 2017 sur le port du Havre. Paris-Normandie, dans son édition du même jour, publiait un entretien exclusif avec la ministre dans lequel on apprendra surtout que le Premier ministre ne veut pas entendre parler ni de fusion des deux grands ports maritimes normands ni... [Lire la suite]

18 septembre 2017

Parc de Clères 15 septembre 2017: Nouvelle réunion du G5 départemental Normand

Vendredi 15 septembre 2017, les cinq présidents départementaux normands se sont retrouvés au Parc de Clères (Seine-Maritime) à l'occasion d'une nouvelle réunion du "G5 Normand". Tous les sujets qui fâchent ont été évoqués... Enfin presque ! Lire ci-après, le communiqué de presse officiel faisant état de cette réunion:  Commentaire de Florestan:  On partagera, bien évidemment, la mauvaise humeur des présidents départementaux normands face à l'inquiétante restauration néo-jacobine du président Macron qui n'a pas les... [Lire la suite]
13 septembre 2017

Ils veulent NORDISER leur CANAL... C'est l'heure de NORMANDISER l'Axe Seine

C'est donc confirmé, l'Etat jacobin parisien n'a plus un rond. Tout récemment, les élus des Hauts-de-France (sic) ont proposé au Gouvernement présidé par l'ancien maire du Havre de garantir de leurs propres deniers le fameux emprunt des 700 millions d'euros qui manquent pour boucler le tour de table financier permettant la réalisation du fameux Canal Seine Nord. Ils ont aussi proposé de prendre la gouvernance complète du projet pendant les travaux: ils ont donc proposé la "nordisation" du Canal Seine Nord Europe. Le gouvernement... [Lire la suite]
04 mai 2017

PRESIDENCE MACRON: Le lobby breton se verrait bien à MATIGNON

Sans illusion et avec lucidité, à la vue du spectacle lamentable du débat de la veille au soir, il va falloir se faire à l'idée qu'Emmanuel Macron sera, pendant cinq ans, le président de la République française dans la logique de poursuivre la gestion actuelle du réel consistant à adapter notre pays à la mondialisation libérale et financière sous standard culturel américain: une majorité de Français semblent disposés à consentir à l'abdication de notre prétention à la civilisation universelle pour n'habiter qu'une région du monde... [Lire la suite]
30 avril 2017

Pascal MARTIN devant les portuaires rouennais: La SEINE MARITIME n'a presque plus de compétences ou de finances !

Etait-ce, finalement, le bon interlocuteur politique à inviter? Il ne s'agit évidemment pas de remettre en cause la bonne volonté normande de Pascal Martin président d'un paquebot de moins en moins manoeuvrant, le conseil départemental de la Seine Maritime, en l'occurence. En effet, les réformes territoriales récentes et l'austérité budgétaire de l'Etat font que le département n'a plus ni certaines compétences (l'essentiel a été transféré à la région) ni certaines finances (l'Etat a taillé dans le vif de la dotation globale de... [Lire la suite]