21 juin 2019

Présidentielles 2022: Bernard CAZENEUVE un CINCINNATUS... ANGLO-NORMAND?

Billet de Florestan: A l'occasion de la prochaine élection présidentielle en 2022, le match retour Macron VS Le Pen pourrait virer au cauchemar! Imagine-t-on un instant le cour central de Roland Garros déserté par le public le dimanche d'une finale? L'abstention, déjà monumentale, pourrait culminer à des hauteurs himalayennes avec, de l'autre côté de la montagne, une victoire à ce point étriquée qu'elle ne pourra être considérée comme telle pour celui ou celle qui devra l'emporter de peu avec le risque d'entrer dans une crise... [Lire la suite]

25 avril 2019

CONFERENCE DE PRESSE du 25 avril 2019 ou le tête-à-queue GIRONDIN d'Emmanuel MACRON

Emmanuel Macron a le dos au mur et, en terme de symbole, après l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, notre cathédrale nationale, mais aussi après 5 mois de révolte d'une partie des classes populaires, le mur est brûlant! En dépit d'une certaine arrogance affichée d'emblée en balayant la question du doute exposée en préambule - "A-t-on fait fausse route? Je crois tout le contraire!"- Emmanuel Macron se montre lyrique en évoquant pendant près de trois heures, un objectif très ambitieux: reconstruire "l'art d'être... [Lire la suite]
21 février 2019

BILLET de FLORESTAN. Elections en 2021 et 2022: POUR UN TICKET MORIN... CAZENEUVE

Billet de Florestan "Au lendemain des élections organisées dans la capitale sans nom d'un pays sans nom, la stupeur s'empare du gouvernement: 83% des électeurs ont voté blanc..."  José Saramango, La lucidité. Faisons un peu de prospective électorale sinon un peu de politique fiction parce que, comme tout le monde, je déteste les cauchemars et surtout les cauchemars voués à se répéter... Mais franchement! Qu'a-t-on fait au Bon Dieu pour mériter ça... Depuis 1974, mises à part une parenthèse de vraie gauche gouvernementale... [Lire la suite]
14 février 2019

Gilets Jaunes VS Parti de l'Ordre et de la Peur, y compris et surtout en Normandie...

BILLET de FLORESTAN On annonce un "acte XIV" des gilets jaunes samedi prochain. Les tragédies classiques se limitaient à 5 actes sauf que leurs héros devaient mourir à la fin. Pas sûr que cela soit le désir de l'immense majorité de ce peuple réveillé en colère que de politiquement mourir. En outre, pour finir le tournoi, notamment en rugby il est préférable d'être à ... XV. Au delà, il devient urgent de réfléchir quant à savoir faire autrement sachant qu'un vote déterminant aura lieu le 26 mai 2019 (référendum en plus des élections... [Lire la suite]
25 janvier 2019

Ingrid LEVAVASSEUR: La "gilet jaune" normande qui voudrait prendre la politique au sérieux

On ne pourra que saluer la pureté de la démarche: elle est de bon sens et intellectuellement parfaitement honnête. Elle reflète aussi le goût des Normands de respecter dès que possible la loi et la légitimité qu'elle donne quand il s'agit de faire de la politique. Comme le disait Maurice Thorez, "il faut savoir finir une grève". Il faut donc savoir sortir de la rue pour entrer de plein pied dans l'arène du débat public institutionnel. La démarche n'est pas sans courage... Ingrid LEVAVASSEUR, gilet jaune normande se lance en politique... [Lire la suite]
17 janvier 2019

ô Micron! réflexions normandes sur la lettre de... Macron

L'Etoile de Normandie vous propose de lire une nouvelle intervention du Cercle Normand de l'Opinion...   Une lettre à Macron Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion Un diacritique est un signe accompagnant une lettre, souvent une voyelle, afin d’en modifier le son correspondant ou le distinguer d’un autre mot homonyme. Cela existe dans différentes langues, par exemple, pour ne citer que des langues européennes, l’umlaut allemand ou le tilde espagnol. En français, les différents accents sur des voyelles... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 janvier 2019

Gilets Jaunes: LE LABORATOIRE POLITIQUE NORMAND (suite...)

Voilà! C'est fait! Emmanuel Macron, le chef de l'Etat et ses gens (une tablée de 30 personnes à nourrir, le soir après coup, dans un petit restaurant de Vernon avant de regagner Paris) ont fait leur grand numéro: près de sept heures "à portée d'engueulades" devant quelques 600 maires Normands confinés dans un gymnase à Grand-Bourgtheroulde, commune nouvelle du Roumois transformée en camp retranché... A l'extérieur, assez loin, le peuple en gilets jaunes s'était massé sur les rond-points tandis que ceux de Bourgtheroulde étaient en... [Lire la suite]
15 janvier 2019

Emmanuel MACRON joue sa dernière carte politique devant une ASSEMBLEE PROVINCIALE NORMANDE

Mardi 15 janvier 2019: l'Histoire retiendra que le président de la République s'est enfermé pendant près de sept heures dans le gymnase d'une petite ville normande pour discuter et dialoguer sur l'avenir de la France et de son peuple avec 600 maires venus de toute la Normandie. A l'initiative de Sébastien Lecornu, ancien président du département de l'Eure et actuel sous-ministre à la cohésion des territoires, c'était à la Normandie d'inaugurer le fameux "grand débat" voulu par Emmanuel Macron pour tenter de se sortir de la crise... [Lire la suite]
11 janvier 2019

CRESSY où la fusion ne fusionne pas faute d'être démocratique!

L'Etoile de Normandie a repéré cet article dans une récente édition de Paris-Normandie (5 janvier 2019) histoire de démontrer que la crise actuelle de la représentation démocratique ne concerne pas que les salons dorés de l'Elysée. La question de démocratiser la démocratie à tous ses étages se pose avec urgence: les maires sur lesquels Emmanuel Macron compte pour renouer le dialogue et la confiance disparus dans la fumée des lacrymogènes ne font pas exception surtout lorsqu'il est question de supprimer la commune elle-même, base... [Lire la suite]
11 janvier 2019

Mardi 15 janvier 2019, Grand BUNKER Macron à Bourtheroulde: 700 maires et élus Normands invités...

Emmanuel Macron va enfin tenter de sortir de l'Elysée, sa résidence parisienne surveillée pour éviter de subir le sort d'un Louis XVI enfermé dans son palais des Tuileries et placé sous la surveillance des Sans-culottes de Paris: Il a donc choisi de venir chez nous en Normandie non pas pour nous parler mais pour renouer le dialogue avec les élus locaux qui tentent de nous représenter au mieux et au plus près des réalités concrètement vécues par nos concitoyens, à savoir, les maires. Ces fameux maires que Monsieur Monarc n'avait pas... [Lire la suite]