22 mai 2019

POLITIQUE MARITIME: comment améliorer la compétitivité des entreprises ligériennes grâce au GPM... du Havre ?

     La presse nationale, par l'intermédiaire du Figaro, évoque à nouveau ces jours-ci le potentiel sous-exploité des ports français : LE FIGARO PREMIUM Economie Christian Buchet : « Nos ports sont une solution à la crise » Par Charles Jaigu Mis à jour le 19/05/2019 à 21:33 Publié le 19/05/2019 à 19:01 http://www.lefigaro.fr/conjoncture/christian-buchet-nos-ports-sont-une-solution-a-la-crise-20190519 INTERVIEW - Pour le spécialiste de la mer, mieux relier Le Havre et Marseille au reste de la France et de... [Lire la suite]
Posté par Verdevase à 11:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 avril 2019

Avenir du service public ferroviaire régional: les parlementaires socialistes normands interpellent la SNCF

... Donc Elisabeth Borne, la ministre des Transports mais aussi Hervé Morin puisque la Normandie doit reprendre l'intégralité des activités de la SNCF dans la région à partir de 2020: https://www.ouest-france.fr/normandie/train-en-normandie-les-parlementaires-socialistes-veulent-savoir-ce-qui-va-fermer-6325278 Train en Normandie. Les parlementaires socialistes veulent savoir ce qui va fermer Ils voient des élus et habitants inquiétés par de nouvelles fermetures de gares ou de guichets en Normandie. Les sept parlementaires... [Lire la suite]
04 avril 2019

PARIS/GRANVILLE/PARIS/DIEPPE/PARIS/LE TREPORT: La Normandie doit réinventer ses trains de plaisir pour irriguer son territoire!

Les décisions comptables ne sont jamais de bonnes décisions: un projet de fermeture n'est pas un projet. Tout au plus est-ce un projet d'enfumage pour tenter de justifier l'injustifiable. Dans le cas qui nous préoccupe, à savoir la fermeture, pour l'instant à l'étude, des gares du Merlerault et de Sainte-Gauburge sur la grande ligne Paris-Granville, c'est s'en prendre à une véritable ligne de vie qui permet aux territoires ruraux du Pays d'Ouche, du Perche, du Haut-Pays d'Auge, du Hiesmois, des Marches, du Houlme ou du Domfrontais... [Lire la suite]
02 avril 2019

VALLEE de la Seine: le système logistique fluvio-maritime normand va se renforcer grâce un promoteur... tchèque!

Tout progrès de la coopération systémique, équilibrée, concertée, spécialisée et complémentaire entre les deux grands ports maritimes normands du Havre et de Rouen, appelés à fusionner d'ici 2021, est une bonne nouvelle. Tout comme la montée en puissance du report modal vers le fleuve pour éviter des norias de camions polluantes sur chaque rive de la Seine. De même que le progrès du désenclavement ferroviaire du GPM du Havre via la ligne Serqueux-Gisors est aussi une bonne chose quand bien même elle devrait être complétée d'un... [Lire la suite]
19 mars 2019

Accès nautiques au port fluvio-maritime de Rouen : aggravation du coût d'entretien par anticipation, indirectement...

     Un article récemment paru dans l'hebdomadaire Le Courrier Cauchois, celui du 15 mars 2019, et dont le contenu risque fort de ne pas être évoqué par un certain quotidien normand instrumentalisé par la communauté politico-portuaire rouennaise, mérite qu'on s'y intéresse :      Cet article peut être mis en perspective d'un autre que j'ai publié : 23 juin 2018 Grand Port Maritime de ROUEN: L’art de transformer en écran de fumée une masse de sédiments ... [Lire la suite]
04 mars 2019

ELETOT ou comment vivre sans INTERNET ou presque!

L'Etoile de Normandie vous propose de lire cet excellent reportage de Clémence Dupont de la rédaction de Paris-Normandie: Vivre et travailler à la campagne c'est agréable et c'est l'un des atouts principaux de l'attractivité résidentielle de la Normandie que de pouvoir vivre et travailler à la campagne ou au bord de la mer pas très loin d'une ville (une ville de 10000 habitants tous les 25 à 30 km; Caen, Rouen ou Le Havre à deux heures de voiture maximum en région; proximité de la Normandie avec la région parisienne). Mais si vivre à... [Lire la suite]

28 février 2019

Deux gares normandes victimes d'un réseau ferré... étriqué

     Le choeur des lamentations continue à donner de la voix sur la question ferroviaire en Normandie : En Pays de Caux, deux gares sont menacées de fermeture en 2020 faute de fréquentation Paris-Normandie Publié le 28/02/2019 à 12:05 Mis à jour le 28/02/2019 à 12:05 https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/en-pays-de-caux-deux-gares-sont-menacees-de-fermeture-en-2020-faute-de-frequentation-KF14663382 Mobilité. Faute de fréquentation suffisante, les gares de Foucart-Alvimare et de Bolbec-Nointot sont... [Lire la suite]
22 février 2019

Avenir du service public de la mobilité dans le PAYS de CAUX: ça s'égare et ça déraille!

Que les citoyens ne soient pas d'accord avec les décisions prises pour leurs élus locaux c'est une chose... Que les citoyens s'invectivent vainement entre eux sur les réseaux sociaux ou sur Internet, on en sait ici quelque chose. Mais quand les élus locaux se tirent, à leur tour, dans les pattes autour de la rédaction d'une tribune à paraître dans la presse régionale afin de faire pression sur le président de région de Normandie qui est devenu le Monsieur qui aide au financement de tous les projets locaux c'en est une autre proprement... [Lire la suite]
17 février 2019

Désenclaver l'Estuaire de la SEINE: ET SI ON DEMANDAIT AUX NORVEGIENS?

Comme il n'y a plus de sous, que l'Etat central jacobino-parisien déblatère sur les modalités politiciennes de son impuissance ou de son incompétence, que les régions veulent prendre des initiatives et expérimenter, nous avons sur les bras irrésolu, un vieux problème dont personne ne savait que faire quand la Normandie n'était qu'une colonie parisienne coupée en deux de part et d'autre de l'Estuaire de la Seine: pendant cette longue période stérile pour l'intelligence régionale normande, il importait surtout que les bourgs à vaches... [Lire la suite]
05 février 2019

FERROVIAIRE: LE PLAN MORIN commence à produire ses effets positifs...

Que l'on se souvienne... Dès la réunification actée au 1er janvier 2016, Hervé Morin, premier président de la Normandie s'était mis au travail pour s'attaquer au dossier le plus urgent qui était de sauver, ni plus ni moins, l'avenir du service public ferroviaire normand. En avril 2016, il négociait avec le Premier ministre de l'époque, un certain Manuel Valls un plan global de renouvellement de la Normandie ferroviaire d'un montant total de 1,4 MILLIARDS d'euros pour une mise en oeuvre opérationnel dès 2020 puisqu'il était devenu... [Lire la suite]