11 novembre 2017

Guillaume PELTIER et Michel ONFRAY: Nos provinces, une chance pour la France

NOS PROVINCES, UNE CHANCE POUR LA FRANCE     La France des provinces devrait être la première bénéficiaire des politiques publiques, argumente Guillaume Peltier, député LR du Loir-et-Cher (texte de la tribune parue dans Le Figaro, jeudi 9 novembre 2017) La nouvelle petite noblesse d'Etat, forgée dans le moule comptable et technocratique, a pris l'habitude de nous regarder avec commisération. Notre tort? Nous, habitants de la province, nous refusons de lui ressembler. Singer des individus uniformes, aseptisés,... [Lire la suite]

09 novembre 2017

Le jacobinisme hautain ET le parisianisme méprisant ne doivent pas faire dérailler le SERQUEUX-GISORS!

Dans l'affaire d'intérêt national de la future ligne de fret ferroviaire Serqueux-Gisors indispensable au désenclavement du Grand Port Maritime du Havre, la question de la maîtrise d'usage du projet et de son acceptabilité sociale et environnementale est essentielle: Des efforts importants ont déjà été faits par la région Normandie présidée par Hervé Morin à l'égard du pays de Bray qui bénéficie d'un traitement de faveur comme jamais il n'avait pu en connaître sous la satrapie du très méprisant Le Vern ci-devant président... [Lire la suite]
01 novembre 2017

CANAL SEINE NORD: La communauté portuaire de Rouen s'est déjà vendue pour un plat de céréales depuis... 2012!

Le grand port maritime de ROUEN reste le premier port exportateur de céréales d'Europe. Une bourse des céréales s'y trouve d'ailleurs toujours. Mais pour combien de temps? https://actu.fr/normandie/rouen_76540/exportation-de-cereales-sur-le-port-de-rouen-une-annee-record_740877.html http://www.rfi.fr/emission/20140418-rouen-cereales-port-modernise-panamax Car le grand port maritime de Dunkerque qui a investi récemment dans des silos à grains tous neufs, a bien l'intention d'étendre son hinterland vers les plaines céréalières de... [Lire la suite]
27 octobre 2017

COPIL LNPN Paris 26 octobre 2017: L'option BETOIRE dans le plateau de CAUX est confirmée

La dernière réunion du comité de pilotage de la future Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN) s'est donc tenue à la préfecture de l'Ile de France à Paris et, comme prévu, les options techniques proposées par les grands ingénieurs fonctionnaires de SNCF Réseau ont été validées par les grands élus des territoires concernés: la contrainte majeure pesant sur cette réunion étant d'éviter à tout prix de prendre du retard sur un calendrier d'études et de réalisation qui a déjà été détendu jusqu'au delà des années 2030 pour ce projet considéré... [Lire la suite]
12 octobre 2017

COUP DE GUEULE: Veut-on vraiment préserver l'avenir du Grand Port Maritime du HAVRE?

Nous commençons sérieusement à perdre patience... Tandis que les officiels portuaires du côté d'HAROPA fanfaronnent sur des résultats moyens et attendus comme un verre à moitié plein ou à moitié vide, que les flonflons mouillés d'un été au Havre s'achèvent dans un automne sans Saint Martin pour le 500ème anniversaire d'une fondation qui a fait venir les bobos parisiens derrière les vitres du Musée Malraux et fait fuir le maire à Matignon, on apprend que la patience ferroviaire havraise pourrait s'exercer au-delà de 2030, on apprend... [Lire la suite]
02 octobre 2017

Arnaud BRENNETOT: "Mettre la Normandie en réseau!"

La Normandie de par sa géographie devrait être LA région française du réseau, à commencer par la présence d'un réseau urbain très dense qui maille quasi totalement le territoire régional: une ville de 10000 habitants tous les trente kilomètres et trois grandes agglomérations urbaines au lieu de n'en avoir qu'une seule. Par le réseau, la Normandie permet les complémentarités, les transitions, les nuances, d'un pays à l'autre, d'un bassin de vie ou d'emploi à d'autres. Le réseau tient la mosaïque normande quand bien même la... [Lire la suite]

17 septembre 2017

C'est CONFIRME hélas... EN 2018 ANVERS PREMIER PORT DE FRANCE !

... Si l'on en croît cet article paru dans la dernière livraison (septembre 2017) du mensuel spécialisé "Ville, rail et Transports" à lire ci-dessous:   Commentaire de Florestan: A la question lancinante posée par cet article, "comment les ports peuvent-ils s'en sortir?" il n'y a qu'une seule réponse, celle que l'on n'a pas encore expérimentée: la REGIONALISATION de la gouvernance portuaire et ferroviaire. Dans le cas normand, il faut que la région Normandie et les grandes collectivités territoriales concernées (agglo du... [Lire la suite]
11 juillet 2017

ORGANISER L'avenir de l'EMPLOI NORMAND: le défi de la formation et de la mobilité des jeunes Norrmands

Alors que le nouveau gouvernement nous annonce de nouvelles assises de la mobilité (rester assis pour écouter des discours officiels) au moment où s'accroissent les inégalités sociales et territoriales entre les perdants et les gagnants de la métropolisation (ou de la mondialisation), les régions se voient dans l'obligation d'assurer et d'organiser, de plus en plus, ce devoir républicain fondamental d'assurer la solidarité et l'équité entre les territoires, si ce n'est la continuité de notre territoire pour que notre pays reste l'un... [Lire la suite]
21 juin 2017

Le SRADDET... Un sigle barbare mais un ENJEU ESSENTIEL, celui de formuler démocratiquement un PROJET NORMAND

Depuis le 13 juin 2017, la région Normandie a lancé ses réunions de concertation avec la société civile régionale (dumoins avec celle qui ne s'abstient pas de voter ou de participer aux réunions) pour établir les grandes lignes orientations du tout premier projet régional territorial dans l'histoire contemporaine de la Normandie. SRADDET pour Schéma  Régional d'Aménagement et de Développement Durable d'Egalité du Territoire: derrière ce sigle barbare (un de plus !) se cache une tentative essentielle de formuler démocratiquement... [Lire la suite]
13 juin 2017

Hervé MORIN et Edouard PHILIPPE doivent naviguer de conserve pour la Normandie

L'expression "naviguer de conserve" ou "travailler de conserve" (et non de "concert") nous vient de la Marine du temps qu'elle naviguait à la voile: le navire dit de "conserve" faisait route au vent du navire ou du convoi de navires que la "conserve" devait escorter, c'est à dire, surveiller, protéger, ravitailler et secourir en cas d'avarie, de naufrage ou d'attaque d'un corsaire ennemi. Sur cette image tirée d'une carte marine datant du début du XVIIe siècle, le vent venant de la droite, le navire hollandais  de droite "au... [Lire la suite]