17 avril 2018

LE CLAPOTIS du HAVRE, Saison 2, du 13 au 15 juin 2018: un énième FORUM pour parler et ne rien... faire!

Blabla bla bla bla... Mercredi 13 juin 2018 DEAUVILLE, Villa Le Cercle A partir de 15h: Accueil & inscription des participants 16h30: Discours d’ouverture : Philippe AUGIER, Maire de Deauville, 1er Vice-président du Pôle métropolitain de l’Estuaire de la Seine 16h45 -18h15 : Table ronde : Estuaires & économie circulaire Conciliant richesse de l’écosystème et contraintes d’un développement économique / urbain rapide, les estuaires sont des territoires privilégiés pour expérimenter et mettre en... [Lire la suite]

17 avril 2018

PORT du HAVRE: le matelot DARMANIN est-il vraiment à l'écoute?

Vendredi 13 avril 2018, Gérald Darmanin, le ministre du Budget, des douaniers et du... Canal Seine Nord Europe était de passage sur le port du Havre pour une visite quelque peu discrète. Comme le Premier ministre ou le Président de la République récemment dans une petite école rurale du Perche normand, il s'est dit "à l'écoute, à l'écoute...". Justement, c'est parce que certains en Normandie ont en marre d'être  l'amarre sinon à la remorque d'un Etat central encalminé sur sa souille au fond d'une darse, qu'il faudrait être,... [Lire la suite]
16 avril 2018

Hervé MORIN, l'empêcheur N°1 de "jacobiner" en rond dans un hôtel particulier parisien...

Les dernières éditions disponibles de la Chronique de Normandie éditée par Bertrand Tierce (16 avril 2018  n°533) et de la Lettre EcoNormandie (13 avril 2018 n°1573) nous permettent de revenir à l'essentiel sur la question régionale normande qui est de savoir si, oui ou non, on va commencer à prendre au sérieux l'idée régionale dans notre beau pays républicain, jacobin parisiano-centré... Avant de commencer, signalons la tenue d'une soirée de conférences consacrée à Charlotte CORDAY qui aura lieu à Caen, à la bibliothèque Alexis... [Lire la suite]
18 octobre 2017

Yves LOIR: La continuité "MACRO-PARISIENNE" met la Normandie en GRAND PERIL

Pour lors, après quelques mois de pouvoir, Macronaparte 1er s'appelle encore Emmanuel MACRON... Mais il est probable que la confrontation aux dures réalités en fasse, avant la fin du quinquennat, un Emmanuel... MICRON ! En attendant, les Normands se voient affligés d'un nouveau spectacle consternant les concernant puisqu'ils sont aux premières loges: un nouveau ballon d'essai  est actuellement envoyé dans le ciel déjà bien encombré de la prospective nationale! Il s'agit, plutôt, de l'énième tentative de regonflage d'une vieille... [Lire la suite]