22 mai 2018

Un film à voir d'urgence: Stéphane Brizé et Vincent Lindon EN GUERRE contre l'absence de toute ambition industrielle...

Voilà l'un de ces rares films dont on pourra se souvenir longtemps après l'avoir vu dans une salle comble et un public très sensible réagissant aux situations et aux répliques et applaudissant à la fin de la séance (rare en Normandie où les gens, comme nous le savons, sont plutôt réservés et pudiques). EN GUERRE... Ce nouveau film coup de poing de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon dans le rôle principal (Laurent Amédéo, délégué syndical CGT de son entreprise) va beaucoup plus loin dans la réflexion et frappe beaucoup plus fort... [Lire la suite]

17 mai 2018

17 MAI 2018 Hervé MORIN sur EUROPE 1 pour une belle tribune girondine et normande...

Sur l'antenne de la matinale d'Europe 1 ce 17 mai 2018 Hervé Morin président de la Normandie et des régions de France était invité au micro de l'intraitable Patrick Cohen. Le président normand qui a pu rappeler entre deux passages du rasoir Cohen que le "Mont Saint Michel était bien en Normandie" a donné quelques exemples concrets illustrant l'inefficacité procédurière et politicienne de l'Etat central: la centralisation de l'apprentissage et, justement, le blocage de la création d'un Etablissement public national pour le Mont St... [Lire la suite]
14 mai 2018

CAEN 4 mai 2018: Audience solennelle foraine de la CHAMBRE REGIONALE des COMPTES de Normandie

Ce lundi 14 mai 2018 dans son numéro 537 de la Chronique de Normandie diffusée depuis ce jour, Bertrand Tierce a la bonne idée de revenir sur un événement important de la vie institutionnelle normande qui s'est déroulé récemment à Caen dans une relative indifférence de la presse régionale et c'est bien dommage car une audience solennelle de la Chambre régionale des Comptes de Normandie dont le siège est à Rouen mais se déroulant à Caen (audience dite "foraine") aurait dû faire la une de toute la presse normande. C'est, en effet, le... [Lire la suite]
09 mai 2018

Un conseil régional, ça ne sert pas à faire des économies: ça sert d'abord à INVESTIR dans l'AVENIR de la REGION!

Un conseil régional qui ne serait géré que par des fourmis comptables ferait plutôt ressembler la Normandie à ça: La Normandie (dans sa moitié haut-normande) sous les mandats Le Vern, mais aujourd'hui dans la tête de l'opposition à l'actuelle majorité régionale (Nicolas Bay-Mayer-Rossignol) c'est comme l'entretien d'un cimetière: les Morts ne coûtant rien puisqu'ils ne demandent rien, on concentre l'effort sur l'entretien de l'existant notamment la suppression de toute mauvaise herbe qui serait trop normande à trop vouloir pousser... [Lire la suite]
30 avril 2018

A ROUEN CHERCHEZ L'ERREUR: En attendant la LNPN, on finance les entreprises parisiennes de l'AXE SEINE... rue de Bretagne.

Ce billet est daté du 30 avril 2018. On en conviendra, c'est un peu tard pour vous proposer encore un dernier... "poisson d'avril". Et pourtant ce qui suit n'est pas un canular. Cela existe bel et bien même si on a l'impression d'être en présence d'une... erreur, voire d'une faute de goût! http://www.n-ci.com/ Derrière NCI pour "Normandie Capital Investissement" (on vous laissera chercher ce qu'il y a de trop dans ce sigle), on trouvera un certain Gérard LISSOT qui n'est pas un inconnu pour ceux qui ont connu "l'ancien monde"... [Lire la suite]
28 avril 2018

Vices publics, (vertus) privées, Etat défaillant et collectivités publiques indifférentes, initiative privée…

     Dans un article de l’Etoile de Normandie du 13 avril 2018, « FRANCHIR L'ESTUAIRE : L’interminable convalescence d’une bonne idée dont personne, ou presque, n’aura voulu », il était question, à propos d’un éventuel futur franchissement ferroviaire de l’estuaire de la Seine, d’un des rares élus favorables à un tel projet oscillant actuellement entre sentiment d’impuissance, fatalisme et procrastination…      Cet élu avait notamment écrit : « … laisse imaginer un seul... [Lire la suite]

24 avril 2018

TRIBUNES dans Le MONDE: Elus et acteurs culturels des REGIONS disent leur RAS-LE-BOL du néo-jacobinisme de Monsieur MACRON

Tir groupé ce 24 avril 2018 dans Le Monde contre la tendance au paternalisme autoritaire néo-jacobin d'Emmanuel MACRON avec deux tribunes qui dénoncent le plus grand recul de la décentralisation depuis les lois de 1982. La première tribune est presque gentille au regard de l'exaspération de ses auteurs, à savoir quinze présidents des régions de France emmenés par Hervé Morin, le président de l'association des régions de France et président de la Normandie: les grands élus régionaux réclament non pas le retrait de l'Etat mais le... [Lire la suite]
11 avril 2018

INVESTISSEMENTS des collectivités territoriales: vers une ANOREXIE JACOBINE?

Doit-on désormais parler d'anorexie jacobine? On apprend, en effet, à la lecture de cette étude fort pertinente parue récemment dans un numéro de Maire Info (30 mars 2018) que la baisse régulière des dotations financières dévolues aux collectivités territoriales produit un effet mécanique négatif sur leurs capacités à investir: pas la peine d'être un aigle pour le comprendre. Sauf que cette étude nous démontre que les conséquences pourrraient être très inquiétantes...  "Et en même temps..." Alors que l'anorexie financière... [Lire la suite]
11 avril 2018

LE TREPORT/MERS LES BAINS: la population se mobilise contre le MEPRIS de la SNCF

Le jacobinisme technocratique parisiano-centré est à bout de souffle. La preuve en est dans son mépris (parfois violent, on le voit en ce moment dans le bocage de Notre Dame des landes) qui semble être la dernière ressource qui lui reste lorsqu'il s'agit de s'adresser aux populations qui socialement et géographiquement ont le plus besoin de la présence des services publics... A lire, donc, dans la dernière édition du magazine Marianne (n°1099 du 6 au 12 avril 2018) ce reportage sur les quais de la gare sise sur la rive droite de la... [Lire la suite]
10 avril 2018

Réforme ferroviaire, de l’ironie facile à la clarification utile…

     Il y a d’abord eu les intellos nostalgiques de l’agit-prop. un brin démagos, non dénués d'arrière-pensées, générateurs de souscription de fonds de roulement pour cheminots grévistes…      Nous avons aussi eu droit à l’intello de pacotille donneur de leçons adepte de l’ironie facile, probablement faute d’être capable de traiter le fonds du dossier : Avec la SNCF, la France est victime de gréviculture intensive Télérama - Samuel Gontier Publié le 03/04/2018. ... [Lire la suite]