07 novembre 2016

PARIS S'EN FOUT? NORMANDISONS L'AXE SEINE avec une coopérative régionale de tous les territoires normands!

Dans la dernière livraison de la Chronique de Normandie éditée par Bertrand Tierce en date du 7 novembre 2016, on trouvera enfin un véritable coup de gueule que nous partageons TOTALEMENT: L'Axe Seine, les Parisiens s'en foutent? Eh bien NORMANDISONS l'Axe Seine! Car attendre que des incompétents en matière d'économie maritime, fussent-ils parisiens, décident de s'intéresser à un sujet qu'ils ne connaissent pas, qu'ils ne comprennent pas, pour ne pas dire qu'ils méprisent... On pourra toujours attendre! Comme nous l'avons déjà dit... [Lire la suite]

01 novembre 2017

CANAL SEINE NORD: La communauté portuaire de Rouen s'est déjà vendue pour un plat de céréales depuis... 2012!

Le grand port maritime de ROUEN reste le premier port exportateur de céréales d'Europe. Une bourse des céréales s'y trouve d'ailleurs toujours. Mais pour combien de temps? https://actu.fr/normandie/rouen_76540/exportation-de-cereales-sur-le-port-de-rouen-une-annee-record_740877.html http://www.rfi.fr/emission/20140418-rouen-cereales-port-modernise-panamax Car le grand port maritime de Dunkerque qui a investi récemment dans des silos à grains tous neufs, a bien l'intention d'étendre son hinterland vers les plaines céréalières de... [Lire la suite]
20 octobre 2017

GRAND PARIS: La bataille d'Hervé Le Normand contre les forces de l'AXE Philippe

La question de la gouvernance de l'Axe Seine n'est pas qu'une question d'aménagement économique, logistique ou technique d'une vallée fluviale qui relie un ou deux grands ports maritimes normands à une métropole de niveau mondial et ses 12 millions d'habitants. C'est, avant tout, une question politique, voire géopolitique. Car à l'Axe Seine géographique (la vallée de la Seine s'étirant de l'Ouest francilien jusqu'à son estuaire normand) semble correspondre, de plus en plus, un axe politique dont la tête pourrait bien être celle... [Lire la suite]
18 octobre 2017

Yves LOIR: La continuité "MACRO-PARISIENNE" met la Normandie en GRAND PERIL

Pour lors, après quelques mois de pouvoir, Macronaparte 1er s'appelle encore Emmanuel MACRON... Mais il est probable que la confrontation aux dures réalités en fasse, avant la fin du quinquennat, un Emmanuel... MICRON ! En attendant, les Normands se voient affligés d'un nouveau spectacle consternant les concernant puisqu'ils sont aux premières loges: un nouveau ballon d'essai  est actuellement envoyé dans le ciel déjà bien encombré de la prospective nationale! Il s'agit, plutôt, de l'énième tentative de regonflage d'une vieille... [Lire la suite]
15 août 2017

REPORT du CANAL SEINE NORD: un OUF de soulagement ne fait pas une politique de relance de l'AXE SEINE

Les 2 et 8 août 2017 le quotidien normand Paris Normandie nous proposait deux articles au coeur de la torpeur estivale mais surtout au coeur du grand enjeu stratégique de l'avenir normand: le Canal Seine Nord Europe est donc mis sur une voie de garage financière par la nouvelle majorité gouvernementale présidée par le normand et havrais Edouard Philippe provoquant ainsi l'ire des grands élus nordistes ulcérés par les silences d'un ancien maire de Tourcoing à Bercy ou par l'enfant d'Amiens ou du Touquet à l'Elysée... Edouard... [Lire la suite]
24 juillet 2017

La Normandie n'est pas une carpette de la région parisienne: réponse à Anne HIDALGO maire de Paris

Nous vous avions fait part des propos d'Anne Hidalgo maire de Paris récemment venue jusqu'au Havre (Bouville sur Mer?) pour la présentation officielle des projets lauréats de l'opération "réinventer la Seine": propos inquiétants qui supposent, à terme, une fusion de la Normandie séquanienne avec la région parisienne afin de doter le futur "Grand Paris" d'une façade maritime intégrée. C'est une question vitale, essentielle, pour l'avenir même de la Normandie. Ou pour la décentralisation en France. Car la question normande revient... [Lire la suite]

08 juillet 2017

CANAL SEINE NORD: les arbitrages du Maire du Havre et en même temps Premier ministre...

Les lampions de la fête macronienne s'éteignent un à un alors que la nouvelle majorité gouvernementale ou présidentielle (ce qui revient au même) n'a même pas un mois: les réalités politiques et les réalités, tout simplement, font que la pensée magique d'une parole publique performative n'est plus opérante. Les hallucinogènes d'une campagne électorale qui a duré plus d'un an sont périmés et certains éléments de langage sont à jeter. Notamment celui-ci: "et en même temps" qu'on aurait pu considérer comme la devise du nouveau régime.... [Lire la suite]
26 juin 2017

De l'eau, beaucoup d'eau risque de couler sous les ponts avant l'inauguration du futur CANAL SEINE NORD EUROPE...

Avant, que des convois de barges fluviales emportant jusqu'à 500 conteneurs puissent, un jour, glisser sur les eaux sombres et tranquilles d'un futur canal à grand gabarit européen traversant les plaines picardes entre l'Oise au Sud et l'Escaut au Nord, de l'eau, beaucoup d'eau risque de passer sous les ponts du futur canal... Les ponts et  leur gabarit notamment, voilà bien le problème ! Un problème que les crânes d'oeuf ingénieurs concepteurs du projet avaient peut-être un peu trop sous-estimé... Ainsi, ce remarquable chef... [Lire la suite]
16 juin 2017

AXE SEINE: FAUT-IL DEGAGER François PHILIZOT?

FAUT-IL DEGAGER François PHILIZOT? Depuis qu'Edouard PHILIPPE, le ci-devant maire du Havre qui a remonté la Seine en amont jusqu'à Matignon (Paris rive gauche: c'est d'un chic!), la question fondamentale de la GOUVERNANCE de l'AXE SEINE se pose plus que jamais. Et cette question, nous n'avons jamais cessé de la poser sur l'Etoile de Normandie car c'est une question EXISTENTIELLE pour la Normandie. Mais aussi parce que nous avons la conviction que l'AXE SEINE, n'intéressant pas les pouvoirs parisiens, doit être "normandisé". ... [Lire la suite]
13 juin 2017

Hervé MORIN et Edouard PHILIPPE doivent naviguer de conserve pour la Normandie

L'expression "naviguer de conserve" ou "travailler de conserve" (et non de "concert") nous vient de la Marine du temps qu'elle naviguait à la voile: le navire dit de "conserve" faisait route au vent du navire ou du convoi de navires que la "conserve" devait escorter, c'est à dire, surveiller, protéger, ravitailler et secourir en cas d'avarie, de naufrage ou d'attaque d'un corsaire ennemi. Sur cette image tirée d'une carte marine datant du début du XVIIe siècle, le vent venant de la droite, le navire hollandais  de droite "au... [Lire la suite]