11 avril 2018

Une voie d'eau de plus de deux millions dans la croisière Philippe/Macron/Attali sur l'AXE SEINE NORMAND

D'après médiapart et le Canard enchaîné, à l'occasion du 500è anniversaire de la fondation de la ville du Havre, on découvre une importante avarie: un trou de plus de deux millions dans la croisière Philippe/ Attali/ Macron sur un Axe Seine normand à rattacher, à terme, à la région parisienne comme n'a cessé de le répéter Jacques Attali à la suite d'Antoine Grumbach. En attendant, c'est Hervé Morin le Normand qui devrait sourire à la nouvelle de cette ardoise havraise laissée par un ancien député maire du Havre devenu Premier ministre... [Lire la suite]

06 avril 2018

Réforme portuaire: le rapport Philizot encalminé devant le rocher de la... CGT

Hâte-toi lentement... Le Premier ministre, un certain Edouard Philippe qui fut député-maire du Havre confirme son peu d'intérêt pour toute réforme d'ampleur de la gouvernance des grands ports maritimes français: on savait qu'il fut frileux dès que s'était levé l'air du large d'une régionalisation "hanséatique" à la normande proposée par Hervé Morin. Mais on s'aperçoit, avec le conflit social majeur en cours à la SNCF, que la raison est tout autre: l'ancien député-maire du Havre craint par dessus tout la convergence des luttes entre... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 11:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mars 2018

AMELIORER LES PERFORMANCES DU PORT DU HAVRE: TABLE RONDE OUVERTE A TOUS le lundi 26 mars 2018

A l'initiative de la CGT Dockers qui démontre ainsi qu'elle est capable de proposer autre chose qu'un feu de palettes sur un rond-point, une journée de réflexion citoyenne et d'expertise ouverte à tous sur l'avenir du grand port maritime du Havre nous est proposée le lundi 26 mars 2018 au Art sport café, à partir de 13h30 au 8 rue Marcel Toulouzan dans le quartier portuaire de l'Eure, non loin du boulevard Jules Durand... ... [Lire la suite]
11 mars 2018

Le "CANARD" a bien raison de canarder la LNPN et la "clique des ministres normands" qui la soutiennent...

C'était à lire dans la dernière édition du Canard Enchaîné datée du 7 mars 2018. Un article titré " Le Paris-Le Havre sifflera trois fois" qui dit tout, définitivement et duquel on ne retirera rien sauf une erreur quant à la vitesse maximale projetée pour le projet: 250km/h au lieu de 230 km/h comme l'annonce "Jérôme Canard" ce qui ne change rien quant à l'analyse générale du problème que nous partageons totalement... Avant de vous laisser savourer l'article à lire ci-après, on vous résumera le problème en trois points: 1) Une... [Lire la suite]
12 février 2018

L'axe "PARIS-NORMANDIE" serait favorisé? Les Bretons osent tout et c'est à cela qu'on les reconnait!

Un lecteur attentif de l'Etoile de Normandie nous a fait parvenir la réaction d'un microscopique "Parti Breton" au sujet des décisions récentes du Conseil d'orientation des infrastructures de transport présidé par Philippe Duron, l'ancien député-maire socialiste de Caen et remis à Edouard Philippe, un ancien député-maire (LR) du Havre... On sait que dans les propositions ascétiques de ce rapport soumis à l'impératif de ne pas dépenser plus qu'il ne faut l'argent public qu'on prétend ne plus avoir, la Normandie ne bénéficie d'aucune... [Lire la suite]
19 janvier 2018

URGENCE !!! DIRE A MONSIEUR GRUMBACH QUE LA NORMANDIE... EXISTE !

ATTENTION... IL RECIDIVE !!! L'Etoile de Normandie vient d'apprendre qu'un nouveau lâcher de Grumbach un gaz dangereux sinon mortel pour notre Normandie vient d'avoir lieu. Nous rappelons que respirer intellectuellement ce gaz est dangereux pour toute intelligence normande qui voudrait se penser elle-même, pour elle-même et par elle-même dans le but de maîtriser l'avenir. Dans les déclarations toutes récentes à lire ci-dessous de Monsieur Antoine Grumbach, définitivement classé SEVESO, il n'est aucunement question de la Normandie... [Lire la suite]

20 novembre 2017

LE HAVRE Carré des DOCKS 28 novembre 2017: les porteurs de CORNES de la Seine parisienne tiennent salon sans... l'ORNE

A nouveau une grande causerie (sans le feu) au coin du Grand Paris mais surtout en aval d'une Seine à avaler sans l'aval de... tous les Normands! La chose est organisée par les agences d'urbanisme qui travaillent dans le cadre du périmètre officiel de la délégation interministérielle au développement de la vallée de la Seine présidée par le préfet François Philizot, ancien préfet de la Saône et Loire: il y a, en effet, beaucoup de brumes et brouillards dans le val de Saône. C'est de saison. Et on peine à comprendre le lien avec les... [Lire la suite]
01 novembre 2017

CANAL SEINE NORD: La communauté portuaire de Rouen s'est déjà vendue pour un plat de céréales depuis... 2012!

Le grand port maritime de ROUEN reste le premier port exportateur de céréales d'Europe. Une bourse des céréales s'y trouve d'ailleurs toujours. Mais pour combien de temps? https://actu.fr/normandie/rouen_76540/exportation-de-cereales-sur-le-port-de-rouen-une-annee-record_740877.html http://www.rfi.fr/emission/20140418-rouen-cereales-port-modernise-panamax Car le grand port maritime de Dunkerque qui a investi récemment dans des silos à grains tous neufs, a bien l'intention d'étendre son hinterland vers les plaines céréalières de... [Lire la suite]
20 octobre 2017

GRAND PARIS: La bataille d'Hervé Le Normand contre les forces de l'AXE Philippe

La question de la gouvernance de l'Axe Seine n'est pas qu'une question d'aménagement économique, logistique ou technique d'une vallée fluviale qui relie un ou deux grands ports maritimes normands à une métropole de niveau mondial et ses 12 millions d'habitants. C'est, avant tout, une question politique, voire géopolitique. Car à l'Axe Seine géographique (la vallée de la Seine s'étirant de l'Ouest francilien jusqu'à son estuaire normand) semble correspondre, de plus en plus, un axe politique dont la tête pourrait bien être celle... [Lire la suite]
18 octobre 2017

Yves LOIR: La continuité "MACRO-PARISIENNE" met la Normandie en GRAND PERIL

Pour lors, après quelques mois de pouvoir, Macronaparte 1er s'appelle encore Emmanuel MACRON... Mais il est probable que la confrontation aux dures réalités en fasse, avant la fin du quinquennat, un Emmanuel... MICRON ! En attendant, les Normands se voient affligés d'un nouveau spectacle consternant les concernant puisqu'ils sont aux premières loges: un nouveau ballon d'essai  est actuellement envoyé dans le ciel déjà bien encombré de la prospective nationale! Il s'agit, plutôt, de l'énième tentative de regonflage d'une vieille... [Lire la suite]