27 novembre 2020

La SNCF agace le maire de Vernon qui s'agace contre le... président de la Normandie.

La colère locale sinon localiste qui s'exprime ci-après peut paraître légitime. Mais on pourrait dire aussi que l'actuel maire de Vernon qui est un protégé de Sébastien Lecornu exilé au ministère de l'Outre-mer, se trompe aussi un peu de cible en s'en prenant au président de la Normandie au lieu de s'en prendre au président de la SNCF. Mais une question de fond est posée et à laquelle, il va bien falloir trouver une réponse: L'Etat central parisien et la région Ile-de-France n'ont pas l'air de prendre l'urgence du cas normand très... [Lire la suite]

03 novembre 2020

Le saut-de-mouton ferroviaire: un nouveau sport pratiqué en Ile-de-France avec l'argent des... moutons normands!

C'est une bien mauvaise habitude héritée des années de déclin régionale dans la division normande et la médiocrité localiste: à Paris, ils n'ont pas l'habitude d'avoir affaire à la fermeté et à la volonté d'un lobby normand. Les élus Normands ont du mal à "chasse en meute" et se croient plus malins que d'autres élus normands en croyant qu'il est possible d'aller chercher directement dans un cabinet ministériel parisien ce qui leur manque sous prétexte d'avoir le bras long. Résultat de ce chacun pour sa pomme à la sauce normande,... [Lire la suite]
24 février 2020

LNPN: à défaut d'autres choses, la normandisation de la gare Saint Lazare semble acquise... a minima!

Décidément quand on dit qu'un projet coûte trop cher c'est qu'on estime qu'il ne vaut pas le coût...  La gare Saint Lazare, parmi les six grandes gares ferroviaires dites "nationales" desservant Paris est la seule à ne pas l'être véritablement: sous prétexte de l'absence d'inteconnexion TGV avec les grandes lignes normandes en aval du terminus de la gare Saint-Lazare cette dernière est, avant tout, la gare de la grande banlieue ouest: point de vue parisien, évidemment, partagé par la SNCF qui a fait des lignes normandes non pas... [Lire la suite]
10 novembre 2019

Train train de la colère normande... Et quelques nouvelles de la LNPN

Billet de Florestan Avec la SNCF en Normandie, il ne se passe pas une semaine, voire une journée sans qu'il n'y ait un incident ou un mouvement d'humeur tant de la part des usagers que des cheminots... Trains en retard, trains annulés, trains en panne, trains partant en avance sur l'horaire ou s'arrêtant avant le terminus, feuilles mortes qui fait patiner les trains, vaches sur les voies, passage-à-niveaux dangereux, désespérés sur les ponts ou sur les quais, arrêts et guichets supprimés en gare, débraillage et grèves en série du... [Lire la suite]
29 juillet 2019

Politique normande: pour exister au coeur de l'été, il faut secouer le marronnier ferroviaire...

Dans le jargon des journalistes, un "marronnier" c'est un sujet d'actualité convenu qui revient chaque année aux mêmes dates, bref! un produit de saison quelque peu formaté, une figure imposée de l'actualité. C'est ainsi que nous avons, pour commencer l'été, les larmes et les cris des lycéens heureux bacheliers ou non, la qualité des eaux de baignade, le chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, la victoire d'étape d'un cycliste français au tour de France... Marronniers d'été bien connus auxquels il faudra, hélas, ajouter l'arbre... [Lire la suite]
25 juillet 2019

Nouveaux horaires SNCF pour 2020: la région Normandie s'explique...

Le général de Gaulle disait: "délibérer est le fait de plusieurs, décider celui d'un seul". Certes! Mais une décision solitaire sans délibération collective préalable peut être aussi inefficace qu'une absence de décision si sa contestation devient générale. Quand il s'agit de décider de l'avenir d'un service public de transports, notamment ferroviaire, le passage par une phase la plus accomplie possible de démocratie d'usage est indispensable. Il faut prendre le temps de la transparence, de la discussion, de la co-construction de la... [Lire la suite]