04 novembre 2019

FUSION PORTUAIRE: Le port fluvial de Paris/Gennevilliers veut le futur siège en pariant sur une division... normande

Evidemment, on ne pouvait que s'en douter! La dernière édition de la Lettre Eco Normandie (n°1640 datée du 31 octobre 2019) nous donne l'alerte: A t-on déjà vu un seul port maritime dans le Monde qui soit géré et piloté depuis son hinterland? Au delà de cette nouvelle provocation venant d'une grenouile bretonne qui fait son petit chef en coassant depuis une voie d'eau de la région parisienne, on doit se poser la question suivante: La fusion portuaire des ports de l'Axe Seine (les deux grands ports maritimes normands et le port... [Lire la suite]

12 janvier 2019

VOEUX 2019 N°5: Faire vivre une démocratie locale plus directe dans une HANSE des VILLES NORMANDES

BILLET de FLORESTAN Alors qu'Emmanuel MACRON doit convoquer 700 maires Normands dans un camp retranché à Grand-Bourgthéroulde le 15 janvier 2019 dans le vain espoir de renouer un dialogue qu'il a contribué à ruiner par ses déclarations et ses mesures politiques, le mouvement des Gilets Jaunes montre par sa durée qu'il est profondément enraciné dans une sociologie et une géographie humaine, celle d'un plancher des vaches qui était sorti des radars des élites urbaines qui, depuis de hautes sphères, pilotent notre pays et qui fabriquent... [Lire la suite]
02 décembre 2018

AXE SEINE: La Normandie doit exiger de contrôler son cerveau sinon sa moelle épinière...

L'Etoile de Normandie vous donne à lire le dernier communiqué disponible du Cercle Normand de l'Opinion consacré au dossier essentiel de la fusion portuaire au coeur même de la Normandie et que nous avons largement traité ici... On posera cette question: La Normandie peut-elle survivre si elle ne reprend pas le contrôle de son cerveau et de sa moelle épinière? A savoir la vallée de la Seine où se concentrent l'essentiel du PIB produit en Normandie, l'essentiel de la population et l'essentiel des emplois normands... Nous subissons... [Lire la suite]
19 septembre 2018

LA NORMANDIE, contrairement à l'ETAT central, veut et propose une POLITIQUE MARITIME et PORTUAIRE

Mardi 18 septembre 2018, dans les locaux du Marché d'intérêt national de Rouen "Halles de Normandie", les décideurs portuaires normands étaient conviés à un mini colloque sur les perspectives, ambitions et stratégies de la région Normandie en tant que première région de France pour l'économie maritime, portuaire et logistique du pays, un sujet d'intérêt général normand qui est aussi un sujet d'intérêt national. On connait la vision sinon la volonté d'Hervé Morin, président de la Normandie, qui est aussi la nôtre et qui part des... [Lire la suite]
18 septembre 2018

Hervé MORIN Le Normand aimerait bien sauver d'un naufrage définitif ce qui reste de la POLITIQUE MARITIME de la FRANCE

Ce mardi 18 septembre 2018, Hervé Morin avait choisi le Marché d'intérêt national (MIN) de Rouen pour remettre le sujet à l'eau: les grands ports maritimes français manquent d'ambition et de vision à moyen et long terme en raison d'une gestion technocratique centralisée à Paris qui privilégie l'approche technique sur les réalités commerciales et logistiques. Hervé Morin a décidé de faire de l'avenir des deux GPM normands (Rouen et Le Havre) un enjeu aussi important pour l'avenir de la Normandie que l'enjeu ferroviaire (les deux... [Lire la suite]
30 août 2018

NORMANDIE MARITIME: Naufrage en vue sur les récifs du BREXIT ou sur le sable du MEPRIS PARISIEN!

Compte tenu de l'actualité que nous traitons sur l'Etoile de Normandie depuis deux jours nous publions sans en changer aucune lettre le communiqué suivant proposé par Didier Patte, porte-parole du Mouvement Normand quant à l'avenir plutôt inquiétant du potentiel maritime normand. Il est à croire que la seule méthode qui soit désormais efficace soit celle de l'abordage pour éviter un naufrage total à l'instar de l'initiative prise par les pêcheurs normands il y a deux jours au large des côtes de la baie de la Seine: à savoir, s'occuper... [Lire la suite]

18 août 2018

Le port du HAVRE est en retard sur les grandes places maritimes européennes, dixit la journaliste du FIGARO...

De temps en temps, la grande presse parisienne dite "nationale" s'intéresse à nos histoires d'eau... de mer plus ou moins amères et cela donne, par exemple, cet article plutôt convenable voire presqu'aussi lucide (à quelques détails près) que nos analyses étoiliennes, normandes spécialisées: nos grands ports maritimes français, à commencer par celui du Havre sont à la traîne en terme de trafic en raison d'une gouvernance inadaptée (jacobinisme technocratique)  avec pour conséquence un manque de maîtrise logistique et commerciale... [Lire la suite]
13 août 2018

Port du Havre : « Cachez ce trafic que nous ne saurions voir ! »

  « Couvrez ce sein que je ne saurais voir ! Par de pareils objets les âmes sont blessées et cela fait venir de coupables pensées...» (Tartuffe à Dorine) https://photo.programme.tv/festival-de-deauville-lou-doillon-montre-un-sein-cate-blanchett-eblouissante-2919 En cette dernière quinzaine du mois de juillet, ceux d’entre nous qui s’intéressent à l’activité maritime et portuaire ont pu accéder à des informations relatives au trafic de certains ports européens pendant les premiers mois de l’année 2018 ; par exemple aux... [Lire la suite]
17 juillet 2018

ROUEN ET LE HAVRE: UN Grand Port Maritme Normand... en AMONT ET en AVAL!

Pour défendre l'idée normande et son utilité vis-à-vis d'Antoine Grumbach et sa vision monstrueuse d'une méga-métropole de Paris étendue jusqu'au Havre, nous avions usé de la formule suivante qui fit mouche puisque reprise dans un article du Monde: "Ne pas avaler la Seine aval sans l'aval des Normands"... On pourrait transposer la même formule sur le fleuve dans sa partie normande pour expliquer la rivalité séculaire entre le port de Rouen dit de fond d'estuaire et le port du Havre dit de haute mer, le second étant à l'aval de... [Lire la suite]
06 juin 2018

AVENIR DES PORTS NORMANDS DE L'AXE SEINE: il y a les diseux et les... faiseux (Hervé MORIN)

Les anciens, c'est à dire ceux qui ont connu la triste époque de la division normande entre la Corée du Sud  et celle du Nord du temps qu'elle était dirigée d'une main de fer par Alain Le Vern, se souviendront de la formule souvent utilisée par le ci-devant satrape de Haute-Normandie: "Il y a les diseux et les faiseux. Moi je suis un faiseux." Réunification normande enfin faite (grand merci au Rouennais François Hollande de l'avoir imposée à Laurent Fabius à la veille de commémorer en 2014 le souvenir du Débarquement de 1944),... [Lire la suite]