02 juin 2019

Musique classique: vers un OPERA et un ORCHESTRE PHILHARMONIQUE de NORMANDIE?

Le 29 mai 2019 avait lieu à Rouen au théâtre des Arts, siège de l'Opéra régional de Normandie une présentation de la nouvelle ambition normande en matière de diffusion du grand répertoire de musique classique. Faute d'avoir trop longtemps eu deux petites régions au lieu d'en n'avoir qu'une seule, faute d'avoir eu à Rouen à Caen l'ambition, la volonté ou tout simplement les moyens d'entretenir une phalange symphonique d'intérêt national à l'instar des orchestres régionaux de Lille, de Nancy,  de Lyon ou de Toulouse et d'avoir, en... [Lire la suite]

31 mai 2019

Sébastien LECORNU prépare déjà les élections régionales de 2021...

"Gouverner c'est aussi prévoir" disait Colbert. Mais gardons surtout à l'esprit ce que nous en dit Jean de la Fontaine car la version "Perrette et le pot au lait" de l'anticipation politique existe et c'est même la version la plus courante... Prenons l'exemple d'un Sébastien LECORNU jeune homme aussi pressé qu'ambitieux qui court ces temps-ci la campagne normande depuis son perron parisien pour une séance de calinothérapie avec les cinq associations départementales des élus locaux normands reçues sous les lambris de son ministère:... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mai 2019

La Normandie est-elle cornérisée? COUP de GUEULE d'un fidèle lecteur de l'Etoile de Normandie

La rédaction de l'Etoile de Normandie reçoit du courrier. Nous publions, ci-après, un message de l'un de nos lecteurs qui s'inquiète, non sans raison, sur le risque d'une Normandie politiquement cornérisée après les catastrophiques résultats obtenue aux dernières élections européennes par la formation politique soutenue par Hervé Morin, président de la Normandie. Nous partageons cette inquiétude mais nous affirmons néanmoins que le président Morin a raison d'entretenir un rapport de force ferme avec l'actuelle majorité présidentielle... [Lire la suite]
28 mai 2019

Pour refonder la DROITE: construire un contre-pouvoir démocratique girondin

"La carte m'obsède, la carte m'obsède..." La phrase fut répétée deux fois par Gérard Larcher, le président du Sénat, second personnage de l'Etat dans l'ordre protocolaire, mais aussi élu des Yvelines (Rambouillet), sénateur, vétérinaire, chasseur normand natif du bocage de l'Orne, bien portant notable d'Aubergenville (cela ne s'invente pas) qui était l'invité politique de la matinale de France Info ce mardi 28 mai 2019, à charge pour lui de jeter quelques mots significatifs face aux questions agaçantes des journalistes après la plus... [Lire la suite]
26 mai 2019

Elections européennes en Normandie: un échec pour Macron, Mélenchon et... Morin

Soirée électorale sans surprises ou presque ce dimanche 26 mai 2019... Les Normands ont voté comme le reste des Français (sauf dans la Manche où la liste macroniste le devance de peu sur la liste ex-frontiste...) Le rassemblement national sous la bannière Le Pen a viré en tête: la colère et le ressentiment ont gagné l'élection puisque les pompiers pyromanes de 2017 se préparent déjà pour 2022: ce soir, c'était un exercice "incendie". Sauf que le retour de flamme a été plus fort que prévu. Ce n'est pas bien grave nous dit-on du côté... [Lire la suite]
24 mai 2019

La Normandie de l'Education Nationale ou l'académie du bricolage...

La région et ses réalités, on s'en fout! surtout dans l'Education Nationale dont le logiciel autoritaire jacobin centralisé ne permet pas d'apprécier les variations de la réalité sociale, économique, culturelle voire identitaire de nos territoires. Cela vaut à tous les étages de l'institution plongée désormais dans une réforme permanente qui est aussi une crise permanente: les enseignants et les directeurs d'établissement (sauf exception bien entendu) méconnaissent le fait régional, voire, s'en méfient pour des raisons idéologiques... [Lire la suite]

22 mai 2019

Pour assurer l'avenir économique et industriel de la Normandie il faudra AUSSI éduquer les Normands à la Normandie!

Avec la réunification de la Normandie réapparaissent des évidences qui sont comme autant de bonnes nouvelles qui peuvent rassurer quant à savoir quoi faire d'un avenir collectif commun. Par les temps qui courent, les bonnes nouvelles sont rares et la Normandie confirme qu'elle est un objet politique fondamentalement positif sur un point essentiel et qui préoccupe la plupart de nos concitoyens: Malgré de nombreuses adversités, malgré un passif de la division régionale qui continue de peser mais surtout grâce à une action publique... [Lire la suite]
22 mai 2019

CAGNY: Hervé MORIN travaille à une solution normande pour la reprise de la sucrerie.

Pendant que certains font d'inutiles polémiques et des insinuations malveillantes pour expliquer la mystérieuse raison pour laquelle la sucrerie de Nassandres (dans l'Eure, département d'un certain Morin) serait épargnée contrairement à celle de Cagny (dans le Calvados) tout en oubliant que ces deux sucreries normandes dépendent de deux groupes industriels différents (la première appartenant au groupe français Saint-Louis), d'autres travaillent à l'élaboration d'une vraie solution pour l'avenir du site industriel de Cagny possédé par... [Lire la suite]
21 mai 2019

Elections européennes: tribune des élus normands soutenant la liste conduite par F.X. BELLAMY

La rédaction de l'Etoile de Normandie ayant publié précédemment une tribune accompagnée de la liste des élus normands soutenant la liste "Renaissance" présentée par la majorité gouvernementale macroniste aux prochaines élections européennes, nous publions, par souci d'équilibre une tribune et une liste d'élus normands (plutôt conséquente) soutenant la liste de Les Républicains pour les élections européennes du 26 mai 2019, liste emmenée par François-Xavier Bellamy et qui est soutenue par le centriste Hervé Morin, le président de la... [Lire la suite]
21 mai 2019

La NORMANDIE un contre-pouvoir... A condition qu'il soit démocratiquement décidé par les Normands!

Dans sa conférence de presse élyséenne devant éteindre le feu de l'incendie des Gilets Jaunes, Emmanuel Macron a annoncé un nouvel acte de décentralisation: c'était d'ailleurs au début de son allocution et, comme d'habitude, cela n'a pas été très remarqué par les grands médias parisiens dits "nationaux". Jupiter s'est donc enfin souvenu du candidat Macron qui défendait un "pacte girondin" dans son programme de campagne du printemps 2017. Or on sait ce que valent les promesses qui n'engagent que ceux qui les écoutent... Emmanuel... [Lire la suite]