29 février 2020

L'Etat refile les pôles de compétitivité aux régions: une bombe à retardement héritée de la division normande risque d'exploser!

Soumis à des contraintes budgétaires permanentes en raison du carcan financier et monétaire du traité européen, l'Etat central français se montre incapable de financer et, donc, de suivre une politique programmatique de moyen ou de long terme. Après quelques années d'un effort relatif dans tel ou tel secteur stratégique, l'Etat cherche toujours à se défausser puis à se désengager sous prétexte de nouvelles urgences: le court-termisme gestionnaire manque de sang-froid sinon de sérénité et s'il y a bien un domaine qui exige de mettre... [Lire la suite]

27 février 2020

Pour garder la jeunesse et la matière grise en Normandie, la fusion universitaire n'est pas la bonne solution!

Ce n'est pas parce qu'il fallait réunifier le cadre du jeu normand (la région, l'académie) qu'il faille, pour autant, fusionner tous les acteurs. Sur l'Etoile de Normandie nous avons dit et redit qu'il ne fallait pas confondre réunification et fusion voire fusion et... confusion! Il y a trois universités en Normandie parce qu'il y a trois grandes villes et agglomérations susceptibles d'accueillir les jeunes Normands qui veulent se construire un avenir intellectuel et professionnel grâce à l'enseignement supérieur tout en restant... [Lire la suite]
23 février 2020

DIRECTION de l'EPIC du MONT-SAINT-MICHEL: un jacobino-techno plutôt qu'un élu local... normand!

Edouard Philippe via le secrétariat général du gouvernement (la vraie tour de contrôle de Matignon) a validé la nomination de Thomas VELTER actuellement chef de cabinet du ministre de la Culture, comme directeur général de l'Etablissement Public d'Intérêt Commercial (EPIC) du Mont-Saint-Michel. Le député LREM de la Manche Bertrand Sorre a fait fuiter l'information auprès de la presse (OF 23/02/20). Le directeur général s'apprête à diriger un Etablissement public d'intérêt commercial (on aurait préféré... culturel) qui peine à être... [Lire la suite]
19 février 2020

BREXIT: les présidents normand, breton et nordiste interpellent un ministre dauphinois de l'agriculture au sujet de la pêche...

Didier Guillaume est né en 1959 à  Bourg-de-Péage dans la Drôme et le ministre de l'agriculture doit, semble-t-il, faire un effort pour s'imaginer la mer... la vraie: celle qui monte et qui descend entre nos côtes et celles de la "perfide Albion" qui ne fait rien comme tout le monde! En effet, les Anglais ne font pas que rouler à gauche. Par exemple, en ce qui concerne la pêche, ils ne mangent pas le poisson de leurs côtes. Ils préfèrent manger du poisson importé qui vient de plus loin (comme le saumon norvégien ou canadien...)... [Lire la suite]
19 février 2020

EMPLOI et ENTREPRISES: Le bouclier social des Normands est efficace!

Billet de Florestan: Comme l'économie de l'humanité et des nations qui la composent toujours n'est pas à confondre avec un bulletin météorologique et que la Normandie demeure, encore, une grande région industrielle (avec 22% des emplois normands), je vous propose, avant de nous réjouir des bons résultats des entreprises normandes dévoilés par la Banque de France pour l'année 2019, de prendre un peu de... hauteur. Plus de dix ans après la grave crise financière de 2008, l'économie française va, semble-t-il, mieux et toute la question... [Lire la suite]
18 février 2020

1er mars 2020: GILETS JAUNES NORMANDS et BRETONS... ENSEMBLE AU MONT-SAINT-MICHEL!

Billet de Florestan Ils ont l'art de connaître les symboles et de les utiliser pour faire avancer une cause politique: Le Mont Saint-Michel est  le premier monument d'unité nationale dans l'histoire de la souveraineté française en pleine guerre de Cent ans:  si elle n'avait pas été capturée puis brûlée à Rouen, Jeanne d'Arc aurait souhaité y finir sa mission. Mais le Mont-Saint-Michel, chef d'oeuvre de la Normandie médiévale, symbolise aussi le monument de la province qui se dresse contre la toute puissance et l'arrogance... [Lire la suite]

17 février 2020

Cherbourg-Bayonne par le chemin de fer: Hervé Morin croit à la renaissance de l'AXE PLANTAGENÊT

Voilà, enfin, une coopération britanno-normande qui est aussi heureuse qu'utile parce que fondée sur des intérêts croisés bien compris: le Brexit peut être une belle opportunié pour les économies maritimes normandes et bretonnes en valorisant l'avantage géographique d'être la porte désormais privilégiée de l'Irlande vers le continent européen. La compagnie de ferries "Britanny ferries" qui, comme son nom l'indique, est bretonne (Roscoff) a besoin des ports normands qui lui assurent l'essentiel de son chiffre d'affaires: en projet... [Lire la suite]
16 février 2020

Bayeux 15 février 2020: première halte de l'OMNEO, le train tout neuf pour tous les Normands...

Cela faisait longtemps que les Normands attendaient... Depuis la fin des années 1990 qui ont vu les derniers turbotrains circuler sur les grandes lignes normandes (notamment le Paris-Cherbourg qui n'était toujours pas électrifié sur sa totalité), il n'y avait plus en Normandie de matériel roulant neuf ou innovant. Pis! La Normandie ferroviaire était même devenue la maison de retraite puis le cimetière de toutes les vieilles locos et vieilles voitures "Corail" qui ne circulaient plus autant ailleurs. Depuis le 2 juin 1996, date du... [Lire la suite]
14 février 2020

Emploi industriel: la région Normandie est plus que jamais le BOUCLIER SOCIAL des Normands!

Billet de Florestan On vous conseille, vivement, la lecture du dernier opus d'Emmanuel Todd, "la lutte de classes en France au XXIe siècle" (Fayard) qui offre, à partir d'une étude rigoureuse et lucide des sources statistiques, des conclusions pour le moins décoiffantes et toniques nous permettant d'expliquer nos langueurs françaises... http://www.seuil.com/ouvrage/les-luttes-de-classes-en-france-au-xxie-siecle-emmanuel-todd/9782021426823 Notamment celle d'un chômage de masse persistant bien au delà des fameux 5% perçus comme... [Lire la suite]
11 février 2020

Le serpent de mer de la LNPN va se muer en... LNPM...

De COPIL en COPIL (COPIL pour: "comité de pilotage"...) le serpent de mer de la LNPN (LNPN pour: Ligne Nouvelle Paris Normandie) va finir par muer... Se muer en LNPM, par exemple... (LNPM pour: Ligne Nouvelle Paris... Mantes). Car les Normands sont incapables de chasser en meute... un serpent de mer qui vaut des milliards alors que sous d'autres cieux et latitudes, les pêcheurs ont bien réussi à ramener à la rive d'étranges créatures venues des abysses... Le serpent de l'Océan, une sculpture contemporaine récemment arrimée à la... [Lire la suite]