29 octobre 2019

LUBRIZOL: le premier décès ? Il est temps de retrouver du sang-froid pour l'avenir de ROUEN

Un mois après, l'après-Lubrizol à Rouen, prend un tour consternant, inquiétant faute d'un portage politique et symbolique à la hauteur d'une véritable catastrophe industrielle qui a traumatisé toute une population et souillé au propre comme au figuré toute une région. La revue de presse à lire ci-après, le démontre: il est urgent de dire la vérité et de reconstruire un projet politique pour la métropole de Rouen qui puisse concilier ce qui pourrait paraître inconciliable mais les réalités rouennaises et normandes sont ainsi: ... [Lire la suite]

25 octobre 2019

LUBRIZOL: un mois après. Réflexions de long terme pour sortir du mépris et de la colère.

Nous avons relevé dans les récentes éditions caennaises de Ouest-France (qui a fait un effort qu'il faut saluer de curiosité intellectuelle sur ce qui se passe dans l'autre Normandie plus éloignée de l'Ouest), les articles suivants: Les riverains traumatisés par la catastrophe et incommodés par les odeurs nauséabondes s'organisent en association pour ne plus subir la situation. Il va falloir suivre les dossiers complexes des procédures judiciaires, d'assurances, d'indemnisation. Habiter là ne sera plus comme avant. Mais, chose... [Lire la suite]
19 octobre 2019

Que sait-on au juste sur la société LUBRIZOL? Enquête édifiante sur le PACTE FAUSTIEN CHIMIQUE ROUENNAIS

La rédaction du Poulpe, média normand 100% indépendant, financé par ses lecteurs nous propose l'enquête, édifiante, de Manuel Sanson: à lire et à partager de toute urgence! https://www.lepoulpe.info/discrete-mais-influente-lubrizol-une-entreprise-qui-pese-a-rouen/ Discrète mais influente, Lubrizol, une entreprise qui pèse à Rouen   Méconnue du grand public, la société Lubrizol France, dont le siège social est implanté à Rouen, n'est pas qu'un site industriel à hauts risques. C'est d'abord une entreprise prospère qui... [Lire la suite]
01 octobre 2019

INDUSTRIE: Faut-il continuer à spécialiser la Normandie dans les activités à risques SEVESO?

Billet de Florestan: Passif de la division normande, encore et toujours! Après soixante années passées dans la division régionale et le rabougrissement localiste, par la volonté de l'Etat central parisien reconstructeur et aménageur d'une Normandie pantelante dans ses ruines au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, notre Normandie est devenue une région industrielle espace servant de la région parisienne avec concentration chez nous des industries lourdes polluantes et risquées dont on ne voulait pas en région parisienne ou... [Lire la suite]
24 septembre 2019

REMADE: la LICORNE de Monsieur MILLET aurait-elle grandi trop vite?

Remade, la "licorne" de Monsieur Millet aurait-elle grandi trop vite? On se souvient, notamment ici, d'une belle aventure industrielle emmenée par un Matthieu Millet enthousiaste et entreprenant faisant état de l'écoute et du soutien qu'il avait légitimement reçu de la part des élus normands, à commencer par Hervé Morin, le président de la Normandie mais aussi David Nicolas, le maire d'Avranches et président de la communauté d'agglomération "Pays du Mont-Saint-Michel". On se souvient d'une idée industrielle plutôt géniale... [Lire la suite]
02 août 2019

Grâce au savoir-faire industriel normand, la raffinerie EXXON de Notre-Dame-de-Gravenchon a son avenir assuré...

La Normandie demeure une grande région industrielle dans un pays dont les élites, notamment à Paris, à commencer par le chef de l'Etat lui-même, laissent filer notre industrie à vau-l'eau alors qu'il faut sans cesse remettre à niveau un appareil industriel et ne jamais baisser la garde. Car derrière l'industrie, il y a de l'innovation technique et scientifique, il y a des milliers d'emplois, la vie concrète et quotidienne de territoires entiers et, tout simplement, il y a l'avenir d'un Etat nation souverain et indépendant. ... [Lire la suite]

14 juillet 2019

Projet Poéisidon: quand l'Etat profond s'apprête à détruire l'indépendance navale française

BILLET de Florestan: La haute banque parisienne d'affaires a une réputation, parait-il, mondiale dans le monde de la finance: les banques de la place de Paris abriteraient des "Mozart de la finance" formés aux meilleurs écoles et concours du monde et seraient des virtuoses du... dépeçage des entreprises industrielles et commerciales sous prétexte de grandes opérations de fusions acquisitions dans l'espoir de parvenir à créer des champions mondiaux. Mais des champions le plus souvent aux pieds d'argiles parce qu'apatrides. Le pays... [Lire la suite]
07 juillet 2019

APPRENTISSAGE: le bras de fer entre les régions et l'Etat central se poursuit...

Apprentissage: le bras de fer financier se poursuit entre l'Etat central jacobino-parisien et les conseils régionaux: la réforme de l'apprentissage tant sur l'organisation que sur le financement allant dans le sens d'une recentralisation d'une part (avec une nouvelle agence dédiée: France compétences) et d'une reconcentration sur le pouvoir patronal d'autre part, ne passe toujours pas notamment pour ce qui est des conséquences territoriales à craindre à partir du 1er janvier 2020 lorsque les conseils régionaux ne pourront plus... [Lire la suite]
18 juin 2019

L'avenir de l'industrie automobile normande est-il compromis?

L'Etoile de Normandie a reçu le dernier communiqué du Réseau citoyen du cercle normand de l'opinion: dans ce communiqué, on s'inquiète, à juste titre de l'avenir de la toute première filière industrielle normande, l'automobile... Il ne faudrait pas que la filière automobile subisse le même sort que la filière textile qui avait fait la fortune des villes normandes entre la fin du XVIIIe siècle et le début des années 1980. Cette crainte explique aussi pourquoi le conseil régional de Normandie a décidé d'une politique publique régionale... [Lire la suite]
16 juin 2019

Sucrerie de Cagny: la nationalisation normande est le seul moyen de contraindre... l'occupant allemand!

Quelques échos dans la presse normande du dossier de la sucrerie de Cagny qui doit fermer en laissant 91 salariés au chômage... On rappelera que pour l'instant, seule la région Normandie a fait des propositions concrètes financées pour donner un avenir industriel à ce site. Sauf que cet avenir ayant encore un goût trop sucré pour l'actuel industriel allemand qui veut fermer le site sans qu'il puisse profiter à un autre sucrier: résultat, tout le monde attend l'arme au pied le bon vouloir des Allemands. Alors il ne reste qu'une... [Lire la suite]