26 mars 2018

Arnaud BRENNETOT: Rouen reste en manque d'attractivité

A l'occasion du grand colloque international de géographie qui vient de se tenir à Rouen sur le thème de l'identité et de la représentation des territoires, le géographe universitaire rouennais Arnaud Brennetot revient sur le cas rouennais dans un entretien accordé au site normand d'informations FILFAX: le constat est lucide sinon sévère quant au rayonnement actuel de la "Babylone normande" (Gustave Flaubert). https://www.filfax.com/2018/03/21/rouen-reste-manque-dattractivite/ Rouen reste en manque d’attractivité Représenter les... [Lire la suite]

09 mars 2018

"REPRESENTER LES TERRITOIRES": un grand colloque international de géographie à ROUEN du 22 au 24 mars 2018

Annonce de l'Etoile de Normandie:   Les 22, 23 et 24 mars 2018 – la Normandie relance le débat sur les territoires, leur identité et leur représentation... Le quatrième colloque du Collège International des Sciences du Territoire aura lieu à l’Université de Rouen les 22, 23 et 24 mars prochains.     Il portera sur le thème suivant : « REPRÉSENTER LES TERRITOIRES » La Normandie fait la preuve (avec la Corse et les collectivités d’Outre Mer) qu’elle est un laboratoire de recherche sur l’identité des... [Lire la suite]
14 février 2018

ROUEN NORMANDY INVEST a commandé un sondage national sur l'IMAGE DE ROUEN. Et les résultats sont ... LOCALISTES!

Et le localisme renvoie à une certaine médiocrité, un certain manque d'ambition, une image "floue" (jetons un voile pudique...). Une fois de plus, on aura à l'esprit la leçon de Bossuet: "Dieu se rit des Hommes qui se plaignent des effets dont ils chérissent les causes"... Nouvelle illustration rouennaise de cette grande maxime morale: Voir, ci-après, la publicité diffusée par "Rouen Normandy Invest" autour de la publication des résultats d'une étude nationale sur l'image de Rouen au Kindarena le 13 février 2018: on remarquera qu'il... [Lire la suite]
22 janvier 2018

Démographie: le géographe Christophe GUILLUY au chevet du département de l'ORNE

Christophe GUILLUY le géographe polémiste et médiatique de la "France périphérique" doit venir prochainement dans l'Orne à l'invitation des élus du conseil départemental avec le rôle d'un médecin chargé d'établir un diagnostic et une ordonnance pour soigner le malade. En effet, l'Orne est le départment normand le moins attractif et qui perd le plus d'habitants au regard des dernières statistiques publiées par l'INSEE: ... [Lire la suite]
17 janvier 2018

Message du Mouvement Normand: Faire la HANSE NORMANDE ou... CREVER dans le LOCALISME.

LE SEMAINIER DU MOUVEMENT NORMAND COMMUNIQUE N° 261  - SEMAINE 3  -  JANVIER 2018 LES CURIACES OU LA HANSE Partons d’un constat – même s’il ne nous réjouit pas – la population normande s’est majoritairement urbanisée. Les trois – quarts des habitants de la Normandie vivent désormais dans les aires urbaines, c’est-à-dire dans des pôles urbains qui offrent plus de 10 000 emplois et dont 40 % des actifs travaillent dans chacun de ces espaces ou à proximité. C’est un fait. Qu’il n’ait pas été maîtrisé, ce n’est pas... [Lire la suite]
17 janvier 2018

Notre Dame des Landes ou le CRASH AERIEN du GRAND OUEST LIGERO-BRETON

Assumons la chose car ça va se dire dans tout l'Ouest, comme on dit dans Ouest-France: le Normand Edouard Philippe et le petit gars du Touquet mais surtout "grand parisien" Emmanuel Macron ont décidé de dire NON au fantômatique aéroport du Grand Ouest qui plane sur le bocage de Notre Dame des Landes depuis 50 ans. C'était une décision difficile à prendre. Elle est prise. Et c'est finalement la bonne: Nicolas Hulot va pouvoir rester au gouvernement et Macron fait du "et en même temps"pour surfer sur l'écume médiatique: un grand coup... [Lire la suite]

27 décembre 2017

POPULATION: Plus de Normands en 2017 mais de moins en moins dans les grandes communes centres.

Chiffres sans surprises révélés par l'INSEE: La Normandie, en proximité avec la région parisienne, reste globalement attractive en tant que région la plus au Nord du grand arc attractif qui structure désormais la géographie humaine et sociale française qui va de Deauville et de la vallée de la Seine normande au Nord à Lyon et Strasbourg à l'Est en passant par tout l'arc atlantique et méditerrannéen. Cet arc combiné à "l'héliotropisme" (autrement dit, les bronze-culs au soleil) mais aussi à "l'occidentalotropisme" (courir toujours... [Lire la suite]
11 novembre 2017

Guillaume PELTIER et Michel ONFRAY: Nos provinces, une chance pour la France

NOS PROVINCES, UNE CHANCE POUR LA FRANCE     La France des provinces devrait être la première bénéficiaire des politiques publiques, argumente Guillaume Peltier, député LR du Loir-et-Cher (texte de la tribune parue dans Le Figaro, jeudi 9 novembre 2017) La nouvelle petite noblesse d'Etat, forgée dans le moule comptable et technocratique, a pris l'habitude de nous regarder avec commisération. Notre tort? Nous, habitants de la province, nous refusons de lui ressembler. Singer des individus uniformes, aseptisés,... [Lire la suite]
28 août 2017

L'alternative du réseau métropolitain NORMAND: CAEN ROUEN LE HAVRE Cherbourg Evreux St Lô Alençon Lisieux Dieppe etc etc...

C'est confirmé ! La Normandie, désormais seule vraie région sur la carte de France, est un cas d'école sinon LE laboratoire territorial de toutes les alternatives locales au modèle géographique dominant de l'hypercentralisation métropolitaine. Il ne s'agit pas, bien entendu, de s'opposer au fait urbain qui est le coeur de toute civilisation humaine. Mais de le repenser complètement face à l'urgence du changement climatique dont les effets destabilisants vont s'accroître au cours du XXIe siècle: il faut retrouver le principe du "pan... [Lire la suite]
28 août 2017

Au XXIème siècle, le GRAND PARIS ne s'occupera que de lui-même: c'est la chance pour un grand pari... normand !

Le grand pari du Grand Paris sera la grande affaire du XXIème siècle en France avec plus de... 50 milliards d'euros d'investissements prévus, promis... Dumoins dans les discours. Car tout le problème est là: en France la parole publique se fait emphatique et de ces Himalaya de logorrhées officielles ne surgissent que des souris. On annonce beaucoup, on nous dit que cela sera grandiose en 2050 ou 2060 et puis... plus rien. On sait que les crédits sont, plus que jamais, comptés quand il faut, en même temps, gérer une dette publique... [Lire la suite]