16 avril 2018

Lait, vaches, fromages: le GRAND RETOUR A L'EVIDENCE QUALITATIVE NORMANDE

Alors qu'un pastiche de "camembert" canadien au lait pasteurisé de Prim'Holstein vient d'être élu "meilleur camembert" du monde par un jury de soi-disant spécialistes à Madison, dans le Wisconsin ou qu'une entreprise bretonne se couve de ridicule en trafiquant on ne sait comment la pâte molle d'un pseudo "camembert" pour en faire un fromage dur à râper (pourquoi faire simple alors que l'on peut faire compliqué...), nous sommes heureux de constater que monte en Normandie, aidé en cela par le retour à l'unité régionale mais aussi par la... [Lire la suite]

16 mars 2018

Pseudo camembert râpé... Qui voudra ici manger de la MERDE bretonne "relayée par Ouest-France"? PERSONNE!

Une nouvelle fois, le célèbre adage d'Audiard s'applique: "les cons ça ose tout et c'est à cela qu'on les reconnaît"... Une fois de plus, le mot d'Albert Camus se vérifie: "la bêtise insiste toujours !" Et comme d'habitude, les Bretons font preuve d'un opportunisme commercial que les Normands n'auront jamais puisqu'ils ont bien autre chose à faire et à proposer, à savoir: la qualité et l'authenticité alimentaires pour éviter de faire ce que les Bretons tout comme les Chinois sont, hélas, capables de faire, à savoir: de la merde qui... [Lire la suite]
27 février 2018

SALON DE L'AGRICULTURE: LA NORMANDE DEMONTRE SON EVIDENCE ET DOIT CHEMINER VERS LE LUXE AGRO-ALIMENTAIRE

Sur 500 m², en face de nos concurrents et voisins Bretons, les Normands ont décidé d'être, enfin, tous ensemble pour nous proposer une belle démonstration de force:  "C'est bon, c'est normal, c'est Normand!" La Normandie, c'est l'évidence de la qualité agricole et agro-alimentaire. Bien entendu, et c'est le paradoxe, les évidences doivent être finalement plus démontrées et défendues que des réalités plus difficiles ou plus complexes: quand c'est trop évident, on n'y pense plus, on se laisse aller... Et c'est ainsi que... [Lire la suite]
17 janvier 2018

Avec Stéphane, l'agriculture normande et française va totalement de TRAVERT

UN COMBLE!!! L'association Bio Normandie est en faillite alors que la demande des consommateurs pour consommer bio et local explose "en même temps" (comme dirait l'autre) que le scandale laitier concocté dans le plus grand secret par un certain Emmanuel Besnier. (Le canard enchainé, édition du 17/01/18) Que va faire la région Normandie?Que va faire la chambre régionale de l'agriculture normande?Intervenir... Contre l'incendie allumé par le pompier pyromane du gouvernement qui n'a pas encore compris qu'une étreinte prolongée... [Lire la suite]
20 octobre 2017

Pénurie de beurre... breton en NORMANDIE selon le site d'information "NORMANDIE ACTU"

Et on a envie de poursuivre: le beurre normand labellisé de haute qualité, voire le beurre bio ne sont pas concernés... Les journalistes bretons du site d'information Normandie Actu (média "pur player" comme on dit en franglish appartenant au groupe Publihebdos filiale du groupe Ouest-France) déplorent ne plus pouvoir trouver du beurre breton dans les supermarchés normands, dumoins, si l'on en croit la capture d'écran à voir ci-dessous: Ce n'est pas nous, sur l'Etoile de Normandie, qui allons nous plaindre de la disparition... [Lire la suite]
14 octobre 2017

LE BONHEUR de nouveau dans le pré et dans l'assiette avec le BIOCAL NORMAND

Et l'alimentation "biocale", c'est à dire, à la fois, bio et locale, a u nom: NORMANDIE ! Dans la dernière livraison de La Manche Libre datée du 14 octobre 2017, nous avons relevé deux belles histoires qui témoignent de la prise d'initiative de la société civile normande au moment où l'agriculture de... Stéphane voudrait encore aller de... TRAVERT ! 1° Le bonheur est vraiment dans le pré chez Jeanine et Denis LELOUVIER exploitant d'une ferme dans le bocage virois: 2° Alimentation "biocale" dans les cantines scolaires: face au... [Lire la suite]

15 août 2017

URGENCE: Ne pas laisser l'agriculture normande aller de... TRAVERT!

Les débuts du tout nouveau ministre normand de l'agriculture, ci-devant député socialiste ayant tourné sa veste entre Granville et le Nord-Cotentin, nous laissent perplexe, pour ne pas dire inquiet:   Après un rétropédalage sur fond de pesticides destructeurs d'abeilles ou autres perturbateurs endocriniens, puis une première grosse couleuvre avalée suite au report des crédits européens affectés à l'aide à la reconversion biologique des exploitations agricoles conventionnelles, voici qu'arrive cette affaire d'oeufs... [Lire la suite]
15 juin 2017

La Normandie fait la reconquête de son LAIT

Voici un sujet sur lequel la Normandie qui n'aurait jamais dû céder sa place revient en force depuis la réunification: les acteurs normands, décideurs politiques et les professionnels concernés prennent conscience de l'importance stratégique de définir une véritable politique régionale du lait normand à l'échelle internationale. Le lait normand est une telle évidence et ce, dans le monde entier, que cette évidence n'a pas été assez valorisée ou protégée en Normandie même, conséquence assez directe de la division normande pendant près... [Lire la suite]
12 mai 2017

Paul BEDEL: "Nos vaches sont jolies parce qu'elles mangent des fleurs"

Un peu de poésie dans ce monde de brutes grâce à l'ami Paul Bedel, toujours vaillant et dans sa vie à la pointe Ouest de notre Normandie. A lire cet article paru dans la dernière édition de la Manche Libre (en date du 11 mai 2017): Et nos vaches normandes, quoique belles, séduisent plus à l'étranger qu'en Normandie même: alors que la "re-normandisation" du cheptel de vaches laitières prent trop son temps en Normandie (merci la FNSEA !) la vache normande séduit les chats persans: ... [Lire la suite]
06 mai 2017

L'agriculture normande accélère sa mue vers la bio...

Nous avions vu passer cet article dans l'édition du 11 avril 2017 de la lettre Eco Normandie publiée chaque vendredi par le quotidien Paris-Normandie, mais nous n'avions pas encore eu l'occasion de le mettre en ligne ici: la tendance se confirme et c'est l'avenir ou, plutôt, le retour à une situation "normale" ou, dumoins, plus harmonieuse avec l'environnement car il s'agit de clore une période qui sera regardée par les historiens du futur comme une désastreuse anomalie dans la longue histoire de l'agriculture et de la ruralité.... [Lire la suite]