27 octobre 2018

CAEN LA MER au péril de l'eau en raison de la pression d'Archimède des PROMOTEURS- BETONNEURS!

La République, au sens romain du mot c'est la "chose" publique dont l'intérêt général doit s'imposer aux intérêts privés fussent-ils plus puissants que la force publique. La question est clairement posée à Caen... place de la République à l'occasion d'un projet immobilier commmercial très controversé imposé par le premier promoteur-bétonneur de la ville et le premier commerçant du centre-ville, à savoir le groupe Sedelka-Europrom (Malek Rezgui) et JEL Diffusion Le Printemps (Laurent Chemla). Le maire de Caen, Monsieur Joël Bruneau a... [Lire la suite]

14 octobre 2018

Le promoteur SEDELKA EUROPROM contribue efficacement à l'unité normande

Une unité normande de la colère citoyenne caennaise ET rouennaise contre l'arrogance et la médiocrité de cet opérateur immobilier qui pratique la boîte de béton sur table rase alors que les villes normandes ont hélas déjà pas mal donné dans le genre entre 1944 et 1960... C'est ainsi qu'on apprend que l'association RAP Rouen Antipub (Résistance à l'Agression Publicitaire) a participé, la nuit passée, à l'action nationale "Le Jour de La Nuit". Au blanc de Meudon, des slogans antipub ont été tracés sur les vitres de la boutique... [Lire la suite]
28 juin 2018

CAEN, PLACE de la REPUBLIQUE: Joël BRUNEAU, le maire, a vendu son droit d'aînesse pour un plat de lentilles...

Voilà! c'est fait! Délibération n°37 du conseil municipal de Caen réuni le 25 juin 2018 et votée vers minuit qui autorise la vente de plus de 5000m² d'un ci-devant parking public planté de tilleuls et situé au bout de la place de la République, à l'emplacement de l'ancien hôtel de ville détruit en 1944 et jamais reconstruit sur place depuis... Le compromis de vente avec le contrat afférent assorti de "promesses synallagmatiques" qui engagent la ville de Caen jusqu'en 2027 a donc été adopté malgré les protestations vigoureuses de... [Lire la suite]
03 juin 2018

CAEN 2 JUIN 2018: la place de la République est une place publique et entend bien le rester!

Samedi 2 juin 2018 à partir de 11heures, le collectif de défense de la place de la République de Caen organisait une journée de restitution de la place publique aux citoyens... Ce collectif se mobilise depuis des mois contre la privatisation d'une part essentielle et historique du domaine public de la ville de Caen dans le but de créer un centre commercial sur le 4ème côté de la place de la République amputée de son hôtel de ville depuis 1944 mais augmentée d'une plantation de tilleuls qui doivent être coupés pour y faire de... [Lire la suite]
24 mars 2018

CAEN, PLACE DE LA REPUBLIQUE: un projet alternatif est POSSIBLE!

Le 26 mars 2018 à 17h00 aura lieu une importante réunion du conseil municipal de Caen: nous sera présenté le projet de réaménagement "paysager" de la place de la République proprement dite en conséquence du futur projet commercial à bâtir au fond de cette place après avoir abattu 49 tilleuls plantés là après 1954 en guise de mémorial végétal de l'ancien hôtel de ville détruit en 1944. Ce projet dont vous verrez ci-dessous deux vues d'artiste "non contractuelles" pose un certain nombre de problèmes qui, par leur cumul, risquent de... [Lire la suite]
05 février 2018

CAEN, PLACE DE LA REPUBLIQUE: SALUT LES COPAINS!!!

Et on n'entendra pas: Yé yéyéyéyéyé !!! De toute façon, Johnny est mort... On n'entendra pas davantage: "Oyez braves gens!" puisque dans notre aimable République, les tampons de la préfecture s'enfoncent surtout dans les oreilles des citoyens... NON. Ce ce que l'on entend, au contraire, si l'on dresse l'oreille c'est: "Haro! haro mon duc! On nous fait tort!" C'est ce que les 49 tilleuls en instance d'être tronçonnés, en bordure du 4ème côté de la place de la République à Caen, nous crient en silence dans la froidure et la neige... [Lire la suite]

21 décembre 2017

CAEN: MAIN BASSE SUR LA VILLE

Vous vous souvenez peut-être de ce film italien en noir et blanc de Francesco Rosi (1963), un grand classique... "Main basse sur la ville"... Sous l'emprise d'un puissant promoteur immobilier local, le conseil municipal d'une grande ville d'Italie décide de lotir des terrains jusque là considérés comme non constructibles. La ville se couvre de chantiers de construction et de démolition jusqu'à la survenue d'un accident tragique: une maison ancienne s'effondre provoquant la mort d'un enfant juste avant les élections... [Lire la suite]
25 novembre 2017

CAEN: La place de la République sera transformée en PARVIS de CENTRE COMMERCIAL

On a les époques qu'on mérite quant il s'agit d'édifier ou d'organiser un lieu destiné à l'usage public. Prenons, exemple absolument pas pris au hasard, le cas de ce qui reste en 2017 de la place de la République dans ce qui reste du centre historique de notre bonne ville de Caen: Au moyen-âge, notamment à l'époque ducale, les lieux correspondaient à une prairie humide, on est toujours dans le lit majeur de l'Orne, sur laquelle, jadis, un duc de Normandie avait concédé aux Caennais le droit de faucher "les secondes herbes" pour leur... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 17:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 novembre 2017

Menaces de VANDALISME édilitaire à Granville et à Caen: DEUX PETITIONS à signer !

 L'Etoile de Normandie vous propose de signer en toute urgence deux pétitions qui témoignent du mépris que les élus locaux, notamment les maires ici concernés peuvent avoir pour le patrimoine naturel, historique ou architectural de leur commune: le problème est que ce patrimoine est d'abord pensé non pas comme une ressource à valoriser et dans laquelle investir mais comme une charge dont on ne sait que faire (exemple: une église désaffectée à Granville). Ou pire: comme un élément gênant et encombrant dont il faut se débarasser au... [Lire la suite]
13 juin 2017

VANDALISME ARCHITECTURAL: 70 ans après 1944 la ville de CAEN est abandonnée aux promoteurs!

Nous ne voulions pas écrire le billet qui va suivre. Nous y sommes contraints par ce que nous infligent certains décideurs qui ne décident pas et par certains acteurs qui ne devraient pas agir: la situation du patrimoine architectural et urbanistique de la ville de Caen ou de son agglomération est affligeante, préoccupante... 73 ans après les bombes de l'été 1944, les destructions massives d'immeubles (rénovation sur table rase) se poursuivent de plus bel: les promoteurs font main basse sur la ville! La politique d'urbanisme est, à... [Lire la suite]