03 octobre 2019

LUBRIZOL: le mépris pour la Normandie siège au plus haut sommet de l'Etat

Billet de Florestan: A tout prendre, puisque nous avons toujours un monarque à la tête de la France, je préfère Louis XVI à Emmanuel Macron... En juin 1786, Louis XVI en difficulté à Versailles, aux prises avec une crise financière et une crise morale à la Cour, décide de prendre l'air sinon le grand large en traversant, de part en part, ce qui sera sa province française préférée: la Normandie. Les Normands firent un accueil très chaleureux dans toutes les villes visitées par le roi de France au point, qu'en souvenir, ce dernier fit... [Lire la suite]

02 octobre 2019

CATASTROPHE LUBRIZOL: le communiqué d'Hervé MORIN président de la Normandie

Communiqué de presse d’Hervé Morin, Président de la Région Normandie   Le Premier ministre a autorisé, hier, la publication de la liste des produits stockés dans le bâtiment qui a brûlé sur le site de Lubrizol. C’est une bonne décision.  Elle ne suffira pas à mettre fin à la spirale de la suspicion, à l’inquiétude qui en découle, à la colère de la population.  Il faut, sans délai, rendre ces informations plus accessibles et apporter des réponses claires sur le plan de la santé : ... [Lire la suite]
28 septembre 2019

LUBRIZOL: La com' de la préfecture de la Seine-Maritime est bien... lubrifiée!

L'Etoile de Normandie publie l'intégralité des quatre communiqués officiels diffusés le 28 septembre 2019 par la préfecture de Seine-Maritime, préfecture régionale de Normandie qui souhaite une bonne fête à tous les Normands... Fête des Normands "post-accident" Lubrizol, mode d'emploi proposé par les services de l'Etat en région... Avant de lire ce qui suit (ou suie) on rappelera que le plan de prévention des risques du site Sévéso Lubrizol avait été jugé conforme le 11 juin dernier par le préfet de région dans une lettre au... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 23:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 septembre 2019

POUR LES SEVESO-NORMANDS

Billet de Florestan: Vendredi 27 septembre 2019. Ras-le-bol de Chirac! Il faut se réfugier sur le site de la BBC pour avoir, enfin, un peu de distance critique au sujet de celui qui ne s'intéressait à la Normandie que lorsqu'elle se présentait chaque année à la Porte de Versailles devant sa "main à vaches"... Passons! Le grand bonhomme était sympathique mais passera-t-il notre temps pour entrer dans l'Histoire? Passons... Nous avons déjà dit ici que nous préférions l'autre président corrézien, rouennais d'origine, qui lui, aussi,... [Lire la suite]
24 août 2019

Un maire en guerre contre le glyphosate: en Normandie aussi!

Les médias nationaux ont fait grand cas (et à juste titre) de ce maire breton de Langouët (Ille-et-Vilaine) qui avait promulgué sur sa commune un arrêté interdisant les épandages de pesticides de synthèse à moins de 150 mètres des habitations, arrêté contesté devant la justice administrative par la préfète de région Bretagne sous prétexte qu'il serait illégal... Les Bretons ne faisant pas les choses dans la discrétion, plus de 700 personnes s'étaient rassemblées devant le tribunal administratif de Rennes pour soutenir le maire mis en... [Lire la suite]
18 août 2019

Saint-Lô: banderole de colère paysanne contre le CETA. Il nous faut, d'urgence, une AOC Lait de Normandie!

Il y a des causes. Donc des conséquences... Il faut assumer les conséquences politiques de ce que l'on vote à l'Assemblée Nationale quand on est élu député. Il faut aussi savoir tirer ces conséquences politiques en respectant l'intégrité des biens et des personnes ainsi contestées en usant de moyens de protestation adaptés qui rendront une colère agricole bien justifiée plus légitime encore. A Saint-Lô, les éleveurs laitiers à juste titre inquiets des conséquences pour l'avenir de leur profession suite au vote du traité de Libre... [Lire la suite]

01 juillet 2019

Effets du changement climatique en Normandie: 25 personnalités Normandes s'engagent pour 2020

L'exceptionnelle canicule que nous venons de supporter aura au moins eu un mérite: l'urgence écologique va dominer toutes les prochaines campagnes électorales et ce sera cruel pour les professionnels du boniment. En effet, avec la canicule, le discours réchauffé et la vieille soupe habituelle remixée avec des légumes verts ne sont plus suffisants: il faut agir désormais. Concrètement. C'est-à-dire prendre des mesures politiques courageuses qui ne manqueront pas de heurter des intérêts socio-économiques bien plus puissants que ces... [Lire la suite]
19 juin 2019

AXE SEINE: LA NORMANDIE POUBELLE DU BTP GRAND-PARISIEN?

L'économie circulaire, c'est paraît-il bon pour l'avenir de la planète: redonner une seconde vie économique à des déchets recyclés, on ne saurait s'opposer au principe même d'une telle idée. Mais comme toutes les idées un peu trop idéales, cette idée pèche par sa mise en oeuvre pratique: la réalité est toujours plus complexe et sournoise que le ciel serein et pur des belles et nobles idées. Des armées de diables s'agitent dans les moindres détails! Par exemple, un gravat généré par l'activité du BTP parisien ne trouverait de... [Lire la suite]
04 juin 2019

ECOLOGIE NORMANDE: La bataille juridique pour sauver le barrage de Vézins va commencer...

Ces derniers temps nous donnent la fâcheuse impression que l'actuelle majorité présidentielle gouvernementale se contrefiche du potentiel hydro-électrique français pour nous aider à assurer la transition écologique avec des sources d'énergies propres (propre: à entendre dans tous les sens du mot!). Mais les Macronistes qui ne jurent que par les éoliennes et leurs smartphones saturés de terres rares chinoises ne pensent qu'à privatiser les barrages quand ils ne veulent pas les démanteler au profit d'opérations de "renaturation" des... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 01:34 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mai 2019

Notre-Dame des Fleurs en Normandie: PAVANE POUR UNE ABEILLE DEFUNTE...

Ce dimanche 26 mai 2019, le jour du Seigneur était aussi celui de la fête des mères. De toutes les mères, celles qui oeuvrent sur terre et celle qui travaille le ciel. Le mois de Notre-Dame s'achève dans les roses de mon courtil, mon petit gardin, après avoir commencé avec la clochette d'un brin de muguet à la boutonnière et un souvenir rouge vif de femmes ouvrières luttant pour un bout de paradis. Je m'en vais, à la mi journée, faire un joli bouquet pour celles que j'aime. Après l'ondée tombée d'une nuée aux candeurs mélangées... [Lire la suite]