06 août 2019

Vaches, poules, cochons, chevaux... La région NORMANDIE veut sauver les races animales traditionnelles normandes

... dont une certaine agriculture dite "conventionnelle" noyautée par la FNSEA et quelques autres gros lobbies industriels ne veulent plus! Nous défondons ici une conception "intégrale" de l'écologie: sauver nos races animales domestiques normandes c'est aussi sauver les hommes qui exercent encore le beau et noble métier de paysan (le terme d'exploitant agricole sent trop le sapin...). Car il n'y a pas que la vie animale sauvage qui soit menacée de disparition, il y a aussi toutes ces races domestiques qui dans nos campagnes et nos... [Lire la suite]

26 mars 2019

Que les Végans nous fichent la paix puisque les vaches normandes broutent de l'herbe!

La rédaction de l'Etoile de Normandie a reçu ce jour le dernier écho des répliques normandes du Cercle Normand de l'Opinion qui s'émeut, à juste titre, des dernières outrances des "végans" contre leurs congénaires humains qui ont le tort d'apprécier certaines spécialités alimentaires issues du corps des animaux: la Normandie terre d'élevage et de gastronomie est clouée au pilori par cette sinistre secte qui veut, par ailleurs, effacer toute différence entre l'animal humain et les autres (antispécisme) avec pour conséquence: la... [Lire la suite]
21 juin 2018

PATRIMOINE VIVANT NORMAND EN PERIL: Il faut sauver les animaux de race normande

Derrière l'emblématique vache normande "à lunettes" caille ou bringée qui fait la réputation des produits laitiers normands surtout au delà de notre région (puisqu'il y a, désormais, plus de vaches normandes dans le Wisconsin, la Colombie, l'Azerbaïdjan qu'en Normandie où ces quarante dernières années fut privilégié le recours à la Prim'Holstein, pisseuse de lait), il y a un magnifique cheptel des races animales normandes qui témoigne de l'ampleur prise par l'agriculture normande entre la fin du XVIIIe siècle et le XIXe siècle, grande... [Lire la suite]
18 juin 2018

Le HAVRE 18 JUIN 2018: La plénière du conseil régional interrompue le temps pour MORIN de ramasser les pots cassés de MACRON

Une nouvelle séance plénière du conseil régional de Normandie devait avoir lieu ce lundi 18 juin, au centre des congrès du Havre, après avoir eu lieu une fois à Rouen et à Caen en cette année 2018 selon le principe d'équilibre normand entre nos trois principales villes... Voici l'ordre du jour officiel, avec entre autres l'intégration du port régional de Dieppe dans l'agence régionale Ports Normands Associés, la garantie financière pour le grand projet industriel de Manoir Industries, l'avis (négatif?) du conseil régional sur la... [Lire la suite]
27 février 2018

SALON DE L'AGRICULTURE: LA NORMANDE DEMONTRE SON EVIDENCE ET DOIT CHEMINER VERS LE LUXE AGRO-ALIMENTAIRE

Sur 500 m², en face de nos concurrents et voisins Bretons, les Normands ont décidé d'être, enfin, tous ensemble pour nous proposer une belle démonstration de force:  "C'est bon, c'est normal, c'est Normand!" La Normandie, c'est l'évidence de la qualité agricole et agro-alimentaire. Bien entendu, et c'est le paradoxe, les évidences doivent être finalement plus démontrées et défendues que des réalités plus difficiles ou plus complexes: quand c'est trop évident, on n'y pense plus, on se laisse aller... Et c'est ainsi que... [Lire la suite]
16 février 2018

500 m² d'UNITE NORMANDE au salon international de l'Agriculture de PARIS

La Normandie doit, plus que jamais, mettre en valeur ses "avantages comparatifs" pour le coup... incomparables: Parmi ceux-ci, la qualité agro-alimentaire fondée sur un secteur agricole puissant innovant pour le XXIe siècle. Concrètement, cela veut dire que l'ensemble de la filière agro-alimentaire normande a le devoir d'expérimenter pour la France le basculement total de la quantité vers la très haute qualité sinon le luxe alimentaire pour un marché devenu mondial. Le marché de niche du luxe se porte très bien pour les cosmétiques,... [Lire la suite]

14 octobre 2017

LE BONHEUR de nouveau dans le pré et dans l'assiette avec le BIOCAL NORMAND

Et l'alimentation "biocale", c'est à dire, à la fois, bio et locale, a u nom: NORMANDIE ! Dans la dernière livraison de La Manche Libre datée du 14 octobre 2017, nous avons relevé deux belles histoires qui témoignent de la prise d'initiative de la société civile normande au moment où l'agriculture de... Stéphane voudrait encore aller de... TRAVERT ! 1° Le bonheur est vraiment dans le pré chez Jeanine et Denis LELOUVIER exploitant d'une ferme dans le bocage virois: 2° Alimentation "biocale" dans les cantines scolaires: face au... [Lire la suite]
17 mai 2017

VICTOIRE! La mention "Camembert fabriqué en Normandie" est INTERDITE depuis le 1er mai 2017

Serait-ce enfin la fin de la guerre du camembert? On se rappelle qu'un grand groupe industriel laitier et dont on doit taire le nom pour ne pas avoir d'ennuis comme la dernière fois, avait tenté d'assouplir le cahier des charges de l'INAO qui exige de manipuler du lait cru pour fabriquer du camembert AOC / AOP après avoir dénoncé une infection de lystéria chez une grosse laiterie concurrente du Nord Cotentin qui ne faisait pas mystère de son camembert AOC au lait cru... On se rappelle que ce géant mondial du lait n'avait pas pu... [Lire la suite]
12 mai 2017

Paul BEDEL: "Nos vaches sont jolies parce qu'elles mangent des fleurs"

Un peu de poésie dans ce monde de brutes grâce à l'ami Paul Bedel, toujours vaillant et dans sa vie à la pointe Ouest de notre Normandie. A lire cet article paru dans la dernière édition de la Manche Libre (en date du 11 mai 2017): Et nos vaches normandes, quoique belles, séduisent plus à l'étranger qu'en Normandie même: alors que la "re-normandisation" du cheptel de vaches laitières prent trop son temps en Normandie (merci la FNSEA !) la vache normande séduit les chats persans: ... [Lire la suite]
20 décembre 2016

Pour les fêtes de fin d'année: faire bombance et bonne chère avec la Normandie

Certains sur ce site par leurs commentaires, diffusent des caricatures du genre: les éleveurs et exploitants agricoles normands seraient trop grippesous pour être intelligents et faire la conversion de l'agriculture et l'agroalimentaire normands vers la haute qualité labelisée et le bio. On pourra rétorquer que si l'agriculture normande n'est pas à la pointe en terme de surfaces pour le bio c'est que les exploitants Normands plus prudents mais aussi plus individualistes que leurs collègues d'une région voisine où par la force d'un... [Lire la suite]