23 mai 2018

LNPN: ça ne fait pas l'affaire de la SAFER

Un article de Paris-Normandie paru le 22 mai 2018 nous apprenait que la SAFER qui gère le foncier agricole refuse de créer les réserves foncières nécessaires au passage de la future LGV/ LNPN: Voilà un blocage de taille dans ce projet qui devient, peu à peu, un sujet de conversation pour ivrognes. La remise à plat totale du projet est inévitable non pas pour doter la Normandie d'un TGV au rabais mais pour innover en proposant l'alternative ferroviaire qui fait cruellement défaut à la France d'un train express régional intercités... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 23:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 avril 2018

Vices publics, (vertus) privées, Etat défaillant et collectivités publiques indifférentes, initiative privée…

     Dans un article de l’Etoile de Normandie du 13 avril 2018, « FRANCHIR L'ESTUAIRE : L’interminable convalescence d’une bonne idée dont personne, ou presque, n’aura voulu », il était question, à propos d’un éventuel futur franchissement ferroviaire de l’estuaire de la Seine, d’un des rares élus favorables à un tel projet oscillant actuellement entre sentiment d’impuissance, fatalisme et procrastination…      Cet élu avait notamment écrit : « … laisse imaginer un seul... [Lire la suite]
13 avril 2018

FRANCHIR L'ESTUAIRE: L’interminable convalescence d’une bonne idée dont personne, ou presque, n’aura voulu

     Depuis l’été 1997, l’idée d’un franchissement ferroviaire de l’estuaire de la Seine au moyen de caissons immergés a commencé à être diffusée auprès d’interlocuteurs publics et privés…      Au début de l’année 2016, très précisément le 14 mars, après une nouvelle relance intervenue en décembre 2015 sur le site de Change.org, l’Etoile de Normandie a évoqué cet événement sous le titre « TUNNEL FERROVIAIRE SOUS L'ESTUAIRE DE LA SEINE : La bonne idée dont personne ne veut ! ». ... [Lire la suite]
08 mars 2018

LNPN: Et si les agriculteurs normands regardaient plus loin que le bout de leur champ…

Des agriculteurs opposés à la LNPN manifestent en gares d’Yvetot et Mantes-la-Jolie Paris-Normandie Publié 06/03/2018 08:03 | Mise à jour 06/03/2018 09:54 http://www.paris-normandie.fr/breves/normandie/des-agriculteurs-opposes-a-la-lnpn-manifestent-en-gares-d-yvetot-et-mantes-la-jolie-AH12409584 YVETOT (Normandie). Des agriculteurs de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs de la Seine-Maritime et des Yvelines ont manifesté tôt ce matin, mardi 6 mars 2018, en gares d’Yvetot (Seine-Maritime) et de Mantes-la-Jolie (Yvelines) afin de... [Lire la suite]
27 février 2018

LE RETOUR DU TRAIN à HONFLEUR: C'EST POSSIBLE!

Courant février, au hasard de mes requêtes sur internet, j'ai découvert l'article qui suit. Depuis, j'ai rencontré son auteur, un normand résidant au nord de l'estuaire de la Seine, qui, à la différence de beaucoup d'autres normands, ne se contente pas d'exprimer son mécontentement sur la situation, certes désastreuse, du ferroviaire en Normandie, mais tente d'apporter une contribution constructive en faveur de la région normande ou, en tout cas, d'une partie de celle-ci : Une gare nouvelle à Honfleur Le Littorail Normand 28 août... [Lire la suite]
09 février 2018

BILLET de FLORESTAN: Pour sauver le financement de la LNPN et sauver la Normandie, Hervé MORIN va devoir choisir....

... le SCENARIO C L'Etoile de Normandie défend depuis le débat public de l'hiver 2011 sur la Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN) le principe d'un franchissement ferroviaire de l'estuaire vers la rive Sud augeronne à la hauteur du Havre. C'est l'idée d'un "scénario C" qui a été soutenu dans ce débat public comme la corde peut soutenir le pendu. Officiellement, l'option du scénario C est enterrée... Mais nous faisons le pari que l'idée n'est pas si enterrée que cela pour la bonne et simple raison que l'option du scénario C... [Lire la suite]

26 novembre 2017

LNPN: le plateau de CAUX sera relié depuis la rive gauche de la SEINE par un tunnel à DEUX MILLIARDS d'euros

Paris-Normandie, dans son édition du 25 novembre 2017, publie la confirmation d'une information qui fera bouillonner le député Christophe Bouillon tout en nous faisant prendre un bouillon à près de ... DEUX MILLIARDS! Car, chose étonnante, personne, absolument personne (sauf ici quelques consciences lucides qui s'expriment sur ce site) n'a relevé la présence d'un gros éléphant blanc dans le living room comme disent les Anglais: pour faire passer d'une rive à l'autre le futur train de Rouen jusqu'au Havre, il va falloir forer un... [Lire la suite]
27 octobre 2017

COPIL LNPN Paris 26 octobre 2017: L'option BETOIRE dans le plateau de CAUX est confirmée

La dernière réunion du comité de pilotage de la future Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN) s'est donc tenue à la préfecture de l'Ile de France à Paris et, comme prévu, les options techniques proposées par les grands ingénieurs fonctionnaires de SNCF Réseau ont été validées par les grands élus des territoires concernés: la contrainte majeure pesant sur cette réunion étant d'éviter à tout prix de prendre du retard sur un calendrier d'études et de réalisation qui a déjà été détendu jusqu'au delà des années 2030 pour ce projet considéré... [Lire la suite]
11 octobre 2017

LNPN: LES OUBLIS DU COPIL ou les impensés du journaliste de Normandie ACTU

Merci à Julien Bouteiller, journaliste sur le site de Normandie Actu (groupe Ouest-France) de nous proposer un tour d'horizon assez complet des problèmes complexes qui seront sur la table de la réunion du prochain comité de pilotage de la Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN) qui aura lieu à Rouen le 26 octobre 2017. Sauf qu'il n'est pas question dans l'article à lire ci-après de deux aspects importants du dossier qui ne sont pas traités par l'article car il est probable que les ingénieurs et haut-fonctionnaires de SNCF Réseaux ainsi... [Lire la suite]
30 septembre 2017

LNPN: Le prochain COPIL du 26 octobre 2017 nous prépare un TROU à ... 1,5 MILLIARD !!!

Alors qu'on nous dit en haut lieu qu'il n'y a plus d'argent pour les grands projets d'infrastructures, qu'il faut dorénavant privilégier les "mobilités du quotidien"... Alors que l'inspection générale de finances craint un "effet d'éviction" généralisé sur les rares finances publiques encore disponibles pour les grands projets et qu'il faut trouver au moins 7 MILLIARDS d'euros pour les prochains Jeux Olympiques de Paris de 2024 avec le risque assez certain que cela coûtera plus cher... Alors que l'Etat central jacobin parfaitement... [Lire la suite]