16 octobre 2019

ENFIN! Ils ont compris! Le CESER propose la création d'un RER NORMAND CAEN-ROUEN-LE HAVRE

Le "Céser... à rien", avons nous coutume de dire ici car la seconde assemblée régionale normande qui représente, en principe, la société civile régionale organisée à l'exception, bien entendue, des associations et organisations qui ont la Normandie pour raison sociale, propose des idées et émet rapports et avis destinés, dans la plupart des cas, au classement vertical. La première assemblée régionale normande, celle qui fait réellement de la politique qui finance et prend les décision peut parfaitement ignorer les propositions et le... [Lire la suite]

28 août 2019

TROU NORMAND: encore un TUNNEL foré au mauvais endroit! Un ouvrage d'art de taille respectable et un oubli... de taille !

     Lundi dernier, RMC Découverte rediffusait un documentaire fort intéressant sur le tunnel de base du Gothard (Suisse), inauguré en 2017 au terme de deux décennies de travaux :      Ce documentaire était précédé, sur RMC Replay, par le texte suivant : " Chaque année, des centaines de millions de tonnes de marchandises sont déversées dans les ports d´Europe, mais leur acheminement s´est longtemps heurté à un obstacle naturel quasi infranchissable : les Alpes. En janvier 2017, la mise en... [Lire la suite]
15 novembre 2018

Le président du CESER ne prend pas la LNPN à la légère...

En consultant le site internet du Conseil Economique Social et Environnemental Régional de Normandie, nous sommes tombés sur l'annonce officielle suivante, à savoir la mobilisation orchestrée à l'initiative de Jean-Luc Léger, président du CESER et président de l'association de promotion de la LNPN pour que le plus haut sommet de l'Etat n'oublie pas ce projet ferroviaire essentiel à l'avenir de la Normandie tant sur le plan régional que sur le plan national si l'on considère que le bon développement de l'économie maritime et logistique... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 12:12 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 septembre 2018

Métropole de Rouen, LNPN, Frédéric Sanchez avance masqué...

     Dans le journal Paris-Normandie de ce jour, Frédéric Sanchez, Président PS de la Métropole Rouen Normandie, Maire du Petit-Quevilly et Conseiller régional de Normandie, s’exprime sur les transformations pour bâtir une Métropole durable.      Il évoque notamment le dossier LNPN et son contexte rouennais : Frédéric Sanchez (PS) : « Le contournement Est de Rouen et la LNPN conforteront les transformations de la Métropole » Paris-Normandie Publié le 20/09/2018 à 05:00 Mise à jour le 05:00 ... [Lire la suite]
14 septembre 2018

La LNPN aura une BORNE sinon un terminus... à Mantes-la-Jolie!

Comme nous l'avions écrit ici, Hervé Morin a eu un rendez-vous avec Elizabeth Borne, la ministre des transports, cette semaine... Et sans trop de surprise, se confirme ce que nous cessons de dire ici: la LNPN aura bien une borne sinon un terminus... à Mantes-la-Jolie puisque l'essentiel du financement sera absorbé par la création d'une nouvelle ligne dédiée aux trains normands dans l'Ouest Parisien et le Mantois afin d'éviter que les trafics franciliens et normands ne soient contraints d'emprunter les mêmes voies: c'est le fameux... [Lire la suite]
17 juillet 2018

ROUEN ET LE HAVRE: UN Grand Port Maritme Normand... en AMONT ET en AVAL!

Pour défendre l'idée normande et son utilité vis-à-vis d'Antoine Grumbach et sa vision monstrueuse d'une méga-métropole de Paris étendue jusqu'au Havre, nous avions usé de la formule suivante qui fit mouche puisque reprise dans un article du Monde: "Ne pas avaler la Seine aval sans l'aval des Normands"... On pourrait transposer la même formule sur le fleuve dans sa partie normande pour expliquer la rivalité séculaire entre le port de Rouen dit de fond d'estuaire et le port du Havre dit de haute mer, le second étant à l'aval de... [Lire la suite]

08 juin 2018

« Succès sur terre aux hommes de bonne volonté » (Ce n’est, hélas, qu’un vœu)

  "A." décide de prendre le train en Normandie... ou la génèse de l’article « Ils sont fous, ces hommes du NORD, les vrais ! ; L’Etoile de Normandie 05 juin 2018 En guise d’encouragement adressé à « A. » pour son engagement en faveur de l’amélioration des infrastructures de transport. Extrait de correspondance entre « A. » et Verdevase ; chronologie inversée, donc à lire depuis la fin du post :   Le 8 juin 2018, (Verdevase)> a répondu : Bonjour A.    ... [Lire la suite]
05 juin 2018

Ils sont fous, ces hommes du NORD, les vrais !

    Dans l'actualité, on est parfois surpris de découvrir à quel point le tempérament des hommes du Nord, du moins de ceux qui sont restés dans leurs contrées danoises et suédoises, est différent de celui de ceux qui appartiennent, du moins partiellement, à leur descendance normande... Ou quand ce qui s'est réalisé et va se réaliser dans un détroit situé entre la Mer Baltique et la Mer du Nord diffère de... ce qui ne se réalise pas dans l'estuaire de la Seine... : Le Danemark et la Suède veulent construire un métro... [Lire la suite]
23 mai 2018

LNPN: ça ne fait pas l'affaire de la SAFER

Un article de Paris-Normandie paru le 22 mai 2018 nous apprenait que la SAFER qui gère le foncier agricole refuse de créer les réserves foncières nécessaires au passage de la future LGV/ LNPN: Voilà un blocage de taille dans ce projet qui devient, peu à peu, un sujet de conversation pour ivrognes. La remise à plat totale du projet est inévitable non pas pour doter la Normandie d'un TGV au rabais mais pour innover en proposant l'alternative ferroviaire qui fait cruellement défaut à la France d'un train express régional intercités... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 23:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 avril 2018

Vices publics, (vertus) privées, Etat défaillant et collectivités publiques indifférentes, initiative privée…

     Dans un article de l’Etoile de Normandie du 13 avril 2018, « FRANCHIR L'ESTUAIRE : L’interminable convalescence d’une bonne idée dont personne, ou presque, n’aura voulu », il était question, à propos d’un éventuel futur franchissement ferroviaire de l’estuaire de la Seine, d’un des rares élus favorables à un tel projet oscillant actuellement entre sentiment d’impuissance, fatalisme et procrastination…      Cet élu avait notamment écrit : « … laisse imaginer un seul... [Lire la suite]