02 octobre 2018

Création d'un Pôle GRAND OUEST de l'innovation numérique: le communiqué officiel ne dit rien de l'essentiel...

Sur l'Etoile de Normandie nous avions repris l'information révélée dans une récente édition de la Lettre Eco Normandie au sujet de l'obligation faite par l'Etat de regrouper certains pôles de compétitivité jugés trop petits afin d'atteindre la fameuse taille critique: c'est ainsi que le pôle normand et caennais "TES" (Transactions électroniques sécurisées) a décidé de se rapprocher du pôle ligéro-breton "Images et Réseaux". Cette nouvelle nous a alerté et nous avons fait un billet plutôt critique sinon piquant que nous regrettons... [Lire la suite]

18 septembre 2018

L'ETAT menace TES la Normande de mariage forcé: soit avec un PARISIEN soit avec un BRETON!

C'est pour nous, une fois encore, une ALERTE. Donc, une menace sur l'avenir normand. La Normandie réunifiée fait un grand effort pour récupérer sa souveraineté perdue dans les domaines les plus stratégiques pour l'avenir par des années de déclin dans la division et la médiocrité localiste ou le paternalisme étatique. Et la division normande fut même justifiée par le fait que les Normands avaient pris l'habitude, faute de savoir s'entendre entre eux, de s'asseoir le "cul entre deux chaises", à savoir, une fesse "bas-normande" sur la... [Lire la suite]
14 septembre 2018

La CAISSE D'EPARGNE veut mobiliser les Normands pour financer les projets de la région

Dans son manifeste dévoilé au congrès du PSU à Saint-Brieuc en 1966, intitulé du célèbre "il faut décoloniser la province", Michel Rocard invitait les forces vives des régions à reconstruire de la souveraineté locale et régionale. Et la première urgence pour Michel Rocard était la construction ou la reconstruction d'une souveraineté financière régionale pouvant se concentrer et se structurer dans la principale ville du territoire. Voici donc défini par l'ancien Premier ministre de François Mitterrand, deux ans après la fin de la... [Lire la suite]
03 août 2018

Saint- Etienne-du-Rouvray: salariés KLEENEX dans une usine de papier d'essuyage...

L'affaire qui suit est l'EXACT CONTRAIRE d'une stratégie normande d'intelligence territoriale économique. A savoir: subir la conjoncture économique ou financière comme on subit la météo. Hier pluie. Aujourd'hui, canicule... Ou fermeture d'usine et licenciements secs! Dans l'affaire qui suit on a un concentré chimiquement pur de tout ce qu'il ne faut pas faire et de ce qu'on ne devrait PLUS JAMAIS voir ou subir en Normandie, région pilote en France de l'anticipation technologique, industrielle ET financière avec une stratégie... [Lire la suite]
05 juillet 2018

RENFORCER la souveraineté financière de la Normandie... Avant que les JACOBINS de Bercy ne le fassent!

L'actualité régionale nous ramène vers un sujet stratégique voire essentiel, à savoir: la reconstruction d'une souveraineté financière suffisante en Normandie pour soutenir et orienter le développement économique régional. Cette considération est au coeur d'une stratégie d'intelligence territoriale qui pourrait se dire ainsi dans notre belle langue normande: "Sire de sei", c'est à dire, être le Seigneur de soi-même. Dès les années 1960, Michel Rocard, dans une réflexion visionnaire sur l'idée régionale parée du beau slogan "il faut... [Lire la suite]
22 mai 2018

Un film à voir d'urgence: Stéphane Brizé et Vincent Lindon EN GUERRE contre l'absence de toute ambition industrielle...

Voilà l'un de ces rares films dont on pourra se souvenir longtemps après l'avoir vu dans une salle comble et un public très sensible réagissant aux situations et aux répliques et applaudissant à la fin de la séance (rare en Normandie où les gens, comme nous le savons, sont plutôt réservés et pudiques). EN GUERRE... Ce nouveau film coup de poing de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon dans le rôle principal (Laurent Amédéo, délégué syndical CGT de son entreprise) va beaucoup plus loin dans la réflexion et frappe beaucoup plus fort... [Lire la suite]

03 mars 2018

Les pages "Normandie" de OUEST FRANCE sont, de fait, des pages de PROPAGANDE bretonne

Ce n'est pas la première fois que nous avons à constater que les pages "Normandie" de l'édition quotidienne de Ouest-France, un journal entièrement fabriqué à Rennes servent de dépotoir à des articles qui n'ont rien à y faire. Ou plutôt si! Des articles mettant systématiquement la Bretagne en valeur dans les pages normandes sur les sujets les plus sensibles de ce qui convient d'appeler l'image régionale, le rayonnement régional, voire une certaine forme de souveraineté régionale... Dernier exemple relevé pour s'en convaincre dans... [Lire la suite]
01 novembre 2017

EMR: le capitalisme d'Etat ne veut plus prendre aucun risque industriel.

Nous faire croire qu'en fichant une paix royale aux  rentiers, aux financiers, aux actionnaires et autres milliardaires, ces derniers investiraient l'énorme capital dont ils disposent dans le développement industriel et technologique c'est prendre la plupart des gens qui ne croient plus au Père Noël pour des imbéciles! Le capitalisme financier ne s'intéresse plus aux investissements industriels: le goût du risque ou du pari sur l'avenir ne fait plus frissonner les capitalistes surtout en France où l'esprit frileux de la rente... [Lire la suite]
02 mai 2017

Le Courrier cauchois échapperait au GROUPE LECLERC La Manche Libre-Tendance Ouest

On a vu récemment que la reconstruction d'une véritable souveraineté régionale normande dans le cadre de l'unité retrouvée passera par la renaissance d'un pôle médiatique normand indépendant. Jusqu'à présent, dans un paysage de la presse régionale en Normandie encore foisonnant, notamment en raison des quelques 30 titres hebdomadaires locaux normands (un record pour une région française), seuls trois titres ou groupes de presse multi-médias demeurent indépendants face au monopole du groupe ligérobreton Ouest-France/ Publihebdos: 1°... [Lire la suite]
13 février 2017

NORMANDIE PARTICIPATIONS: notre région est le seul territoire de France où l'on ne confond plus l'économie avec la météo

Un dicton normand dit avec sagesse: "le mauvais temps c'est le temps qui dure trop longtemps". Et la base de la sagesse la plus élémentaire est de faire lucidement le départ entre les réalités sur lesquelles on ne peut rien comme la pluie, par exemple, et les réalités sur lesquelles on peut toujours faire quelque chose, comme, par exemple, la conjoncture économique. C'est le choix volontariste qui a été fait par Hervé Morin en Normandie en matière de politique publique régionale économique: ne plus confondre l'économie avec la... [Lire la suite]