24 octobre 2018

Hervé MORIN à Lyon: "Je suis venu défendre la proximité au nom de l'efficacité de la démocratie"

Le 9 octobre 2018 à Lyon dans l'hémicycle de l'hôtel de région de "l'Avernorhodalpie" (région Rhône-Alpes-Auvergne) Hervé Morin était invité, au titre des Régions de France, à venir clôturer aux côtés du Président du Sénat Gérard Larcher les premières assises régionales des élus locaux organisées à l'initiative de Laurent Wauquiez, Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans sa conclusion, Hervé Morin souhaite le maintien et l'approfondissement de la décentralisation pour que le "pacte girondin" présenté par Emmanuel Macron lors... [Lire la suite]

05 mai 2018

Défense et progrès de l'idée régionale en FRANCE: La visite d'un président Normand chez les Corses

Au moment même où on apprenait que l'ETA (en basque: Euskadi Ta Askatasuna "Pays Basque et Liberté") déposait définitivement les armes et annoncait son auto-dissolution signifiant l'échec TOTAL et SANGLANT d'un régionalisme ethno-linguistique fourvoyé dans l'impasse d'un nationalisme séparatiste, alors que la "crème brûlée catalane" nous démontre que la question régionale en Europe est devenue lancinante au fur et à mesure que les Etats "nations" centraux abandonnent leur souveraineté à l'échelon européen supérieur ou organisent leur... [Lire la suite]
23 janvier 2018

Avec MACRONAPARTE 1er la décentralisation de "Grand Papa" est morte...

L'Etoile de Normandie vous invite à lire la réflexion suivante proposée par Adrien Dubrasquet publiée récemment dans Le Figaro: manifestement, la décentralisation de "Grand Papa" celle procédant des lois Deferre des années 1980 est en train de mourir. François Hollande l'a blessée. Emmanuel Macron est en train de l'achever sous nous yeux à l'occasion d'un moment néo-jacobin qu'on n'avait plus connu depuis près de 50 ans. Le problème c'est que nous nous trouvons au milieu du gué: l'Etat central voudrait revenir au premier plan pour... [Lire la suite]
10 mars 2017

Tout un symbole ! Le G6 NORMAND s'est réuni au château de TOCQUEVILLE

Alexis De Tocqueville qui donne son nom à la toute nouvelle grande bibliothèque de Caen et qui est l'écrivain normand le plus lu et le plus commenté dans le Monde entier en raison de ses analyses toujours actuelles sur l'évolution idéologique des sociétés démocratiques modernes, avait aussi un château dans le département de la Manche dont il fut le président du conseil général. Ce château s'appelle ... Tocqueville comme il se doit et c'est dans la bibliothèque de cette belle demeure normande pleine de charme que les grands élus... [Lire la suite]