14 septembre 2018

La LNPN aura une BORNE sinon un terminus... à Mantes-la-Jolie!

Comme nous l'avions écrit ici, Hervé Morin a eu un rendez-vous avec Elizabeth Borne, la ministre des transports, cette semaine... Et sans trop de surprise, se confirme ce que nous cessons de dire ici: la LNPN aura bien une borne sinon un terminus... à Mantes-la-Jolie puisque l'essentiel du financement sera absorbé par la création d'une nouvelle ligne dédiée aux trains normands dans l'Ouest Parisien et le Mantois afin d'éviter que les trafics franciliens et normands ne soient contraints d'emprunter les mêmes voies: c'est le fameux... [Lire la suite]

18 août 2018

Le port du HAVRE est en retard sur les grandes places maritimes européennes, dixit la journaliste du FIGARO...

De temps en temps, la grande presse parisienne dite "nationale" s'intéresse à nos histoires d'eau... de mer plus ou moins amères et cela donne, par exemple, cet article plutôt convenable voire presqu'aussi lucide (à quelques détails près) que nos analyses étoiliennes, normandes spécialisées: nos grands ports maritimes français, à commencer par celui du Havre sont à la traîne en terme de trafic en raison d'une gouvernance inadaptée (jacobinisme technocratique)  avec pour conséquence un manque de maîtrise logistique et commerciale... [Lire la suite]
17 juillet 2018

ROUEN ET LE HAVRE: UN Grand Port Maritme Normand... en AMONT ET en AVAL!

Pour défendre l'idée normande et son utilité vis-à-vis d'Antoine Grumbach et sa vision monstrueuse d'une méga-métropole de Paris étendue jusqu'au Havre, nous avions usé de la formule suivante qui fit mouche puisque reprise dans un article du Monde: "Ne pas avaler la Seine aval sans l'aval des Normands"... On pourrait transposer la même formule sur le fleuve dans sa partie normande pour expliquer la rivalité séculaire entre le port de Rouen dit de fond d'estuaire et le port du Havre dit de haute mer, le second étant à l'aval de... [Lire la suite]
08 juin 2018

La futilité et l’étroitesse de vue du président du CESER, l’attentisme du GHAAM

     Examinons ensemble deux informations récentes parues, l’une, dans la newsletter du CESER de Normandie de juin 2018 : newsletter@ceser.normandie.fr – N° 17, JUIN 2018 - extrait      l’autre dans Paris-Normandie du 8 juin 2018 :      Ainsi donc, Monsieur le président du Ceser de Normandie estime que « TOUT le ferroviaire » normand est composé des éléments suivants : . La rénovation des lignes existantes… ; . La LNPN… ; . Le... [Lire la suite]
08 juin 2018

« Succès sur terre aux hommes de bonne volonté » (Ce n’est, hélas, qu’un vœu)

  "A." décide de prendre le train en Normandie... ou la génèse de l’article « Ils sont fous, ces hommes du NORD, les vrais ! ; L’Etoile de Normandie 05 juin 2018 En guise d’encouragement adressé à « A. » pour son engagement en faveur de l’amélioration des infrastructures de transport. Extrait de correspondance entre « A. » et Verdevase ; chronologie inversée, donc à lire depuis la fin du post :   Le 8 juin 2018, (Verdevase)> a répondu : Bonjour A.    ... [Lire la suite]
05 juin 2018

Ils sont fous, ces hommes du NORD, les vrais !

    Dans l'actualité, on est parfois surpris de découvrir à quel point le tempérament des hommes du Nord, du moins de ceux qui sont restés dans leurs contrées danoises et suédoises, est différent de celui de ceux qui appartiennent, du moins partiellement, à leur descendance normande... Ou quand ce qui s'est réalisé et va se réaliser dans un détroit situé entre la Mer Baltique et la Mer du Nord diffère de... ce qui ne se réalise pas dans l'estuaire de la Seine... : Le Danemark et la Suède veulent construire un métro... [Lire la suite]

28 avril 2018

Vices publics, (vertus) privées, Etat défaillant et collectivités publiques indifférentes, initiative privée…

     Dans un article de l’Etoile de Normandie du 13 avril 2018, « FRANCHIR L'ESTUAIRE : L’interminable convalescence d’une bonne idée dont personne, ou presque, n’aura voulu », il était question, à propos d’un éventuel futur franchissement ferroviaire de l’estuaire de la Seine, d’un des rares élus favorables à un tel projet oscillant actuellement entre sentiment d’impuissance, fatalisme et procrastination…      Cet élu avait notamment écrit : « … laisse imaginer un seul... [Lire la suite]
13 avril 2018

FRANCHIR L'ESTUAIRE: L’interminable convalescence d’une bonne idée dont personne, ou presque, n’aura voulu

     Depuis l’été 1997, l’idée d’un franchissement ferroviaire de l’estuaire de la Seine au moyen de caissons immergés a commencé à être diffusée auprès d’interlocuteurs publics et privés…      Au début de l’année 2016, très précisément le 14 mars, après une nouvelle relance intervenue en décembre 2015 sur le site de Change.org, l’Etoile de Normandie a évoqué cet événement sous le titre « TUNNEL FERROVIAIRE SOUS L'ESTUAIRE DE LA SEINE : La bonne idée dont personne ne veut ! ». ... [Lire la suite]
06 avril 2018

Franchissement Ferroviaire de l'Estuaire de la Seine: quand un sous-titre introduit... une phrase !

Dans l’article ci-dessous, paru dans Paris-Normandie du 5 avril 2018 sous la signature de Christophe FREBOU, l’auteur de ces lignes a observé un phénomène intéressant…      A la fin du premier tiers de l’article, figure le sous-titre : « Franchir l’estuaire en train »…      Le lecteur s’attendrait à lire ensuite le développement du sujet évoqué par ce sous-titre…      Mais NON ! Quelques lignes avant la fin d’une partie de l’article représentant les... [Lire la suite]
27 mars 2018

Port du Havre : un séminaire-colloque-débat de plus, mais à la sauce cégétée

Lundi 26 mars 2018, s’est déroulée au Havre, dans les locaux du Art’ sport café, une nouvelle activité verbale concernant le port du Havre mais, cette fois-ci, c’est ce que l’on appelle un corps intermédiaire qui en était l’organisateur : L’événement était décomposé en quatre tables rondes, d’une durée de ¾ d’heure chacune, portant sur les thèmes suivants : . « Pourquoi un tel développement du trafic maritime dans les échanges internationaux ? » . « Quelle est la place du Havre et d’Haropa (l’entité gestionnaire des... [Lire la suite]