Chers tous,

Je viens juste de quitter Yuca lequel je joignais sur son portable. Pas d'inquiétude, Yuca va bien, son coeur bat toujours pour la Normandie mais la tête est ailleurs, retenu qu'il est par d'importants projets professionnels qui ne lui laissent aucun répit.

Yuca espère que vous pardonnerez à son absence passagère, il reviendra aussitôt les projets aboutis.

Nous avons convenu que je le renseignerai régulièrement sur la température de la malade (Normandie qui souffre d'anémie).

Michel H. A. Patin