Mytérieuse maladie titre un quotidien de Normandie.

Il aura suffi qu'un député-Maire, ici Pierre Albertini, s'inquiète et s'interroge sur les cas de méningites en Seine-Maritime pour que des mesures soient enfin prises. Merci monsieur Albertini aux nom de tous nos enfants.

La veille sanitaire ne fonctionne t'elle que lorsque la politique s'en mêle ? Voilà la question que nous pourrions poser.

Cet écho dans la presse me rappelle mon édito sur l’état de santé de la Normandie, hier encore des voix s'élevaient qui m’accusaient d’alourdir le constat. Aujourd'hui l'alerte sanitaire est sonnée pour une épidémie de méningite non contrôlée qui force les élus de Seine-Maritime à réagir.

la presse fait état d'une vaccination gratuite contre la méningite à méningocoque B. D'ici à mars 2007, 400.000 Sénomarins devraient être vaccinés en commençant dès mai 2006 par les enfants. Les vaccinations se feront en priorité sur les communes de Dieppe, Offranville, Envermeu, Longueville-sur-Scie et Bacqueville-en-Caux.

Que personne ne vienne plus me dire que cette épidémie est le fait du hasard !

Il faut maintenant rechercher les causes de la contagion par des études de l’air, du sol, de l’eau et de tous les revêtements, on finira bien par trouver la souche de cette épidémie. Peut-être trouverons-nous aussi les causes des maladies respiratoires et des cancers qui affectent cette même région.

Normandes, Normands, nous devons être vigilants, très vigilants.

Michel H. A. Patin