Communiqué officiel de Madame la Préfète de Normandie, Fabienne Buccio qui nous informe de la réunion prochaine à Avranches, le 10 décembre 2018 de la Conférence territoriale de la baie du Mont-Saint-Michel...

Fort bien, fort bien...

Nous nous réjouissons, en effet, que le pilotage de cette conférence soit à l'initiative de la préfecture de région normande et que les réunions aient lieu à Avranches, histoire de rappeler toujours l'évidence:

La Baie du Mont-Saint-Michel classée en 1982 à l'UNESCO et s'ouvrant de la pointe du Grouin (Cancale) au cap Lihou (Granville), est partagée entre la Bretagne (à l'Ouest du polder du Couesnon) et la Normandie (à l'Est du pied du massif de Saint-Brelade... pour être très, très, trè-très précis!). Mais la commune et l'abbaye du Mont-Saint-Michel classée en 1979 à l'UNESCO ainsi que ses annexes (espace des parkings, zone commerciale et barrage de la Caserne) gérés par un syndicat mixte à bout de souffle et présidé par un Hervé Morin qui n'en peut mais, sont en Normandie.

On le rappelle à toutes fins utiles pour éviter, une fois encore, un débat qui n'a pas lieu d'être car le vrai sujet est ailleurs et on ne sera pas surpris de n'en trouver aucun écho dans le communiqué d'une préfète de région qui tourne autour du Mont comme d'autres tournent autour du pot... Attention à l'enlisement du dossier dans les "lises" (vrai nom des "sables mouvants" quand on est du coin...)

Le vrai sujet est le suivant:

Comment retirer le site et monument du Mont-Saint-Michel des griffes de Monsieur Belaval, haut-fonctionnaire tout puissant au ministère de la Culture en tant que directeur de la réunion des monuments nationaux puisque la "Tour Eiffel du Moyen-âge" est la tirelire touristique qui permet d'équilibrer le déficit d'exploitation de monuments moins célèbres que le monument normand?

Soyons plus précis...

arc-de-triomphe-marianne-c-photo-philippe-belaval

XVMaa5500a2-f63b-11e8-b708-809203d3fe49-805x453

Qui va régler la facture (au moins 100 millions d'euros) des dégâts commis à l'intérieur de l'Arc de Triomphe parisien (l'autre grand monument géré par la RMN avec la célèbre abbaye normande) par ces odieux vandales, faux "gilets jaunes" le 1er décembre dernier?

Réponse: les touristes et les Normands qui visiteront le Mont-Saint-Michel en 2019.

On peut donc craindre que la création d'un domaine national du Mont-Saint-Michel présidé par la région Normandie ne soit reporté sine die...


 

 

Capture MT ST M

Capture M ST MII