La démission de l'administration publique du patrimoine (DRAC et ABF), l'incompétence et le vandalisme édilitaire, la méconnaissance des propriétaires privés et, surtout, une mutation économique, sociologique sinon anthropologique sans précédent, provoquent la destruction la plus générale du patrimoine bâti et paysager de la France rurale depuis les deux dernières guerres mondiales, voire depuis la Révolution française!

proxy-image

Arrachage des haies, élagages ou coupes des arbres, mise en labour des prairies du bocage, stérilisation de la terre dans les campagnes ou sévit la monoculture industrielle, destruction des anciennes granges, étables, écuries, fours à pain, moulins, habitations...

Surgissement de grands hangars en tôle et en béton, de décharges quasi industrielles, de pylônes, d'éoliennes, d'antennes, de poteaux, de lampadaires, de ronds-points, de routes "rectifiées", de bretelles autoroutières éventrant la colline... Multiplication de boîtes coiffées de casquettes, invariablement bâtis en murs de parpaing crépis qui font office d'habitation regroupés en lotissements... Développement de zones commerciales et artisanales à l'esthétique anarchique en entrée de ville.

Mais aussi: disparition des huisseries en bois, des volets et persiennes impitoyablement remplacés par des fenêtres en PVC et des volets roulants. Disparition des portes, des balcons, des ferronneries, des gardes-corps, des impostes, des modénatures, des toits à double pente, des souches de cheminée sous prétexte d'améliorer l'isolation des bâtiments par l'extérieur.

001145894

https://www.lemoniteur.fr/article/isolation-thermique-par-l-exterieur-les-senateurs-re-montent-au-creneau.1960954#zoom

Face à ce désastre, le seul recours ce sont les associations...

Par exemple, "Maisons paysannes de France" qui fait un travail remarquable pour sensibiliser les acteurs du BTP et les propriétaires aux spécificités et à la qualité intrinsèque du patrimoine architectural vernaculaire...

COUVERTURE-web

L’association nationale de sauvegarde du patrimoine rural bâti et paysager, Maisons Paysannes de France, riche de ses cinquante années d’actions, de combats, de réflexions et de beaux partenariats, marque cet anniversaire par la présentation de son riche passé et de ses projets au service de la construction durable.

Elle a rassemblé dans un livre-témoignage les missions et les thèmes auxquels elle s’attache, racontés par ceux qui les ont portés :

Les auteurs ont puisé au sein de l’association une large documentation, ordonnée en huit chapitres :

  • « Arrêtons le massacre ! » raconte les raisons de la création de l’association et son étonnante histoire,
  • « Précieux paysages » replace le combat pour le patrimoine bâti dans son cadre naturel,
  • « Une encyclopédie du patrimoine rural » montre comment MPF est devenue un centre de ressources exceptionnel au service de la connaissance du patrimoine vernaculaire,
  • « Restaurer, oui, dénaturer, non ! » expose la philosophie qui doit guider toute restauration,
  • « La valeur des matériaux et des savoir-faire anciens » insiste sur les techniques et la transmission,
  • « L’âme de nos bourgs et de nos villages » plaide pour un urbanisme rural de qualité,
  • « La maison de pays est écologique » souligne les qualités environnementales du bâti ancien, fondamentales pour des constructions contemporaines durables,
  • « Une aventure humaine » évoque l’intérêt puissant de l’action associative dans les parcours de vie comme dans la construction de la société.

Cet ouvrage est un récit autant qu’un plaidoyer, accessible au grand public autant qu’aux spécialistes du patrimoine et de l’environnement, il porte des réflexions et s’appuie sur de nombreuses anecdotes : chacun pourra y apprendre quelque chose et être séduit par la variété de son iconographie.

En savoir plus :

  • En vente au siège de Maisons Paysannes de France (8 Passage des Deux-Soeurs – 75009 Paris) ou sur www.maisons-paysannes.org
  • Ouvrage collectif dirigé par Marguerite-Marie Poirier, rédactrice en chef de la revue Maisons Paysannes de France, écrit en collaboration avec Christophe Bouyssié, avec des contributions des adhérents.
  • 148 pages abondamment illustrées, avec dessins, photos, et illustrations du dessinateur Jean-Luc Boiré.
  • Sortie en juin 2015 Prix : 25€
  • Téléchargez le bon de commande !
    En Normandie, "Maisons paysannes de France" intervient pour sauver le patrimoine rural normand dont la densité en fait l'un des plus importants de nos régions françaises. Mais en Normandie comme ailleurs, ce patrimoine est gravement menacé par la mutation anthropologique en cours...

https://actu.fr/normandie/mesnil-sous-vienne_27405/eure-quand-l-architecture-contemporaine-se-marie-avec-le-patrimoine-a-mesnil-sous-vienne_36381360.html

Eure. Quand l’architecture contemporaine se marie avec le patrimoine à Mesnil-sous-Vienne

Comment respecter le style architectural local tout en permettant des rénovations à la hauteur des exigences modernes ? Réponse avec Maisons Paysannes de l'Eure.

C’est en présence d’une quarantaine de personnes que s’est déroulée récemment l’assemblée générale de l’association Maisons Paysannes de l’Eure (MPE), sous la présidence d’Anne Belhoste, au domaine de la Muette à Mesnil-sous-Vienne.

L’association, qui existe depuis 1976, et chapeautée par Maisons Paysannes de France, est reconnue d’utilité publique. Si au niveau national, le nombre d’adhérents est de 6 188, la branche euroise peut se targuer d’en compter pas moins de deux cent vingt. Maisons Paysannes a notamment pour but de promouvoir la maison paysanne traditionnelle, en favorisant son entretien et sa restauration, en respectant l’identité propre de chaque région et en sauvegardant ses caractéristiques écologiques.

Des actions concrètes

Des correspondants locaux au plus près des territoires, organisent pour les adhérents des visites et apportent leurs conseils pour la rénovation de maisons anciennes, qui ont pour caractéristique de devoir pouvoir respirer.

Neuf stages sont proposés tout au long de l’année chez les adhérents, qui sont alors invités à participer et à pratiquer les techniques enseignées.

Ainsi, ils peuvent faire eux-mêmes les travaux, et si tel n’est pas leur choix, ils sont alors plus compétents pour dialoguer avec les professionnels auxquels ils font appel.

Première à prendre la parole, la présidente Anne Belhoste a d’abord remercié chacun de sa présence, et a rappelé que « dans ce contexte difficile, il est important de garder les liens ; beaucoup d’associations ont souffert de la crise sanitaire. »

Cotisations en baisse

Ensuite, elle a fait lecture du rapport moral 2019 (nombreuses actions 2020 ayant dû être annulées à cause le confinement), avant que le trésorier Hervé Barraud ne détaille le bilan financier, qui a fait ressortir un résultat positif :

Notre association est dans une situation plutôt confortable ; si les ventes de librairie et les cotisations enregistrent une légère baisse, les dons ont quant à eux augmenté. Ainsi, nous pouvons prévoir d’investir dans du matériel qui nous donnera plus de visibilité : deux jeux de quatre roll-up, deux stands légers plus pratiques pour les différentes manifestations auxquelles nous sommes présents.

Hervé Barraud a terminé son propos en livrant quelques chiffres parlants :

Cette année, les bénévoles ont donné 1 599 heures de leur temps, ce qui représente 228 jours de travail, et 12 935 km ont été effectués !

Stages participatifs

Puis c’est Hervé Bertonchini qui a dressé la liste des activités de l’année 2019 : stages participatifs d’initiation au savoir faire, fabrication et pose de torchis, lourd ou allégé, entre colombage, à Routot, à Beuzeville, à Saint-Pierre de Cormeilles, Notre-Dame-de-Bliquetuit…

Le renouvellement du conseil d’administration s’est concrétisé par la volonté de quatre membres de ne pas renouveler leur engagement. Après l’appel à candidatures, le conseil compte de nouveaux membres, Denis Leplas et Gérard Lemoine.

Contact MPE : Site : http://www.maisons-paysannes.org/

délégation EURE – Siège social, 1 Rue des Aulnes- 27400 Heudebouville.

Courriel : eure@maisons-paysannes.org. Tel 09 64 34 21 53

Le bureau
Présidente : Anne Belhoste, secrétaire : Marie-Reine Reynaud, trésorier : Hervé Barraud.

Calendrier des stages 2021

Samedi 10 Avril 2021 : Remplacement d’une sablière de 6 mètres à Aizier
Samedi 8 Mai 2021 : Rejointoiement d’un soubassement en silex à Beuzeville
Samedi 12 Juin 2021 : Montage d’un mur en bauge à Saint Ouen de Thouberville
Samedi 10 Juillet 2021 : Ragréage d’un mur en bauge au Tilleul Lambert
Samedi 14 Août 2021 : Torchis enduit intérieur à Sylvains-les-Moulins
Samedi 11 Septembre 2021 : Plancher en quenouilles et terre à La Croix-Saint-Leufroy
Samedi 9 Octobre 2021 : Badigeon sur terre à la chaux à Buis-sur-Damville