etoile  L'EPR, dont les élus Normands ont refusés à Penly devraient s'établir à Flamanville (Cotentin) : forcément cela fait causer !..

L'enquête public débute et les Normands sont invités à donner leur avis là dessus : le public a six semaines pour se prononcer jusqu'au 31 juillet.

Dans les mairies des dix-neuf communes situées autour de la centrale, un dossier est disponible, ainsi qu'à la sous-préfecture de Cherbourg. Mais si l'on veut rencontrer les trois commissaires enquêteurs, il faudra se rendre soit à la mairie de Flamanville, soit à la mairie des Pieux.

Les citoyens Normands pourront directement poser des questions aux promoteurs du projet. Les lecteurs trouveront trois types de documents : le dossier technique du projet, mais aussi les études d'impact, sur les risques et les dangers d'une part, et l'environnement, la faune, la flore, d'autre part.

En fonction de l'enquête et du rapport qui sera pondu, EDF obtiendra, ou non, l'autorisation de construire. Le béton nucléaire commencera à être coulé début décembre 2007.

Les permances débutent le 16 juin de 9 h à 12 h à Flamanville, puis de 14 h 30 à 17 h 30 à la mairie des Pieux. Elles se dérouleront dans l'une et l'autre des communes, le matin ou l'après midi en alternance, aux mêmes horaires, les 24 et 27 juin, le 5, le 11, le 20, le 27, et le 31 juillet.
Un livret pour tout savoir sur l'enquête publique sera distribué la semaine prochaine dans les boîtes aux lettres des 19 communes concernées.

Les "grosses têtes" qui mènent le projet EPR :
- Philippe Leigné, directeur de l'aménagement de Flamanville 3.
- Jean-Pierre Moncomble, chef de mission EPR à EDF.
- Bernard Gaasch, président de la commission d'enquête publique, ingénieur-conseil en retraite.
- Charles Guillery, membre de la commission d'enquête, ancien ingénieur des eaux et forêt.
- Henri-Claude Guénoun, membre de la commission d'enquête, ancien médecin général militaire.

L'EPR, considéré comme un réacteur de transition destiné à prendre le relais d'une bonne partie des 58 réacteurs vieillissants en service en France, est un projet franco-allemand développé depuis 1992 par Siemens et Framatome-ANP (groupe Areva).

L'EPR est bon pour notre confort, mais est-ce bon pour notre environnement ?

Yuca de Taillefer.