Ouest-France publie aujourd'hui les résultats d'un sondage sur la réunification bretonne. Ce sondage a le mérite d'avoir été conçu par des scientifiques. La question posée est plus claire et tous les avis sont pris en compte. Etonnant que le CNRS ne s'intéresse pas à la réunification de la Normandie alors même que sa réunification devait servir de laboratoire.

Encore une fois la Normandie se fait damer le pion.

Michel H. A. Patin