Ce mercredi 19 octobre 2016 devait se tenir à Berlin, une nouvelle réunion diplomatique "multilatérale" dont le format porte le nom de "Normandie": depuis un dîner officiel au château de Bénouville le 6 juin 2014 à l'occasion du 70ème anniversaire du Débarquement, les chefs d'état allemand, russe, français et ukrainien se rencontrent sur la question sensible de la paix à l'Est de l'Europe à propos du cas ukrainien où des séparatistes russophones souhaitent l'annexion du Donbass à la Russie. Au delà du cas du maintien de l'unité de l'Ukraine, c'est la question de savoir si l'on peut définir une frontière politique précise à l'Est de l'Union européenne pour que nous puissions avoir des rapports de bon voisinage voire davantage avec la Russie dont la présence est incontournable notamment dans la guerre en Syrie.

Le château de Bénouville

Afficher l'image d'origine

Poutine, Hollande, Porochenko et Merkel: le format "Normandie" au complet...  Puisque Hervé Morin veut créer un grand événement international annuel autour de la Paix en Normandie, il serait judicieux de faire en sorte que la prochaine réunion de ce format "Normandie" puisse se tenir en Normandie.

On notera avec intérêt que ni les Américains et ni les Anglais ne participent aux réunions de ce "format Normandie" dont l'existence montre ce qu'un couple franco-allemand redevenu le moteur d'une véritable souveraineté européenne pourrait faire:

Achever la construction européenne à l'Ouest en obligeant nos amis et cousins Anglais à assumer totalement leur Brexit et l'achever à l'Est en admettant enfin que ni l'Ukraine et ni la Turquie ne sauraient en faire partie, voilà l'urgence.

L'autre urgence étant d'assurer à nouveau la sécurité de notre flanc méditerranéen en contribuant à l'avenir chez elles des masses de la jeunesse africaine et arabo-musulmane sans que nous soyons obligés de subir des attentats sur notre sol ou de voir des milliers de noyés dans la Grande bleue à la télé...

Les Américains veulent nous laisser tomber: tant mieux!

Poutine nous fait la leçon? Que nous soyons enfin capables de pouvoir lui en administrer une (de façon diplomatique et raisonnable) dès lors qu'il s'agit de coopérer de puissance à puissance à l'établissement d'une sécurité collective, à commencer au Proche Orient:

Le format "Normandie" (à savoir le contact direct entre Hollande Merkel et Poutine) serait le meilleur moyen de trouver le début du commencement d'une solution à la crise syrienne (en évitant de ne jouer que la carte américaine et des pays alliés aux USA  au Proche orient impliqués dans l'alimentation de la mouvance islamiste). Mais il faudrait surtout qu'il puisse contribuer à trouver une solution à la question ukrainienne ce qui n'est pas encore le cas.

Néanmoins, on se réjouira que ce format de discussion diplomatique au sommet puisse encore se réunir sous l'égide prestigieuse de beau nom de Normandie qui est, plus que jamais, associé à la Paix.


 Lire la dépêche suivante:

http://french.xinhuanet.com/2016-10/18/c_135763989.htm

KIEV, 18 octobre (Xinhua) -- Les dirigeants de l'Ukraine, de l'Allemagne, de la France et de la Russie se réuniront mercredi à Berlin pour discuter de la situation sécuritaire dans l'est de l'Ukraine, a confirmé mardi le gouvernement ukrainien dans un communiqué.

Le sommet des leaders en "format Normandie", qui regroupera le président ukrainien Petro Porochenko, la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande et le président russe Vladimir Poutine, sera consacré à la mise en place des clauses sécuritaires prévues dans les accords de paix de Minsk, selon un communiqué publié sur le site officiel de la présidence ukrainienne.

En marge de sa visite officielle en Norvège, M. Porochenko a cependant confié qu'il n'était "pas très optimiste" sur l'issue des discussions à Berlin.

Le format Normandie est un cadre diplomatique quadripartite mis en place pour résoudre la crise dans l'est de l'Ukraine via les accords signés à Minsk, la capitale bélarusse, en février 2015.

Les clauses sécuritaires de ces accords appellent à une cessation des hostilités et à la séparation des forces le long de la ligne de front dans l'est de l'Ukraine.

Le conflit armé entre les forces gouvernementales et les indépendantistes fait rage depuis avril 2014, provoquant la mort à ce jour de plus de 9.600 personnes.

La précédente réunion du format Normandie s'était tenue le 2 octobre 2015 à Paris.