L'Etoile de Normandie, au lendemain de la fête de la Saint Michel, notre archange, vous signale cette nouvelle initiative de David Nicolas, le très excellent maire d'Avranches, président de la communauté d'agglomération "Mont Saint Michel Normandie " (qui correspond au périmètre de l'Avranchin, pays du Mont St Michel): une coopération culturelle et touristique va être établie entre Avranches, le Mont St Michel en Normandie et le Mont Gargan (Monte Sant'Angelo) dans les Pouilles italiennes.

Objectif: revitaliser la carte européenne des chemins de pélerinage dédiés à Saint Michel et refaire du Mont normand le point d'arrivée final d'un tourisme spirituel et corporel (randonnée) à l'instar de ce qui existe pour Saint Jacques de Compostelle. Après la signature d'une convention de coopération culturelle et touristique avec Rouen, notre métropole normande, le maire d'Avranches poursuit sa politique de désenclavement et de "désensablement" du Mont St Michel qui n'est pas que dans le Sud Manche ou qu'une simple annexe hôtelière de la gare TGV de Rennes.

Sortir du localisme...

Voilà en tout cas une politique municipale qui a de l'envergure, celle qui consiste à faire réapparaître Avranches, le Mont Saint Michel et la Normandie sur la carte européenne de la Culture.


 Lire ci-après le message de David Nicolas sur sa page Facebook:

https://www.facebook.com/david.nicolas.58511?hc_ref=ARTGDdgSofXtRdYdhHfl-tsgaMcVO6Ps9W4QgRq3zHkx_-P3PNvHI4FyS8tBnJIHFmU&fref=nf

Dans le cadre des projets de développement de l’attractivité touristique et culturelle de notre communauté d’agglomération #montsaintmichelnormandie, une petite délégation composée d’Hervé Hervé Bierjon, directeur de l’office de tourisme, et d’Alain-Gilles Chaussat, chargé de mission Pays d’art & d’histoire, avait répondu à l’invitation de Pierpaolo d’Arienzo, maire de Monte Sant’ Angelo, et de son conseil municipal, pour une première rencontre à l’occasion de la fête de saint Michel, vendredi 28 et samedi 29 septembre.

C’est dans ce sanctuaire italien des Pouilles que l’éveque d’Avranches Aubert avait envoyé en l’an 708 deux chanoines de la cathédrale afin de rapporter des reliques de l’archange nécessaires à la consécration du Mont Saint-Michel.

Avec nos homologues Italiens nous partageons la volonté de porter au niveau européen la reconnaissance des chemins de saint Michel qui, du monde britannique au Moyen Orient, ont constitué des voies de communication primordiales sur les plans économique, culturel et spirituel.

Ces premiers échanges de travail ont permis de confirmer notre volonté commune d’installer un partenariat durable entre nos deux territoires, tous deux patrimoines mondiaux de l’UNESCO, avec la signature d’un pacte d’amitié prévu au printemps de l’année prochaine.

L’ambition à moyen terme est d’encourager les pratiques touristiques itinérantes sur ces chemins michaéliques, à l’instar des chemins de saint Jacques.

Il s’agit également de mieux faire connaître l’histoire des Normands d’Italie du sud qui jetèrent, il y a un millénaire, les bases d’une culture originale au carrefour de l’Orient et de l’Occident.

42681415_2240001299567651_7576532840850915328_n

42773834_2240001372900977_389800941043318784_n

42800855_2240001389567642_6032752617770188800_n

42851985_2240001282900986_1534876352149192704_n

42855815_2240001302900984_8304630239628099584_n