Depuis ce lundi 8 octobre 2018, s'est ouverte la 25ème édition du Prix Bayeux-Calvados des reporters de guerre, manifestation nationale devenue incontournable dans la légitimation et la valorisation d'un métier parfois très ingrat sinon héroïque qui consiste à nous ramener quelques éclairs de vérité du sombre enfer du Mensonge que sont toutes les guerres.

Pour la première fois, la région Normandie s'est associée au financement et à l'organisation de cet événement qui est, désormais, inséré dans un dispositif plus global visant à valoriser la Normandie et ses valeurs en tant que territoire international de la Paix. En effet, le Prix Bayeux est la première étape conduisant au prochain forum mondial pour la Paix qui aura lieu à Caen en juin 2019 à l'occasion du 75ème anniversaire du Débarquement de 1944.

Pour tout savoir du programme du festival qui débute ce 8 octobre et qui s'achèvera le 4 novembre 2018:

http://www.prixbayeux.org/

De2OpuQW4AAaOl8

Cette 25ème édition du festival normand de journalisme dédié aux correspondants de guerre se déroule dans un contexte de plus en plus inquiétant pour le maintien et la garantie des libertés fondamentales, à commencer par celle de la liberté de la presse y compris dans notre beau pays soi-disant "pays des droits de l'Homme":

Quand un caméraman fait plus de 24 heures de garde-à-vue pour avoir filmé ce qu'il n'aurait pas dû lors d'une manifestation parisienne du 1er mai dernier ou quand un journaliste de reportage et d'investigation perd son travail à la rédaction d'une télévision régionale en Normandie même, il y a, en effet, de solides raisons de s'inquiéter...