A lire, la dernière enquête du Poulpe, le magazine normand d'investigations en ligne:

Jean-Louis Louvel, le sémillant "roi de la palette "qui a accepté d'être candidat à la mairie de Rouen, avec le soutien de François Bayrou, cherche à obtenir logiquement l'investiture officielle de la République en Marche: sauf que ce serait plus facile si une solution était trouvée pour qu'il n'y ait plus un lien financier direct entre un futur maire de Rouen et le patron à la fibre normande qui a accepté, à la demande d'Hervé Morin, de sauver le groupe de presse qui édite le quotidien Paris-Normandie pour éviter un rachat par le groupe belge Rossel.

En conséquence, si l'on en croit les informations révélées par Manuel Sanson du Poulpe, Jean-Louis Louvel chercherait à abandonner la majorité du capital qu'il détient au profit du groupe Leclerc-La Manche Libre qui acheverait ainsi sa stratégie d'unité médiatique de la Normandie engagée avant même la réunification avec le développement de la radio Tendance-Ouest et ses trois hebdos gratuits diffusés à Caen, Le Havre et Rouen mais aussi avec un partenariat déjà noué avec le Courrier cauchois (qui se fait éditer sur les presses de l'usine de la Manche-Libre à Saint-Lô).

Face au mastodonte du groupe Ouest-France-Publihebdos (la filiale de Ouest-France qui contrôle toute la presse hebdomadaire locale normande à l'exception de la Manche Libre et du Courrier cauchois), nous saluons, par principe, la volonté portée par le groupe Leclerc de créer un groupe multi-médias 100% indépendant et 100% normand couvrant toute la Normandie: en terme éditorial, Paris-Normandie pourrait redevenir le grand quotidien régional normand à Rouen biensûr mais aussi à Caen où l'on appréciera de lire enfin autre chose que ce que les Ligéro-bretons de Ouest-France peuvent parfois nous dire ou non sur la Normandie...

Ce serait donc la solution idéale s'il n'y avait, bien entendu, une difficulté technique et donc humaine à résoudre: le futur groupe de presse de la Normandie réunifiée aurait à gérer deux usines d'impression. L'une à Saint-Lô et l'autre dans l'agglomération rouennaise...

Le dossier est épineux et aucun des responsables contactés par le Poulpe n'a souhaité, pour lors, confirmer ces informations.

Affaire à suivre!

Logo-Paris-Normandie-1Originale

index

index1

logo_2998

Voir le site du Poulpe:

http://www.lepoulpe.info/municipales-2020-paris-normandie-le-boulet-de-jean-louis-louvel/


 

Commentaire de Florestan:

Il faut replacer dans son contexte quasi géopolitique la perspective bienvenue de constituer un groupe multi-médias de PQR 100% normand et 100% indépendant en Normandie, pour la Normandie.

Outre le service de l'intérêt général normand de mieux informer nos concitoyens des faits concernant l'intégrité de leur région et la nécessité de développer un sentiment d'appartenance à la Normandie, la création d'un groupe de presse multi-médias normand a aussi pour intérêt de défendre les intérêts médiatiques de la Normandie alors que débutent de grandes manoeuvres pour assurer l'avenir de la PQR.

En effet, les grands groupes de presse nationaux de la PQR ont le projet de créer une chaîne TV dédiée spécifiquement à l'information régionale: France 3 qui s'apprête à fusionner avec le réseau des radios France Bleu est, bien entendu, la cible principale...

A lire, ci-après, cet article paru dans le JDD édition du 15 septembre 2019:

PQRTV