A la veille d'un nouveau discours du président de la République à la télévision pour donner un nouveau cap dans la brume de la crise sanitaire du Covid, Paris-Normandie nous propose de faire le point sur la situation en Normandie avec les données fournies par l'Agence Régionale de la Santé:

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/infographie-covid-19-en-normandie-la-circulation-du-virus-est-en-hausse-et-le-seuil-d-alerte-est-depasse-LB17343866?utm_source=newsletter_mediego&mediego_euid=7b65029da2&utm_campaign=newsactu&utm_medium=email&mediego_ruuid=d9fb55af-dc06-4004-af5c-af7666e6a366_1&mediego_campaign=20201014_news_actu&utm_content=20201014

INFOGRAPHIE. Covid-19. En Normandie, la circulation du virus est en hausse et le seuil d'alerte est dépassé

Au mardi 13 octobre 2020, l'Agence régionale de santé comptabilise 751 décès dans la région Normandie et 382 personnes hospitalisées. 70 clusters ont été identifiés : la circulation est en hausse et le seuil d'alerte est dépassé.

Nouveau bilan pour l'Agence régionale de santé (ARS), au 13 octobre 2020, sur les chiffres du

en Normandie.

Depuis le début de l’épidémie, 751 personnes porteuses du coronavirus sont décédées en Normandie.

Le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de tests positifs pour 100 000 habitants, est toujours en augmentation. Celle-ci s'accélère : le seuil d'alerte atteint 136,34 (le 9 octobre, il était de 105,8), ce qui témoigne d'une circulation virale importante. Tous les départements présentent un taux supérieur au seuil d'alerte.

Le taux de positivité des tests effectués augmente également. Il dépasse désormais le seuil d'alerte, fixé à 10% : il est de 11,5% (il était de 9,98 % le 9 octobre).

382 hospitalisations

Au 13 octobre, 382 personnes étaient hospitalisées en Normandie, dont 67 personnes en réanimation. 2310 personnes sont retournées à leur domicile depuis le début de l'épidémie.

70 clusters

L'ARS précise que 70 clusters sont en cours d’investigation : 36 en Seine-Maritime, 5 dans la Manche, 12 dans le Calvados, 8 dans l'Eure et 9 dans l'Orne.

« Il est essentiel pour chacun de s’approprier les gestes barrières, d’aérer régulièrement les lieux clos (domicile, bureau...), afin de limiter (dans l’attente d’un vaccin ou d’un traitement efficace) la propagation du virus, y compris lors de rassemblements avec famille et amis », souligne l’ARS.

INFOGRAPHIE. Coronavirus : suivez l'évolution de la situation en Normandie

Capture d’écran du 2020-10-14 10-31-04

Capture d’écran du 2020-10-14 10-31-45