Il manquait plus que cela!

870x489_331038_manche_iles_credit_jhouivet

On apprend que les liaisons maritimes organisées par le département de la Manche vers les îles anglo-normandes via la compagnie de navigation "Manche Îles express" au départ des ports de Granville et de Dielette sont suspendues jusqu'à la fin de l'année 2021!

C'est donc la double peine pour les Normands!

La querelle de la pêche post-Brexit se mêle à la crainte du Covid, un sale virus microscopique qui a le dos suffisamment large pour servir de châtiment  pour ces affreux Jersiais "plus Anglais que Normands" pour parler comme ici notre défaitiste déconstructeur anti-normand "Guérin/Marommix" qui hante de son acrimonie légendaire le forum d'un webzine régionaliste normand qui reste plus que jamais fidèle, en pleine tourmente, au service de l'intérêt général de la Normandie et de tous les Normands qu'ils soient du continent ou des îles!

Bref! c'est un gâchis TOTAL...

Et la seule consolation sera d'apprendre que l'incompétent notoire qui présidait jusque là aux destinées bien malmenées à présent du département de la Manche, un certain Marc LEFEVRE, a décidé de rendre son tablier à l'occasion des prochaines élections départementales de juin 2021:

Grand bien lui fasse!

1


 Dans les JT de 12h et de 19h de France 3 Normandie Caen du mercredi 12 Mai 2021:

https://www.france.tv/actualites-et-societe/info-meteo/2452165-12-13-normandie.html

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/emissions/jt-1920-basse-normandie

Conflit de la pêche à Jersey : date de fin de négociation des licences repoussée à fin juillet 2021 et saisine simultanée du Commissaire européen à la Pêche par l’intermédiaire de Madame Annick Girardin Ministre de la Mer

Dernière session du Conseil Départemental de la Manche et de son Président qui ne se représente pas : il n’y aura pas de reprise de liaisons Manche/îles anglo-normandes en 2021.


 

Voir aussi:

https://www.ouest-france.fr/normandie/peche-a-jersey-un-delai-jusqu-au-1-sup-er-sup-juillet-pour-les-negociations-759cbf98-b3b8-11eb-80d1-5375d3e2e943

Pêche à Jersey. Un délai jusqu’au 1er juillet pour les négociations

Les mesures prises par Jersey sur la pêche sont suspendues jusqu’au 1er juillet 2021 afin de permettre la reprise des négociations.

C’est une première bonne nouvelle dans le conflit qui oppose les pêcheurs normands et bretons au gouvernement de Jersey. Le député de la Manche Bertrand Sorre annonce ce jeudi 13 mai que « les limitations et mesures techniques imposées à nos pêcheurs par Jersey et le Royaume-Uni sont suspendues jusqu’au 1er juillet pour permettre à la négociation de se poursuivre. »

Les pêcheurs vont pouvoir retourner dans les eaux de Jersey dès jeudi. Cette annonce intervient alors que la ministre de la Mer Annick Girardin avait écrit hier au commissaire européen à la pêche Virginijus Sinkevičius afin d’établir les conditions de la France dans la reprise des négociations.

Capture d’écran du 2021-05-13 15-10-01


 

Lire aussi:

https://www.ouest-france.fr/mer/peche-a-jersey-un-delai-jusqu-au-1-sup-er-sup-juillet-pour-negocier-dans-un-cadre-apaise-5fe5fba8-b3f2-11eb-95ff-b028d432246a

Pêche à Jersey. Un délai jusqu’au 1er juillet pour négocier dans un cadre apaisé

Les mesures prises par Jersey sur la pêche sont suspendues jusqu’au 1er juillet 2021 pour négocier dans un cadre apaisé.

C’est une première bonne nouvelle dans le conflit qui oppose les pêcheurs normands et bretons au gouvernement de Jersey. Le député de la Manche, Bertrand Sorre, a annoncé jeudi 13 mai que « les limitations et mesures techniques imposées à nos pêcheurs par Jersey et le Royaume-Uni sont suspendues jusqu’au 1er juillet pour permettre à la négociation de se poursuivre. »

Les pêcheurs peuvent retourner dans les eaux de Jersey. « Ce délai qui s’ouvre doit être mis à profit pour obtenir une victoire définitive et permettre aux pêcheurs de poursuivre leur activité historique dans les eaux des îles anglo-normandes », poursuit Bertrand Sorre. Cette annonce intervient alors que la ministre de la Mer Annick Girardin avait écrit, mercredi 11 mai, au commissaire européen à la pêche Virginijus Sinkevičius, afin d’établir les conditions de la France dans la reprise des négociations.

« Rester maître de nos eaux »

Elle semble avoir été entendue. Mais les pêcheurs se montrent encore méfiants car plusieurs points restent à éclaircir. « Le diable se cache dans les détails. Revient-on à la situation avant le 1er janvier, c’est-à-dire à nouveau tous les bateaux autorisés temporairement, tempère Didier Leguelinel, du comité des pêches de Normandie. Si la suspension des mesures ne concerne que les quarante et un bateaux figurant sur la liste dévoilée par Jersey le 30 avril, cela reviendrait à entériner une situation que nous dénonçons et nous placerait en porte-à-faux lors des négociations futures. » « Après vérification auprès de la direction des pêches maritimes et de l’aquaculture (DPMA), il s’agit bien de tous les bateaux et pas seulement la liste des quarante et un » , assure Bertrand Sorre.

« C’est une marque de confiance que nous donnons, indique dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères, Ian Gorst. Ce n’est pas un retour au Traité de la baie de Granville. Jersey souhaite trouver une solution mais nous resterons fermes sur notre volonté de rester maître de nos eaux. »

Des tensions toujours présentes

Les Jersiais ont aussi à cœur de reprendre le trafic de leur fret. Depuis quelques jours, une chambre de cryothérapie destinée à l’équipe de rugby à XV des British and Irish Lions attend d’embarquer sur le port de Granville. Les bateaux de pêche et de fret ont à nouveau été autorisés à débarquer dans les ports de la Manche.

La tension ne semble pas pour autant retomber entre Bruxelles, Paris et Londres. Boris Johnson a déploré jeudi que l’Union européenne fasse planer des menaces sur l’accès des entreprises britanniques aux marchés financiers pour peser dans les discussions.