L'Etoile de Normandie donne la parole à tous les réunificateurs, élus, partis politiques à l'exception des extrêmistes de Droite comme de Gauche, Normandes et Normands, amis de la Normandie.

Le site du PFdN a déménagé, vous pourrez retrouver le PFdN sur son nouveau blog

Voici maintenant le dernier communiqué du PFdN.

 

 


 Logo_Wilhelm_3

Le pari risqué de Laurent Beauvais

Alors qu’Alain le Vern s’attèle plus que jamais à ternir l’image de notre région et à diviser les normands, c’est une nouvelle fracassante que nous rapporte de Caen le journal Ouest-France. En effet, selon le quotidien, Laurent Beauvais, président socialiste de la « Basse »-Normandie, s’apprêterait à relancer le dossier de la réunification normande en proposant au conseil régional de renommer l’actuelle « Basse »-Normandie en…Normandie ! Rien de plus, rien de moins que cela ! Pour se justifier de ce choix, Laurent Beauvais argue que le préfixe « Basse » serait péjoratif et dévalorisant pour la demi-région normande. De plus, il souhaite faire du mot « Normandie » une image de marque et d’authenticité à l’instar de nos voisins bretons.

Si le PFdN - Parti Fédéraliste de Normandie - ne peut qu’être en accord avec le triste constat fait par Laurent Beauvais et saluer sa volonté d’enfin revaloriser ce noble nom qu’est-celui de « Normandie », notre avis est cependant moins enthousiaste quant à sa proposition. De fait, si nous soutenons clairement la volonté de changement et l’action pro-réunificatrice du président de « Basse »-Normandie, sa récente offensive nous fait soulever plusieurs questions.

Premièrement, si l’on connait l’avis favorable de Laurent Beauvais au sujet de la réunification normande, on connaît encore plus l’opposition du président socialiste de « Haute »-Normandie, Alain le Vern, sur ce dossier. On peut donc raisonnablement se demander si l’offensive de son homologue « bas »-normand ne risque pas plus de braquer Alain Le Vern que de l’amener à accentuer la coopération entre les deux demi-régions normandes.

Deuxièmement, le PFdN se demande si cette proposition de Laurent Beauvais ne risque pas de servir de prétexte à Alain Le Vern pour d’une part effacer le mot « Normandie » du nom même de sa demi-région et pour, d’autre part, concrétiser son véritable projet : Noyer l’actuelle « Haute »-Normandie au sein d’une supra-région « Grand-Paris » ou, à défaut, fusionner avec l’actuelle Picardie comme il l’avait déjà proposé…

Troisièmement, notre parti ne peut que se questionner sur les véritables motifs de cette proposition de Laurent Beauvais. Celle-ci est-elle un stratagème visant à faire réagir les « hauts »-normands afin de relancer le faux débat sur la réunification normande ou au contraire, cette proposition de Laurent Beauvais est-elle le signe précurseur de la division définitive de notre région ? Est-ce, en somme, une volonté de sauver ce qui peut encore l’être ou une véritable main tendue à Alain Le Vern et aux élus « hauts »-normands ?

Dans tous les cas de figure, Laurent Beauvais doit savoir, comme le sait déjà son homologue « haut »-normand, que le PFdN – Parti Fédéraliste de Normandie - et l’ensemble des militants normands n’accepteront jamais que le projet de réunifier notre pays, notre Normandie, soit abandonné. Laurent Beauvais doit savoir que nous soutiendrons toute action pro-normande qu’il entreprendra et que nous nous opposerons viscéralement et systématiquement à tout ce qui visera à ternir l’image de la Normandie et à nuire aux intérêts des normands.

Enfin, Le PFdN se permet d’avertir Laurent Beauvais : Il ne saurait y avoir une « Normandie » d’un côté et une « Haute »-Normandie de l’autre côté de la Seine.

La Grande Normandie sera unie et indivisible ou ne sera pas !
 
Parti Fédéraliste de Normandie
 
Amitiés normandes
 
Eric Laruelle,
Président du Parti Fédéraliste de Normandie