C'est désormais le prochain objectif!

La reconstruction d'une unité de commandement normande tant du côté du conseil régional que du côté métropolitain (réseau Caen-Rouen-Le Havre) avec le chantier d'une "capitale régionale normande réfléchie" équilibrée et complémentaire dans la répartition des fonctions et des potentiels va nous occuper une bonne partie de l'année 2016.

C'est indispensable:

Il faut mettre la Normandie en ordre de bataille car après la reconquête d'elle-même, la Normandie va devoir mener un combat encore plus redoutable, à savoir, la reconquête de la gouvernance de l'Axe Seine, priorité soit-disant "nationale" en tant que "débouché" maritime de la "région capitale" pensé par des hauts fonctionnaires depuis leurs bureaux de Matignon avec un CPIER "Vallée de la Seine" sous financé et surtout un Schéma stratégique qui ne pense pas la Normandie dans sa globalité (l'Orne est oubliée) mais comme seulement la Normandie "utile" ou en "corridor", voire en "prolongement" de la région parisienne (Schéma stratégique, p. 4).

Il y a 15 jours, Antoine Grumbach, l'urbaniste du Grand Paris, confondait,une fois de plus, la carte et le territoire en proposant dans une tribune libre la fusion Normandie-Région parisienne: aucune tête de liste dans la campagne des élections régionales qui vient de se clôturer n'a cru bon devoir lui répondre!

Alors, nous tenterons de penser ensemble cette réponse à l'occasion d'une nouvelle réunion publique de notre séminaire "Normandie" de l'Université populaire de Caen qui sera la première réunion publique et politique après le second tour des élections régionales...


 

Résultat de recherche d'images pour

 

MARDI 15 DECEMBRE 2015

SEMINAIRE "NORMANDIE" de l'Université Populaire de CAEN

 

8ème année, à l'initiative du collectif "Bienvenue en Normandie"

 

 

"La Normandie c'est maintenant:

penser une métropole normande en réseau de villes

pour gouverner l'AXE SEINE"

 

avec la participation de:

Gérard FOURQUET

Association "pour une capitale normande réfléchie, la parole aux habitants"

Patrice DUNY

Directeur de l'AUCAME (agence d'urbanisme de Caen La Mer)

Nicolas ESCACH

Géographe, professeur agrégé à l'Institut d'Etudes Politiques de Rennes (antenne de Caen)

 

Auditorium du Musée des Beaux Arts de Caen

(enceinte du château ducal)

18 / 20 heures

Entrée libre


 

Ci-après le propos liminaire au titre du collectif citoyen et républicain "Bienvenue en Normandie":

Ce mardi 15 décembre 2015 nous participons à la première réunion publique politique après le second tour et la dernière réunion publique à notre connaissance avant le 4 janvier prochain.

  • Elections historiques des 6 et 13 décembre 2015 : le malentendu sur la question régionale (cf. Marcel Gauchet, France Culture, 8/12/15 : «mais c’est quoi une région ?»)

  • La Normandie « violemment modérée » (Tocqueville) est désormais réunifiée en trois morceaux politiques parfaitement équilibrés à 4750 voix près : Victoire globale d'Hervé Morin (score le plus élevé au Mt St Michel). Droite : Littoral baie de Seine- Pays d'Auge/ Lieuvin, petites villes du bocage de l'Ouest et de l'Eure. Gauche : les grandes villes, Nord-Cotentin, sillon Caen-Alençon, Le Havre/ Rouen-Caux. Front National : marges rurales (Marais du Bessin et Cotentin) et marges franciliennes (ex : Pays de Bray)

  • 3 Leçons :

  • 1) Si la Normandie n'avait pas été réunifiée, la triangulaire du second tour aurait été très ouverte au FN en Haute Normandie. Les Normands se sont mobilisés : le FN progresse en voix mais pas en %. Ne pas confier les clefs du prestige Normand au FN

  • 2) L'équilibre oblige à la modération, à la coopération et au service de l'intérêt général.

  • 3) Les thématiques normandes n'ont pas fait le vote mais elles auront pu faire la différence à la marge en permettant la victoire d'Hervé Morin.

  • 4 janvier 2016 : installation solennelle du nouveau CR dans le cadre prestigieux du parlement de Normandie à Rouen : la Normandie oblige (ce n’est pas qu’une circonscription). Nomination du DGS et présentation de l'organigramme à répartir entre l'abbaye caennaise et la caserne rouennaise. Le vote du budget est prévu avant mai 2016. La future assemblée va devoir décider de sa future géographie institutionnelle avant juillet 2016. Décret de l’Etat avant octobre 2016. L’amendement Tourret va s’appliquer mais il faudra aller au-delà : une véritable répartition équilibrée des pouvoirs entre Rouen (préfecture régionale) et Caen (exécutif du conseil régional) avec deux sites : une abbaye caennaise et une caserne rouennaise. Ce projet a été plus clairement porté par Hervé Morin que par NMR. La fusion technique a été préparée mais pas la fusion des Ressources Humaines : inquiétude des 1700 fonctionnaires territoriaux régionaux. On regrettera que la majorité régionale sortante ne s’est pas servie de la clef de répartition donnée pour les services de l’Etat en Normandie dès le 31 juillet 2015 pour proposer un plan, une feuille de route : on a perdu beaucoup de temps !

  • Consensus néanmoins sur la nécessité de construire un réseau urbain de tête pour la Normandie avec Caen/ Rouen/ Le Havre pour animer le grand réseau régional des villes moyennes de Normandie (fédéralisme urbain) : depuis 2010 le collectif des géographes universitaires normands travaille à cette idée qui s’est enfin imposée à tous. On regrettera l’absence d’un « pôle métropolitain » commun Caen/ Rouen / Le Havre prenant le relais de l'association « Normandie Métropole » (1993 -2009) avec 3 projets concurrents à moins qu’ils ne soient complémentaires : le pôle Caen Normandie Métropole (Caen + les villes de Basse Normandie), le pôle de l'Estuaire (Fécamp- Le Havre -Lisieux) et le seul pôle officiel : Rouen Elbeuf Com Agglo Seine -Eure : on se demande bien pourquoi ! Néanmoins des coopérations existent : Normandy Avenue, Label French Tech et coopération des 3 agences d’urbanisme.

  • MAIS au-delà de l’enjeu « capital » d’organiser une métropolisation normande en réseau de villes (pour boucher enfin le trou normand du fait de l’absence d’une métropole d’équilibre entre Lille et Nantes puisque Rouen devait être sacrifiée dans le SDAU Basse Seine 1965 Paul Delouvrier), le VRAI ENJEU est la gouvernance de l’AXE SEINE, enjeu d’intérêt national.

  • Antoine GRUMBACH, La Tribune (5/12/15) propose une nouvelle fois la FUSION NORMANDIE UTILE / REGION PARISIENNE en revenant à son projet « Seine Métropole » 2009 reprenant les vieilles lunes techno des années 1960

  • La viabilité même de la Normandie est en cause: restaurée dans son unité en 2015 pour disparaître noyée en 2030 dans une région parisienne « séquanienne » ?

  • Les décideurs politiques normands ont 20 ans pour prouver l’intérêt d’une autonomie de décision normande entre Paris et la Mer : le pilotage de l’Axe SEINE actuellement confié à des hauts fonctionnaires de Matignon devrait être normand

  • QUATRE INITIATIVES actuellement en cours ou en projet : celle de l’Etat (Philizot, son CPIER sous financé et son Schéma stratégique janvier 2016), celle des CCI (PSN Seine Gateway) celle des collectivités HN (Grande Seine 2015) et celle à venir, (lancement le 22/01/16 à Rouen) des 4 départements Axe Seine (CG 76, 27, 78 et 92). Où est la cohérence ? François Philizot sous la coupe du Premier ministre est le chef d’orchestre.

  • LA QUESTION : au-delà de l’organisation inédite et originale d’une métropole régionale normande en réseau de villes, comment organiser une gouvernance normande de l’AXE SEINE pour coopérer avec Paris sans être subordonné ?

  • Y-a-t-il une exception française ? ex : un port pilote son hinterland et non l’inverse ? VOIRE une difficulté particulière au cas grand parisien qui est la seule mégalopole mondiale à ne penser qu’à elle-même : la Seine en aval du pont de Puteaux n’intéresse pas ou peu, les réalités maritimes encore moins. Paris peine à penser l’au-delà du périphérique, alors la Normandie… Le problème de Paris ne serait-il pas aussi et surtout son « provincialisme » ? Le lobby de l’Axe Seine devrait être un lobby normand : au lieu de faire Paris sur Mer, la grande affaire des Normands devrait être d’apporter la Mer sur Paris !