A l'invitation de Laurence Dumont, députée PS du Calvados (Caen) et vice-présidente de l'Assemblée Nationale, les "Jeannette" ont été invitées au palais Bourbon. Bel hommage quoique tardif et quelque peu hypocrite de la représentation nationale à la solidarité régionale et ouvrière, des valeurs plutôt étranges dans les couloirs feutrés du parlement: pourra-t-on espérer que la madeleine normande "jeannette" puisse figurer au menu déjà luxueux du restaurant des parlementaires?

Avouons donc que nous restons sur notre faim d'autant plus que plusieurs "Jeannette" sont demeurées sur le carreau et n'ont donc pas fait partie du bel emballage présenté aux députés. Saluons, néanmoins, cette belle aventure et cette belle réussite qui démontre que lorsque les Normands sont solidaires et déterminés, ils peuvent obtenir beaucoup!

jeannette_1

jeannette_2

Mais tandis que les Jeannette étaient célébrées comme il se doit sous les ors du palais Bourbon, il est extrêmement regrettable que d'autres salariés normands soient totalement et scandaleusement méprisés et ignorés alors qu'ils réclament tout simplement la justice: les anciens salariés normands exposés autrefois à l'amiante sont désespérés.

Afficher l'image d'origine

Après l'échec retentissant du projet d'un grand projet de procès de l'amiante, un combat notamment mené par les anciens salariés de la vallée de la Vère de Condé sur Noireau (rebaptisée tristement la "vallée de la Mort"), parce qu'il ne fallait pas écorner dans un prétoire, une icône de la gauche gouvernementale française (Martine Aubry en l'occurence), les anciens de l'usine "Tréfimétaux" de Dives sur Mer viennent d'être déboutés de leur demande:

Les_oubli_s

(source: Ouest France édition caennaise)

Relire à ce sujet, notre "parcours de Normanditude":

https://p1.storage.canalblog.com/17/55/20815/107015566.pdf