Et c'est un un grand succès qui devrait durer jusqu'à la fin du mois d'août sur la ligne Le Havre- Trouville aller/ retour. En attendant le retour historique de la ligne historique du "bateau du Havre" à destination de Honfleur quand le maire de Honfleur aura enfin compris tout l'intérêt d'une telle initiative!


 

Lire l'article ci-dessous proposé par Paris-Normandie:

A bord de la navette maritime entre Le Havre et Trouville

Publié 17/07/2016 á 22H33

Tourisme. De part et d’autre des rives de la Seine, deux vedettes proposent de traverser l’estuaire. La balade en mer laisse de merveilleux souvenirs tout en évitant les problèmes de circulation pour rejoindre la Côte Fleurie.

Pour Rémy, Emmanuelle et leur petit Axel, les vacances ont débuté par la traversée de l’estuaire et une journée à Trouville-Deauville

http://www.paris-normandie.fr/region/a-bord-de-la-navette-maritime-entre-le-havre-et-trouville-LE6336782?utm_source=Utilisateurs+du+site+LA+NEWS&utm_campaign=d07f39c828-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_233027d23b-d07f39c828-137315997#.V4yZLKIUmM8

À 10 h 30 précises, le Ville duHavre II appareille de la digue Olsen. «Les horaires des navettes ne sont jamais les mêmes à cause des contraintes de marées à Trouville», explique Charles à la barre. 130 personnes sont montées à bord aidées par les deux matelots, Benoît et Jérôme qui se chargent aussi de leur servir un petit-déjeuner. « C’est pratiquement le maximum de capacité pour cette vedette de 23 mètres qui peut accueillir 145 passagers.» Du soleil, une mer d’huile, dans ces conditions idéales, le pont supérieur en plein air est privilégié par les prévenants qui n’ont pas oublié la crème solaire. Cap sur la Côte Fleurie.

Confortés par l’expérience de l’été dernier avec seulement quatre dates, Charles et Guy, les deux armateurs installés de part et d’autre des rives de la Seine ont décidé de relancer les navettes maritimes entre Le Havre et Trouville. Avec une montée en puissance puisque le Gulf Stream II et le Ville duHavre II proposent cette saison jusqu’au 29 août douze dates avec deux allers et retours.

À bord les visages s’illuminent. La côte s’éloigne. « Cette balade en mer est un réel plaisir. Ça coûte à peine plus cher que de s’y rendre en voiture et surtout nous arrivons dans la station sans connaître les problèmes de circulation et de stationnement», témoignent Jean-Noël et Stéphanie. Hier, alors que Bison fûté voit rouge pour la dernière journée du long week-end du 14 juillet, cette navette était la meilleure solution pour débarquer au cœur de Deauville et Trouville.

Les traversées valorisent l’estuaire

Pour Axel, âgé de trois ans, c’est la première fois qu’il monte sur un si gros bateau et qu’il part en pleine mer. Rémy et Emmanuelle, ses parents domiciliés à Montivilliers, ont choisi cette sortie pour leur première journée de vacances. « C’est une occasion unique pour découvrir la ville sous un autre angle.» Des photos sont prises. Et on pense déjà à la belle lumière qui va accompagner le retour.

La traversée est agrémentée par les commentaires de Charles. À la hauteur de Port 2000, il rappelle que Le Havre est le premier port français pour le trafic conteneurs. À bâbord, la silhouette du pont de Normandie se dessine à l’horizon. «Il est emprunté chaque année par sept millions de véhicules. Il surplombe la Seine à 60 mètres. Ses piliers mesurent 215 mètres (...) L’estuaire de la Seine, c’est aussi une zone humide de 10 hectares qui abritent 500 espèces d’animaux.» Jérôme écoute attentivement les explications. «Ces traversées sont une très bonne initiative pour valoriser l’estuaire.»

L’entrée du port de Trouville est impressionnante si proche de la plage et avec les plaisanciers qui évoluent sur le plan d’eau. Les deux stations balnéaires, vues de la mer, dévoilent leurs différences. À 15 nœuds, la traversée a duré 50 minutes.

Sur place, jusqu’à 19 heures, les passagers ont quartier libre. Le capitaine leur a remis un plan des villes et des guides touristiques. Certains privilégient le shopping tandis que d’autres préfèrent partager un pique-nique sur la plage. Déjà la vedette s’apprête à reprendre la mer pour Le Havre.

L’attrait semble moindre pour les habitants du Calvados. Ils sont 70 à embarquer à midi. Pour eux, c’est l’occasion de découvrir l’architecture Perret. Rapidement, repérée du large, l’église Saint-Joseph s’impose comme le premier site à voir. D’autres vont préférer suivre la visite commentée du port, une autre animation proposée par le Ville duHavre II.

ST. R.

  • pratique:

Les traversées durent environ une heure. Elles sont assurées par le Gulf Stream II et le Ville duHavre II.

Tarifs aller-retour: adulte: 19,50€, enfant (4 à 14 ans): 13€, famille (2 adultes 2 enfants): 55€. Paiement à l’embarquement auHavre et Trouville-sur-Mer. Pas de carte bancaire.

Réservations à l’Office de Tourisme duHavre -186 Boulevard Clemenceau – Tél.: 0232740404

A l’Office de Tourisme de Trouville-

32 Boulevard Fernand Moureaux – Tél.: 0231146070

A l’Office de Tourisme de Deauville

112 rue Victor Hugo – Tél.: 0231144000

Renseignements complémentaires sur les sites des offices du tourisme et des deux bateaux