Au delà de nos analyses nécessairement critiques d'un régionalisme breton qui n'est pas le nôtre car le régionalisme normand à d'autres fondements idéologiques que le régionalisme breton, l'Etoile de Normandie et le collectif citoyen et républicain "Bienvenue en Normandie" soutiennent moralement et politiquement la nécessité de réunifier la Bretagne, à faire coïncider comme pour la Normandie réunifiée le cadre administratif de l'action publique régionale avec le cadre géo-historique identitaire de la province.

La Normandie est pour l'instant sur la carte de la France jacobine la SEULE VRAIE REGION: c'est un privilège qui nous attriste car ce privilège est réfusé à la Bretagne et vient d'être retiré à l'Alsace et le reste des régions-provinces françaises n'en bénéficie pas.

Une nouvelle manifestation pour l'unité bretonne va donc avoir lieu à Nantes ce 24 septembre 2016: les régionalistes normands qui profitent enfin depuis 8 mois de l'unité régionale ne peuvent que soutenir cette nouvelle manifestation de l'irrédentisme breton.


 http://www.breizh-info.com/2016/07/31/47227/nantes-breizh-manif-reunification-24-septembre-2016

Nantes. Une « Breizh Manif » pour la réunification le 24 septembre 2016

breizh_manif_2

31/07/2016 – 4H15 Nantes  (Breizh-info.com) – Une nouvelle manifestation pour la réunification de la Bretagne, la « Breizh Manif », se déroulera le samedi 24 septembre, à Nantes (Naoned). Tous les premiers samedis de chaque mois, depuis le début de l’année, des militants de Bretagne Réunie investissent des ponts surplombants des 4 voies ou périphériques en Bretagne et y déploient des banderoles annonçant la tenue de l’évènement.

« Nous étions 40 000 dans les rues de Nantes en 2014, pour empêcher la disparition de la Bretagne dans une « région ouest » et gagner la Réunification. Nous avons empêché la disparition de la Bretagne – mais elle est reste amputée. Soyons encore plus nombreux à la grande manifestation du samedi 24 septembre 2016 à Nantes pour gagner la Réunification, à quelques mois des élections présidentielles de 2017.» indiquent les organisateurs sur la page Facebook dédiée à l’évènement.

Des organisateurs qui ont toutefois pris un gros risque : celui d’annoncer, des mois à l’avance, la manifestation, dans un contexte médiatique, politique, et citoyen, où bien souvent seuls l’immédiat et le spontané entrainent de fortes mobilisations.

Un tract a été rédigé pour l’occasion ; il est actuellement diffusé sur les réseaux sociaux et par les militants. Voici ce qu’on peut notamment y lire :

« En 2014, à l’occasion de la réforme territoriale, grâce à la mobilisation massive des citoyens, nous avons empêché la disparition de la Bretagne dans un « grand ouest » mais la Bretagne reste amputée. L’absence de la Loire-Atlantique affaiblit notre région, son développement économique, social et culturel et remet en cause les principes démocratiques quand les citoyens ne sont toujours pas écoutés .
Le charcutage de la Bretagne permet aussi aux jacobins liquidateurs des identités régionales (la charte des langues régionales n’est toujours pas ratifiée…) de profiter de l’affaiblissement de la Bretagne pour continuer leur travail de sape et obtenir à terme la disparition de la Bretagne dans un « Grand Ouest » comme ils ont fait disparaître l’Alsace dans le « Grand Est ».

Le seul moyen d’éviter un jour la disparition de la Bretagne, c’est la Réunification !

– La réunification est une exigence démocratique. Les habitants de la Loire-Atlantique doivent être consultés dans le cadre du droit d’option pour enfin donner leur avis sur l’avenir de notre territoire.
– La Réunification est une nécessité économique. 40 % du PIB : Produit intérieur brut breton est coupé du reste de la Bretagne, ce qui désorganise les liens entre les différents acteurs (entreprises, recherche, pouvoirs publics…) et pénalise le développement économique et l’emploi en Bretagne, Loire-Atlantique comprise.
– La Réunification est une force pour son identité, sa culture et ses langues.»

breizh_manif

Difficile de savoir quelle audience aura cette manifestation – dans une période où le terrorisme islamiste, mais aussi la crise sociale, semblent plus focaliser l’attention qu’une réforme administrative et identitaire importante pour laquelle la population semble largement moins mobilisée.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine


 L'Union Démocratique Bretonne annonce qu'elle s'est désolidarisée de la manifestation nantaise en raison de la présence de groupes identitaires d'extrême droite dans le cortège. Lire ci-après le communiqué:





Communiqué de
l'Union Démocratique Bretonne
du 24 septembre 2016


Kemennadenn
Unvaniezh Demokratel Breizh
d'ar 4 a viz Gwengolo 2016
 

L'UDB refuse de défiler avec un groupe fasciste


L'UDB était mobilisée pour la manifestation organisée à Nantes par Bretagne Réunie ce samedi. Elle a quitté le cortège au bout de quelques minutes de marche, pour marquer son refus d'accepter l'extrême-droite dans le rassemblement.

Environ 80 militants fascistes (sur plus de 4000 manifestants),venus d'on ne sait où par car, criaient des slogans rascistes en faisant des saluts nazis. Aucun d'entre-eux n'avait jamais été vu dans les luttes pour la réunification de la Bretagne. Depuis 40 ans, jamais une manifestation pour la réunification n'avait été détournée par l'extrême-droite.

L'UDB refuse fermement de laisser le mouvement démocratique pour la réunification être récupéré par des fascistes. Elle poursuivra son engagement sur ce sujet, avec détermination et sans aucune place pour l'extrême-droite.

L'UDB appelle Bretagne Réunie à se démarquer clairement de ce groupe provocateur, à indiquer, pour les prochains évènements que l'extrême-droite ne sera pas accueillie parmi les manifestants. Il nous semble essentiel qu'un service d'ordre soit organisé à l'avenir. Faute de mesures sérieuses, l'UDB appelera ses adhérents à ne plus participer à ces rassemblements et à organiser leurs propres évènements.


 Commentaire de Florestan:

L'Etoile de Normandie et le collectif "Bienvenue en Normandie" apporte son total soutien à l'Union Démocratique Bretonne car il est primordial de préserver la légitimité morale et politique de l'idée régionale. Au même titre que les idées de laïcité et de dialogue interreligieux peuvent être malmenées par une armée d'idiots utiles oeuvrant au final pour le projet de DAESH, il y a, hélas, une armée d'idiots utiles qui oeuvre, notamment à l'extrême droite, pour le projet de délégitimation de l'idée régionale par le pouvoir central parisien jacobin: il faut savoir défendre les identités régionales sans tomber dans le régionalisme identitaire et communautaire chauvin et xénophobe!