Sujet toujours récurrent hélas: l'usurpation quasi permanente du Mont St Michel par les Bretons (ici la CCI de Brest) sur des sujets stratégiques en matière d'attractivité régionale. Ainsi, la promotion du territoire d'accueil d'élèves allophones primo-arrivants sur un site pédagogique pour apprendre le français "langue étrangère" accompagné de fiches pédagogiques pour organiser des sorties et visites en Bretagne et donc... au Mont St Michel.
 
Il serait urgent qu'une CCI normande puisse proposer aux enseignants (en LP mais aussi en CFA) le  même type d'outil pour les jeunes primo-arrivants en Normandie.
Nous avons alerté Philippe Augier, en tant que président de la future agence de l'attractivité normande.
CIEL Bretagne - CENTRE INTERNATIONAL D'ETUDE DES LANGUES
© 2008 CIEL - Rue du gué fleuri BP 35 - 29480 Le Relecq-Kerhuon - France Tél. (33) 2 98 30 45 75 - Fax (33) 2 98 28 26 95 -
Cours pour apprendre le français au Mont Saint Michel

Activités et excursions au Mont Saint-Michel.

Excursion du Mont Saint-Michel D'après un manuscrit du Xe siècle, c'est l'archange St-Michel, apparu en songe à Aubert, évêque d'Avranches, qui demanda l'édification d'une église sur l'îlot. Le nouveau sanctuaire attira vite les pèlerins jusqu'à devenir l'un des plus grands centres de pèlerinages de la chrétienté médiévale. L'église abbatiale fut construite à l'époque gothique, un monument si beau, si haut qu'il fut appelé 'La Merveille'. Les bâtiments de l'abbaye sont répartis sur trois niveaux et comprennent deux églises et un cloître qui offre une superbe vue sur la baie.
  • Le Mont-St-Michel : la ‘merveille de l’occident'

Comme échoué dans la baie entre Bretagne et Normandie (sic!) , l'îlot du Mont-St-Michel étonne et fascine.

Les remparts qui ceinturent le Mont ont été élevés au XVe siècle. Pour mieux les apprécier, on fera le tour de l'îlot à pied à marée basse. 

Les marées sont l'autre attraction de la baie qui connaît les plus grandes marées d'Europe : jusqu’à 15 mètres de différence entre basse et haute mer. Lors des grandes marées, la mer se retire à 15 kilomètres des côtes et remonte très rapidement. L'accès au Mont est possible, quelque soit la marée, mais il est extrêmement dangereux de s'aventurer seul à pied dans la baie. Optez plutôt pour une randonnée guidée.

La baie du Mont-St-Michel est aussi réputée pour les moules et les huîtres. Tout au long de la côte, les grèves sont quadrillées par les lignes géométriques des parcs à huîtres. Dégustations et visites sont proposées à Vivier-su-Mer et Cancale.
Bien entendu, aucune allusion à la Normandie dans cette nouvelle usurpation à destination des jeunes étrangers qui doivent apprendre le français pour s'intégrer: c'est minable, mesquin et consternant!
La manipulation devient manifeste avec les trois petits exercices proposés pour les débutants en français qui prennent le Mont Saint Michel pour prétexte:
Tout d'abord, la légende de Saint Aubert évêque d'Avranches devient ainsi une légende bretonne...

escrocs bretons 1

Ensuite, l'histoire nous raconte une fondation d'abbaye mais le jeune "primo-arrivant" en Bretagne ne doit surtout pas savoir par qui cette abbaye a été fondée puisque le texte préfère s'attarder sur les exploits des Bretons sous Philippe Auguste et surtout pendant la Guerre de Cent ans.

escrocs bretons 2

Enfin, un petit texte narratif décrit un voyage scolaire de Brest au Mont St Michel sans qu'il soit aucunement fait allusion au fait qu'il faut quitter la Bretagne pour aller en Normandie.

escrocs bretons 3

Nous avons envoyé un mail à l'adresse de la CCI de Brest (voir l'adresse ci-dessus): aux denières nouvelles, il y a 149 Normands qui aiment la Normandie et l'Etoile de Normandie sur un réseau social bien connu. Il est donc possible que nos petits escrocs du Finistère recoivent 149 messages de Normands qui en ont plus qu'assez de ces tripatouillages symboliques et identitaires aussi médiocres qu'inutiles!
Défendons l'image de la Normandie et notre Mont Saint Michel!