Nous l'avons pris dans la matinée de ce 7 janvier 2017 et nous en sommes très heureux pour toute la Normandie!

David NICOLAS, notre érudit normand préféré un tantinet dandy, maire d'Avranches vient d'être élu par ses pairs, président de la toute nouvelle communauté de communes de l'Avranchin "Pays du Mont Saint Michel- Normandie". L'affaire s'est jouée à 6 voix près entre notre candidat normand et une élue représentant le conseil départemental de la Manche. C'est aussi une défaite cuisante pour l'ancien féodal des lieux, le député Guénhaël Huet l'ancien maire d'Avranches autrefois disposé à faire de l'une des plus belles portes de la Normandie une carpette de la Bretagne voisine et qui n'a obtenu que deux voix!

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-248499-sud-manche-mont-saint-michel-normandie-david-nicolas-elu-president.html#.WHDAvgG2md4.email

Sud-Manche. Mont Saint-Michel-Normandie : David Nicolas élu président

Sud-Manche. Mont Saint-Michel-Normandie : David Nicolas élu président

David Nicolas, ici avec Bernard Tréhet, est élu président.

Le 07 janvier 2017 à 10:16

David Nicolas, maire d'Avranches, à été élu samedi 7 janvier 2017, à Isigny-le-Buat (Manche), président de la communauté d'agglomération Mont Saint-Michel-Normandie.

Le vote a été très serré. Avec six voix d'avance, David Nicolas, maire d'Avranches, est devenu samedi 7 janvier 2017, à Isigny-le-Buat (Manche), président de la communauté d'agglomération Mont Saint-Michel-Normandie.

Il a été élu au second tour avec 80 voix. Catherine Brunaud-Rhyn, maire de Genêts et vice - présidente du conseil départemental de la Manche, a obtenu 74 voix.

Deux voix sont à mettre à l'actif de Guénhaël Huet, ancien président de la communauté de communes Avranches Mont-Saint-Michel. Bernard Tréhet, ancien président de la communauté de communes du Val de Sée, a eu une voix. Un bulletin blanc est également enregistré.

Avec trois voix au 1er tour, Sophie Laurent, adjointe de Sourdeval, n'a pas souhaité se porter candidate au second tour. Il reste les quinze vice - présidents à élire.


 

Résultat de recherche d'images pour

mont_saint_michel

Maintenant, les choses sérieuses commencent:

L'actuel syndicat mixte pour le rétablissement du caractère maritime du Mont St Michel, encore présidé par Hervé Morin président de la Normandie, doit être prochainement supprimé.

A la fin du mois de janvier 2017, le rapport commandé par le Premier ministre à Nicole Klein, préfète de Normandie et à Philippe Bélaval le directeur du Centre des Musées Nationaux sera rendu public. Il s'agit de proposer un avenir institutionnel pour le Mont Saint Michel et ses abords immédiats sur la commune du Mont St Michel, à savoir l'abbaye et le mont en tant que tel, la nouvelle passerelle d'accès, les herbus environnants, le barrage et le site de la Caserne (parkings, accueil du public, futur maison du tourisme du Mont, de l'Avranchin et de la baie).

L'idée serait de créer un établissement public pour le Mont St Michel à l'instar de ce qui existe déjà pour gérer le domaine du château de Versailles ou le musée et palais du Louvre sachant que le Mont St Michel est le monument français le plus visité en province avec quelques 3 millions de visiteurs par an. A la tête de cet établissement, il faut un administrateur haut-fonctionnaire de l'Etat pour tous les aspects techniques et patrimoniaux et un conseil d'administration représentant les collectivités territoriales concernées à commencer par la région Normandie, l'intercommunalité de l'Avranchin, le département de la Manche et la commune du Mont St Michel.

Les Bretons?

Ils resteront dans la Baie: la conférence de la baie qui s'est réunie pour la première fois le 22 décembre dernier à Avranches est le cadre où ils auront légitimement voix au chapître. En revanche, il faudra être très ferme en ce qui concerne le monument du Mont St Michel et son environnement immédiat situés en Normandie: le pilotage politique local ne peut être que normand et le nouveau président de la toute nouvelle intercommunalité de l'Avranchin "Pays du Mont St Michel-Normandie", un certain David Nicolas aura tout son rôle à jouer avec pour enjeux:

1) Créer la liaison patrimoniale et touristique entre Avranches et le Mont St Michel car la muséographie du Mont est à Avranches qui possède l'inestimable trésor des manuscrits médiévaux de l'ancien scriptorial de l'abbaye montoise: Avranches a tous les atouts pour devenir une ville de destination touristique grâce au Mont et permettre le maintien d'un centre ville commercial attractif.

2) Représenter le site du Mont Saint Michel à l'UNESCO sachant que les territoires labellisés sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial sont représentés à l'UNESCO par un élu ambassadeur: le maire d'Avranches a toutes les qualités requises pour jouer ce rôle.

3) Créer un laboratoire de l'aménagement local plus responsable en matière environnemental, paysager et économique en limitant l'étalement urbain, le mitage pavillonnaire, la promotion d'une agriculture locale de qualité, en réhabilitant en sauvegardant le petit patrimoine architectural rural menacé, en réaménageant par un traitement paysager les entrées et accès à la ville haute d'Avranches.

67183929

Un paysage indigne du tout nouveau pays du Mont St Michel dans les environs immédiats d'Avranches...

Où le fabuleux trésor des manuscrits de la célèbre abbaye normande est valorisé. Un programme de numérisation complet des fonds anciens de la bibliothèque d'Avranches est en cours:

http://www.lefigaro.fr/livres/2016/12/16/03005-20161216ARTFIG00002-la-fabuleuse-bibliotheque-virtuelle-des-manuscrits-du-mont-saint-michel.php

La fabuleuse bibliothèque virtuelle des manuscrits du Mont Saint-Michel

Les ouvrages à numériser sont au nombre de 199.

Près de 200 ouvrages, pour certains millénaires, de l'ancienne bibliothèque de l'abbaye sont en train d'être numérisés pour devenir accessibles à tous sur internet. L'opération dure depuis près de dix ans. Elle devrait se terminer à la fin de l'année 2016.

L'opération se révèle presque aussi laborieuse que le travail des moines copistes du Moyen-Âge qui reproduisaient et ornementaient à la main les ouvrages religieux. Depuis une dizaine d'années, chaque page des manuscrits de l'ancienne bibliothèque du Mont Saint-Michel est numérisée.

Manuscrit enluminé de la bibliothèque du Mont Saint-Michel.

 Mais la tâche touche enfin à sa fin. Au nombre de 199, les ouvrages devraient tous être consultables sur internet au début de l'année 2017, via le site de l'université de Caen (Normandie) qui hébergera cette «bibliothèque virtuelle». Alors que certains sont millénaires, et que les plus récents datent du XIVe siècle, ces manuscrits pourront ainsi être accessibles à tous en libre accès dans une résolution maximale.

Textes religieux ou profanes aux superbes enluminures, ils témoignent de la vie intellectuelle et spirituelle des moines bénédictins, qui ont fondé l'abbaye sur le Mont Saint-Michel au Xe siècle. Étoffées au fil des années par les congrégations religieuses locales, les bibliothèques de l'abbaye étaient «l'une des plus grandes d'Occident au Moyen-Âge», selon Francetvinfo.

Depuis la Révolution et la confiscation des biens du clergé, les manuscrits sont recueillis par la bibliothèque patrimoniale d'Avranches qui les a sauvés de la destruction. Après la création d'un «Scriptorial» en 2006, qui exposait les ouvrages par petits groupes, cette initiative témoigne de la volonté de partager au public ces trésors historiques. Page après page.


Voir enfin l'exposé du projet pour faire rayonner davantage Avranches comme porte de la Normandie, coeur du pays du Mont St Michel:

http://www.lagazettedelamanche.fr/2017/01/08/patrimoine-le-musee-des-manuscrits-ecrit-son-avenir/

Avranches Le musée des manuscrits du Mont-Saint-Michel écrit son avenir

Le Scriptorial d'Avranches abrite les premiers écrits de l'abbaye du Mont-Saint-Michel. Dix ans après sa création, l'équipe est recomposée. Un nouveau projet se dessine pour 2017.

04/01/2017 à 16:55 par pascalebrassinne

Annie Parent, adjointe aux affares culturelles de la ville d'Avranches, Julie Romain, directrice du service patrimoine et David Nicolas, maire d'Avranches veulent faire du Scriptorial un établissement culturel majeur du Grand-Ouest. -

Annie Parent, adjointe aux affares culturelles de la ville d'Avranches, Julie Romain, directrice du service patrimoine et David Nicolas, maire d'Avranches veulent faire du Scriptorial un établissement culturel majeur du Grand-Ouest. -

Son architecture de béton jouxte les vestiges des remparts de la ville, derrière l’hôtel de ville. Le Scriptorial abrite depuis dix ans, les manuscrits du Mont-Saint-Michel, déposés à la ville depuis la Révolution française.

Conçu à l’origine comme un équipement touristique, il doit être reconnecté à sa vocation patrimoniale et intégré à un projet plus global : celui de la ville d’Avranches dans laquelle bat le cœur de la baie du Mont-Saint-Michel.

Le maire d’Avranches, David Nicolas a fait de ce projet culturel un des axes de sa campagne électorale. Historien lui-même, il a d’autant plus à cœur de « remettre les richesses patrimoniales de la ville, propriété de tous les Avranchinais, au centre de la politique culturelle ».

Les richesses de la ville appartiennent à tous

Après une année 2016, marquée par le dixième anniversaire, et une fréquentation en hausse de 17 % par rapport à 2015 – 22 000 visiteurs entre le 1er février et le 30 novembre – malgré une conjoncture maussade pour le tourisme, le Scriptorial semble inscrit dans une dynamique positive.

Depuis deux ans, le service patrimoine de la ville s’est restructuré. Il a été réduit à douze agents qui se répartissent entre le musée d’art et d’histoire (près du tribunal), la bibliothèque patrimoniale aussi appelée fonds anciens (à l’étage de la mairie) et le Scriptorial (place d’Estouteville). Julie Romain en est la directrice depuis 2015. Sa mission : se projeter dans les dix ans à venir pour « rédiger un projet scientifique et culturel commun aux trois structures, dont le Scriptorial est la caisse de résonance. Un projet qui place les richesses de la ville en son cœur ». Pour exemple, le maire cite les manuscrits, raisons d’être du Scriptorial, et relativement « peu présents » dont la découverte n’a lieu qu’après « un très long cheminement. Il faut faire évoluer cette architecture de béton dans son contenu ».

Repenser le cheminement

L’idée est donc de ramener les manuscrits dans la première salle.

Les collections, souvent déconnectées du propos, seront remises en valeur au sein d’une scénographie repensée. Le parcours va évoluer pour rendre le musée plus accessible, recentré sur les manuscrits et une offre numérique actualisée.

La bibliothèque numérique en cours de création pour 2017 en collaboration avec l’université de Caen, la collection de sculptures médiévales, celle des moules à enseigne de pèlerinage s’ajouteront à l’offre.

L’équipe travaille pour ce faire avec des historiens, des scientifiques, des conservateurs et des partenaires multiples : culturels bien sûr, mais aussi associatifs et sociaux de France et Outre-Manche.

Ambition régionale

Le maire, David Nicolas veut en faire « un patrimoine d’exception qui dialogue avec le Mont-Saint-Michel, qui est une émanation de la ville d’Avranches, d’où venait Aubert, son fondateur. Il y a un lien génétique entre Avranches et le Mont avec une histoire qui déborde largement de la baie. Il faut faire du musée des manuscrits un outil de développement local, un site incontournable de Normandie ».