Qui ici voudra verser une larme ou plutôt donner encore un euro pour la pérennité de ce qui suit?

Alors que le magnifique projet européen d'Après Guerre, de paix, de prospérité, de coopération internationale, de progrès social, technique et humain s'est abîmé depuis la fin des années 1980 (1986 et l'Acte Unique pour être précis) dans cet imperium à la fois doux et mou qui ne sert, au final, que les intérêts puissants défendus en permanence à Bruxelles par la plus grande armée de lobbyiste du Monde passant régulièrement au glyphosate l'intérêt général le plus évident des citoyens des nations membres de l'Union européenne, le très européiste Ouest-France nous apprend que la "maison de l'Europe de Caen- Normandie" (sic: en fait, seulement bas-normande),  va fermer ses portes... faute de soutien financier.

Snif... snif !

Lire l'article ci-dessous:

http://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/caen-la-maison-de-l-europe-va-fermer-faute-de-moyens-4863387

caen-la-maison-de-l-europe-va-fermer-faute-de-moyens

Caen. La Maison de l’Europe va fermer, faute de moyens

L’association de promotion de l’Europe ne peut plus surmonter ses difficultés financières. Elle va se déclarer en cessation de paiement, et stopper ses activités avant l’été. Cette décision sera présentée, ce jeudi 16 mars 2017, en assemblée générale.

Créée en 2004, la Maison de l’Europe de Caen-Normandie est une association dont la vocation est de faire connaître et comprendre le projet européen, dans les trois départements de l’ex-Basse-Normandie (Calvados, Manche et Orne).

Hébergée dans une maison mise à sa disposition par la Ville de Caen, la Maison de l’Europe a organisé, au fil des années, des conférences gratuites, des expositions, des activités périscolaires, des voyages d’études, et a accueilli de nombreux stagiaires, services civiques ou services volontaires, en provenance de pays européens.

Depuis la décision de la Région, en 2014, de mettre fin à son action de coopération décentralisée en Macédoine, la Maison de l’Europe ne touche plus d’aide régionale. Et ses sources de revenus pour alimenter son budget annuel d’environ 100 000 € n’ont pas permis de compenser cette perte. Regret de ses responsables bénévoles : « Aucune de nos demandes de mécénat n’a abouti. »


 

Commentaire de Florestan:

Projet hasbeen?

La photo qui accompagne cette brève de Ouest-France est assez terrible: on y voit un petit pavillon datant de la Reconstruction arborant le logo d'une ci-devant Basse Normandie qui n'existe heureusement plus, le tout accompagné d'un panneau "sens interdit": on aurait pu mettre "voie sans issue" mais cela a le mérite d'être plus clair pour décrire l'état actuel du projet européen devenu une prison institutionnelle et idéologique qui, comme toute les prisons, est devenu... dangereux !

Alors que faire?

Développer une grande ambassade normande à Bruxelles en attendant que le projet européen soit libéré de la captivité bruxelloise (voire berlinoise) actuelle !

http://normandie.canalblog.com/archives/2017/02/09/34918338.html