Barreau, notre correspondant normand du côté de l'Anjou nous alerte à nouveau sur le dynamisme de nos voisins Bretons dès qu'il s'agit de valoriser, par tous les moyens possibles, leur région et son identité.

Comme les Bretons qui ont refusé le nucléaire, sont obligés de faire feu de tout bois, notre vigie normande dans l'Ouest comme on dit dans Ouest-France, nous signale un nouveau front sur lequel les entreprises bretonnes se déploient en terme d'attractivité et ce créneau concerne la Normandie au premier chef puisqu'il s'agit des métiers d'art...

79684986_o

La région Normandie ne doit pas rester sourde: les artisans des métiers d'art en Normandie ne bénéficient toujours pas de la politique publique régionale ad hoc...

 


 

Voici le billet que nous propose Barreau:

Soutenir les artisans d'arts normands et à travers eux la Normandie

 L'artisanat d'art est implanté partout en France et représente une longue tradition de savoir-faire bien souvent pluriséculaires. A l'heure de la mondialisation et du made in China à pas cher, on cherche davantage à faire connaître et sauvegarder ces savoir-faire dans de nombreux salons plus ou moins réputés. En Normandie, comme ailleurs, nous avons nos artisans et nos savoir-faire qu'il convient de protéger et de valoriser. Malheureusement, cette mise en valeur semble peu structurée. Quelques associations, qui ont le mérite d'exister, tente de valoriser ces métiers.

La région Normandie ne semble en effet pas avoir de projet d'envergure. Elle soutient des projets bien ciblés dans les métiers du livre par exemple et soutient également des associations telles que l'association caennaise Normandie Métiers d'art, qui a le mérite d'exister. Celle -ci, dans l'article 2 de ses statuts, a pour objet : (…) de promouvoir ses adhérents par la coordination d'actions dans un objectif de valorisation des métiers d'art au travers d'échanges, de partages et d'engagement». Son Pv d'AG 2018 révèle une participation à trois salons : St Pierre sur Dives, Caen  et projette pour 2018 d'y ajouter Falaise.

C'est bien mais pendant ce temps, de son côté, la région Bretagne vient d'affirmer dernièrement qu'elle souhaite "Mieux structurer la filière des métiers d'art".  Ainsi, dans un premier temps, deux dispositifs d’aide viennent d'être mis en place :

  • le soutien aux manifestations dédiées aux métiers d'art en Bretagne : on ne peut que se réjouir de leur initiative car ils défendent leurs artisans d'art mais, plus inquiétant pour les artisans normands :
  • le soutien aux déplacements collectifs des professionnels vers des manifestations ailleurs en France !!!

Il est précisé que : «Le dispositif vise à soutenir la notoriété des professionnels des métiers d’art pour faciliter leur développement, à encourager leurs efforts de commercialisation de leurs productions, ainsi qu’à promouvoir l’attractivité de la Bretagne. »

Il est précisé les conditions suivantes :

 Conditions d’éligibilité et critères d’instruction des demandes

  • La Région Bretagne réserve son soutien aux déplacements collectifs assurant la présence sur chaque événement concerné d’un minimum de 5 professionnels des métiers d’art installés en Bretagne. Les professionnels concernés, mettent en œuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière, produire des objets uniques ou des petites séries présentant un caractère artistique, maîtrisent leur métier dans sa globalité. Il s'agit de leur activité principale. Les métiers d’art concernés relèvent de la liste fixée par arrêté ministériel le 24 décembre 2015 et publiée au Journal Officiel le 31 janvier 2016.
  • Les événements sont principalement des salons dédiés aux métiers d’art, en France, hors de Bretagne. Les manifestations concernées ne peuvent pas être des premières éditions, les événements devant avoir démontré leur rayonnement. Seule la participation à des manifestations atteignant un rayonnement important sera soutenue. Les professionnels participant à l’événement doivent avoir été sélectionnés selon des critères pouvant être communiqués à la Région par les organisateurs du déplacement. Les manifestations concernées font une place largement majoritaire aux professionnels, dont c’est l’activité principale.
  • Les éléments de communication individuels ou collectifs utilisés par les professionnels à l’occasion des événements auxquels ils souhaitent participer constituent un autre critère d’appréciation important de la Région dans le cadre de cette politique. La réalisation de supports spécifiques peut à ce titre être soutenue (euh, drapeaux par hasard ???)

On  connaît le coté expansionniste tout azimut de cette région et il est encore une fois clairement explicité  la volonté de se rendre incontournable dans ce domaine également. Encore une fois les moyens sont mis pour faire parler d'eux  et s'imposer PARTOUT. La lutte semble très déséquilibrée entre nos territoires, la région Normandie ne jouant pas « dans la même catégorie ».

Dans quelque temps, comment nos artisans et la Normandie vont-ils pouvoir trouver leur place  sur ces salons et manifestations si on n'y met pas davantage de moyens ? d'autant plus que malheureusement nous sommes limitrophes...

Comment résister à cette expansion ?


 Sources:

http://www.bretagne.bzh/jcms/prod_402666/fr/deplacements-collectifs-des-professionnels-des-metiers-d-art

http://www.bretagne.bzh/jcms/prod_424080/fr/mieux-structurer-la-filiere-des-metiers-d-art?lg=fr