L'Etat central "en régions" fait actuellement disparaître l'idée de décentralisation sur le mode: "passe moi ta montre et je te dirai l'heure". A moins de faire plus cynique sur le mode:" faites ce que je vous dis mais pas ce que je fais". Voire plus pervers, sur le mode du maître chanteur: "si vous ne vous serrez pas davantage la ceinture, vous serez punis."

Doit-on parler de relation sado-masochiste?

fantasme

Certaines collectivités et non des moindres ont, à nouveau, protesté contre cette maltraitance institutionnelle d'un Etat central inconséquent surtout avec lui-même qui en est resté à un usage aussi infantile qu'archaïque de l'autorité ou de l'intérêt général.

Hervé Morin, président de la Normandie et des régions de France mène la fronde contre le jacobinisme comptable et arrogant de Macron...

Or, il est arrivé à nos oreilles l'information suivante:

Nicolas Bay-Mayer-Rossignol, le chef de l'opposition politique au conseil régional de Normandie, n'a rien trouvé de  mieux que de s'en inquiéter au lieu de dénoncer la mise à mort actuelle de l'acquis de plus de trente années de décentralisation par l'actuel président de la République.

Bref! dans les travées du conseil régional de Normandie, le jacobinisme est l'ornement des pleutres...

En lisant les dernières éditions disponibles de la Chronique de Normandie (18 juin 2018) et de la lettre Eco-Normandie (15 juin 2018) nous avons relevé les articles suivants qui témoignent du clivage politique et idéologique entre Jacobins et Girondins: un clivage qu'il faut prendre au sérieux pour ne pas avoir à le subir dès lors que l'on considère qu'un vrai outil régional permet de contribuer plus sûrement à l'intérêt général collectif que la solitude jupitérienne d'un chef d'Etat dans les ors élyséens.


 

  • Apprentissage: gérer le service après vente régional du Gribouille Macron...


 

  • Politique régionale de la santé menée par l'Agence Régionale de la Santé, agence d'Etat placée sous la dépendance de la préfecture de région, donc du Premier ministre: on sait depuis que les élus du conseil régional de Normandie ont voté contre cette politique comptable de déménagement sanitaire du territoire normand lors de la plénière du conseil régional au Havre, le 18 juin 2018:


 

  • Couverture numérique du territoire normand: la préfète de région, la très jacobine Fabienne Buccio constate les retards qui risquent de s'aggraver si le Rabot de Bercy s'active une fois de plus dans les budgets des collectivités territoriales qui se chargent de faire les travaux nécessaires... Une  nouvelle politique de Gribouille jacobine en vue?


  • Hervé MORIN refuse le chantage à coup de rabot. Il a bien raison de dénoncer les pratiques sado-masochistes des petits marquis de Bercy...

  • Mais on craint que tout le monde n'aura pas le panache du président normand...


 

  • Hervé Morin dernier recours? Exemple symbolique avec le grand port maritime du Havre qui aurait tout à gagner à voir son avenir enfin pris en mains par des mains normandes puisque la marée ne remonte pas la Seine jusqu'à Matignon...

 

  • Lire aussi, dans le Courrier cauchois (22 juin 2018) et Maire Info (21 juin 2018): comment éviter une nouvelle servitude volontaire?

24-06-2018 08;04;46

24-06-2018 08;06;15