Comme d'habitude, la rédaction de l'Etoile de Normandie vous fait partager la dernière chronique en langue normande proposée par Gilles Mauger dans les pages de l'Eveil de Pont-Audemer (21 février 2019):

Chronique de l'Eveil de Pont-Audemer en normand par Gilles Mauger.

COMME DISAIT MA GRAND MERE

Cha vaot pin les quate fers d’eun maovais quien. Ca ne vaut pas grand-chose. Ca ne vaut rien.

VOCABULAIRE NORMAND

Gréer, ça veut dire aussi arranger, préparer, nettoyer. De greida, gréer. On peut gréer ses chaussures ou sa chambre ou le repas.

DO YOU SPEAK NORMAN ? Yes you do but you don’t know it

To study vient du vieux normand estudier.

EUNE TITE HISTOUERE

http _o

En normand: « quèchions pour un campion

La cousine

_ Boujou Maite Jean, cha va ti bié anhuit ?

_ Anhuit ? Cha vavote man Nono, dans touos les cas mieus qu’hié. Creis-mei si tu veus mais le jou d’hié aveu la neuge qu’était timbée j’ons pin pu issir d’cheu mei. Cha grillait tellement, dans l’coup d’cul qui mène à la rade, qu’j’ons pin pu l’amonter. Méime qu’la veiture est arpartie en arrié et qu’j’ons failli m’bailler euddans la mare. Tu pâles si j’étais colère. Pis tei, cha va ti d’ce temps-là.

_ Oh mei ! Est pin l’temps qui m’tarabuque. Est du temps d’saison. Y a ryin à di. Su qui m’arrive est bié pusse pire que cha.

_ Est vrai qu’t’as eune meine eud défouit. Qui qu’i t’arrive ? Est pin qu’euj seye cuhieu, tu m’connais. Pas ? Mais j’aime bié saveir.

_ Figurous qu’la patronne a atruqué cha coseine, la Léone, à v’ni passer la jorneye de deimanche à la maisonne.

_ Oui ! Pis amprès. Eune jorneye ch’est pin la mé à beire. Tu vas fai eun tour. Tu vas argâder eune partie d’foute su l’estade. Pis si t’aïme pin l’foute tu vas vei eune partie de rubis.

_ Oui mais, couomme à chécun des coups qu’no l’atruque eune jorneye, a va s’canicher cheu nos’aotes eune s’mane ou deusses. Est eun vrai pot d’glue. All est minante, vos povez pin saveir. A quèche, a m’fatille z’oheilles.

Pis a nos éluge aveuc ches potins d’Paris. A cœur de jour, a nos conte des histouères de gens qu’no connait méïme pin. Des horsains d’alieurs.

Eudpusse, all est cuhieuse couomme eune vieuille boure. Faot qu’a fique san nez partouot. Est touot juste si j’peus aller fai d’l’iao liement. A veut touot saveir. All a z’oheilles qui trainnent touot partouot. Drié les huis, eudssous les tapeis. Pis a s’démêle de nos affais. A sait touot, all a touot vu. All est pusse vieuille que san grand pé. A nos dit cha qu’i faot fai, quanqu’i faot l’fai, comment qu’i faot l’fai. Pis touot, pis touot. De méime a s’démêle des affais d’z’éfants. A baille des coseils à tertous.

En pusse eud cha, all est ryin commandeuse. Est eune vraie « Marie j’ordonne ». Est alle qui d’chide queue quaine i faot luquer à la leuquerne. Pis all a ches fuletons préférés. A chécun des jous, i faot argâder : « les fus d’l’amou » ou « quèchions pour un campion » et padant san fuleton, faot s’tai, faot pin fai d’brit. Mais all, a codaque tant qu’a peut si y a queuque chaose qui t’intérèche pis qui l’intérèche pin. Pas ?

A répone au transprêcheu en plèche eud tei. Pis a fait la causette aveuc tan corresponant padant qu’tu toupines. A fait mes mots fléqués ou les soude au cu euddans man jorna devant mei. A s’préchipite à la baquerie devant tei. Et pis touot coumme cha. Y a des mouments j’argrette d’pin ête marin méïme aveuc eul ma de mé.

_ Man paure Nono, j’vas m’couocher pou t’plainde. Mais qu’all est partie, veus-tu qu’euj t’envie ma belle mé ? Allez à bétot pis du mius. T’y fais eun bise-man d’ma part. Pas ?

Qui qu’i dit ?

Griller : glisser 

Coup de cu : grimpette 

Rade : route 

Tarabuquer : préoccuper 

Meine de défouit : mine de déterré

Figurous : figurez-vous 

Atruqué : invité 

Quécher : parler haut et fort

A cœur de jour : à longueur de journée 

Boure : cane 

Fai d’l’iao liement : pisser tranquillement 

S’démêler : se mêler 

Quaine : chaîne 

Leuquerne : télé 

Fuletons : feuilletons 

Codaquer : comme une poule qui vient de pondre 

Transprêcheu : téléphone 

Fléqués : fléchés 

Baquerie : salle de bains 

Mais : dès